Entretien avec la Penya Barca Lyon

Nous continuons notre tour d’horizon des Socios, en prenant la direction de Lyon à la rencontre de la Penya Barça Lyon. Comment est structurée cette Penya ? Comment fonctionne-t-elle et quels sont ses objectifs ? C’est tout l’objet de notre entretien avec Nicolas, fondateur de cette Penya.

Bonjour Nicolas, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Nicolas Fayet, je suis marié sans enfant et je suis responsable sur des grands projets dans le B.T.P.

Je suis le fondateur de la Penya Barca Lyon créée en 2006 et officielle depuis 2007. J’ai commencé à suivre le football grâce à la Coupe du monde 1998 en France et je suis devenu supporter du F.C Barcelone pendant cette période avec la fameuse époque Rivaldo au Barça. J’ai immédiatement aimé le Barça par rapport à son histoire, son palmarès. Le Barça n’était pas un aussi grand club à l’époque, n’avait gagné qu’une seule Champions League en 1992. Son mode de gouvernance m’a plu et ces raisons m’ont poussé à devenir un grand supporter de ce club mythique.

Quelle est pour vous la plus grande émotion en tant que supporter du F.C Barcelone vécu au stade ?

C’est ma première finale de Champions League en 2009 à Rome contre Manchester United. C’était ma première finale mais également l’un des premiers matchs de la Penya, l’année du sextuplé également. C’est mon plus grand souvenir.

Pouvez-vous nous expliquer le mode de fonctionnement du F.C Barcelone ?

La première des choses : Ce sont les socios du F.C Barcelone qui sont actionnaires et qui payent 185€ par an au club. Il y a plus de 143 000 socios à travers le monde, dont des socios compromisarios qui sont tirés au sort pour une période de deux ans. Ces socios compromisarios se rassemblent tous les ans lors d’une assemblée générale. Le président du F.C Barcelone leur présente les projets futurs du club, et ces socios doivent approuver les comptes de la saison passée, le budget prévisionnel de la saison future et toutes les décisions importantes pour le club comme le sponsor maillot etc. Les socios compromisarios décident donc du futur du club et ont le pouvoir de voter pour le président autant que de destituer un président en place.

C’est ce qui s’est passé avec le président Bartomeu. Il faut récolter 15% des socios en droit de vote et comme environ 17 % de ceux-ci se sont inscrits à une motion de censure contre lui, la motion de censure fut donc approuvée. Monsieur Bartomeu a préféré démissionner plutôt que d’avoir l’affront d’être mis dehors par les socios. Les socios ont le droit également de répondre à divers référendum, le dernier était en 2014 pour les travaux du Camp Nou. Dans tous les cas, les socios sont très actifs et impliqué au sein du club et ont le pouvoir de voter pour le président autant que de destituer un président en place.

Malheureusement je n’ai pas encore eu la chance d’être socio compromisario mais je connais des amis qui le sont ou qu’ils l’ont été.

Que faut-il faire pour devenir socio du F.C Barcelone?

Auparavant, tout le monde pouvait le devenir en faisant sa demande sur internet. Mais il y a eu des dérives. Certains proches de socios décédés ne déclaraient pas le décès auprès du club pour récupérer des places de match et faire de la revente. M. Rosell a pris des décisions fortes, a réalisé un vrai recensement de tous les socios, pour savoir si c’était une personne fictive. Il a également restreint la possibilité de devenir socio en augmentant le tarif.

Sandro Rosell – Source Rds

Depuis dix ans, on peut devenir socio grâce à la famille, si vous êtes conjoint de socio ou enfant de celui-ci. Vous pouvez devenir socio en achetant au club un carnet de compromis. L’autre solution est de passer par une Penya. En étant membre d’une Penya pendant trois ans, vous êtes déclaré comme une personne physique, motivée et socio du F.C Barcelone. C’est une forme de période probatoire de trois ans. Le carnet de penyista est fixé par la Penya. Chez nous par exemple, c’est 20€ par an. C’est beaucoup plus abordable mais plus long pour arriver à ses fins.

Qui êtes-vous dans l’organigramme des Socios du F.C Barcelone ?

Je n’ai pas de fonction officielle, je suis en revanche connu par la mouvance des Penyas francophones et je pense être reconnu dans le petit monde des Penya officielles du club.

Chez nous, c’est 20€ par an. C’est beaucoup plus abordable mais plus long pour arriver à ses fins.

Combien de fois par an allez-vous au Camp Nou ?

Nous allons entre trois et cinq fois par an au stade. Mais je fais également beaucoup de déplacements à l’étranger pour voir le F.C Barcelone. Je fais au moins le même nombre de déplacements que de match à domicile.

Existe-t-il des grands meetings en France des socios du Barça ?

Oui, nous nous regroupons une fois par an. Avec la COVID, ce n’est pas évident en ce moment, mais je pense que cette année, nous ferons un meeting à Lyon pour les 15 ans de La Penya. Il s’agira de la 9ème édition du congrès des Penyas Francophones du F.C Barcelone.

Le mode de gouvernance a-t-il joué un rôle dans le choix de supporter le F.C Barcelone plutôt qu’un club français ?

D’abord, il y a eu le facteur Rivaldo qui est vraiment mon idole de jeunesse. Mais effectivement, le mode de gouvernance m’a fait basculer. Je suis originaire de Lyon et celui actuel de l’olympique lyonnais ne me correspond pas idéologiquement. Monsieur Aulas ne parle que très peu aux supporters et ne pense uniquement qu’à l’aspect financier. Je supporte le Barça principalement pour sa philosophie de club.

S’il avait existé un club en France avec ce mode de fonctionnement, auriez-vous été plus intéressé par les clubs français ?

Oui c’était possible. Mais on est plus enclin à supporter un club avec un palmarès qu’un club vierge de trophée.

Saint-Étienne a une histoire, un passé prestigieux, de nombreux trophées et également une finale de Coupe d’Europe des Clubs Champions. Auriez-vous pu devenir supporter avec la même structure club ?

Étant de Lyon, cela aurait pu être un peu compliqué. Mais à titre personnel, je ne me suis jamais senti proche de l’Olympique Lyonnais donc je ne dis pas non.

Quel est le but final de la Penya ?

Le but final de la Penya est de permettre à des personnes qui n’ont pas forcément des moyens financiers importants, de voir le F.C Barcelone. Il s’agit de leur faciliter la billetterie, les déplacements et toutes autres choses pour qu’ils puissent vivre leur passion à moindre coût. Grâce à mes différents voyages, que ce soit à Barcelone ou dans le monde, j’ai énormément de connaissances et je souhaite les mettre au profit de tous.

Comment vous est venue l’idée de fonder la Penya Lyon ?

Je souhaitais vraiment ne pas être un simple supporter devant un écran, et l’objectif était de se regrouper lors des matchs du F.C Barcelone. Un ancien club de supporters existait à Villeurbanne sauf qu’il était inactif. Je me suis dit « pourquoi pas créer quelque chose par moi-même ? ». Je me suis mis en contact avec des amis sur des Forum du F.C Barcelone dans lequel j’étais très actif, et une petite équipe s’est formée autour de moi.

Finalement, nous avons fondé l’association avec pour but, au départ, de se regrouper lors des matchs du Barca pour ne pas vivre la passion seul chacun dans son coin.

Le F.C Barcelone est un club multi-sport. Observez-vous avec attention les autres sports que le football ?

J’aime le Barça principalement pour son club de football. Effectivement, le Barça est le plus grand club omnisport au Monde. J’ai fait beaucoup le déplacement à l’étranger pour suivre le Barça dans différentes disciplines comme le final four d’Euro ligue au basket-ball à Londres, pour une finale de futsal à Lisbonne en 2015, des matchs de handball notamment à Paris etc.

Je suis très actif sur les différentes sections du F.C Barcelone et dès qu’il y a un match du Barça en France qu’importe le sport, j’essaye de participer à cet événement.

Avez-vous des entreprises qui vous suivent et vous aident financièrement dans la Penya ?

Non, nous n’avons que des partenariats d’échange de publicités. Nous ne nous sommes pas engagés dans cette voie là car cela demande beaucoup de temps et d’énergie pour obtenir des sponsors qui voudraient bien nous suivre. Les cotisations que nous recevons des membres nous suffisent pour produire des goodies comme des écharpes, des pins ainsi qu’à financer nos activités. Pour le moment, nous n’avons pas besoin de demander de l’aide des entreprises.

Les socios ont-ils droit à une défiscalisation de leurs cotisations ?

Non, car nous ne sommes pas une association reconnue d’utilité publique donc nous ne pouvons pas prétendre à une défiscalisation.

Il y a eu récemment des élections au sein du F.C Barcelone suite à la démission de monsieur Bartomeu. Quel est votre avis sur les mandats de monsieur Bartomeu ?

Il a fait beaucoup de promesses lors de ces élections, et malheureusement cela s’est très mal terminé. Il a déçu beaucoup de monde. J’ai donc un avis très négatif sur lui. À titre personnel j’étais très actif en France pour récolter des bulletins pour la motion de censure à son encontre.

Dans quel climat se sont déroulées les dernières élections ?

Comme lors de chaque élection, le climat est un peu tendu, avec beaucoup d’intox de la part des différents candidats. Je suis soulagé que les élections soient terminées, car le Barça méritait d’avoir un nouveau président. Monsieur Tusquets, le président par intérim, avait promis qu’il y aurait des élections le plus rapidement possible. En réalité, il a attendu en prenant pour excuse la Covid pour rester au pouvoir au maximum. Il aurait dû rester président durant 90 jours. Finalement, il a occupé le poste plus longtemps que prévu, sans doute pour finir les tâches que n’a pas eu le temps de faire monsieur Bartomeu. Il n’y a aucune preuve bien sûr mais c’est ce que tout le monde pense…

Ces élections ont donné comme vainqueur monsieur Laporta. Avez-vous confiance en lui pour redresser le F.C Barcelone qui est en grande difficulté financière et sportive?

Monsieur Laporta a toujours été proche des joueurs et ceux-ci l’ont toujours apprécié. Je pense qu’avec lui, le Barca va sportivement remonter la pente et il choisira également les bonnes personnes pour aider à réaliser ses différents projets sportifs, comme Jordi Cruyff par exemple.

On va être attentif au prochain mercato d’été. Il reste encore un peu de temps de mise en place mais je ne m’en fais pas trop car il a vraiment beaucoup de charisme et les joueurs ont confiance en lui.

Joan Laporta – Source Le parisien

Et au niveau économique ?

Au niveau économique, cela reste quand même flou. M. Laporta souhaite que le Barça reste financièrement indépendant, refuse qu’un fond d’investissement américain guide les choix du club au niveau économique et veut que les choix restent au niveau local. Quoi qu’il en soit, il ne pourra pas faire contre l’avis des socios.

Mais le contexte est compliqué. Tous les clubs ont des grosses difficultés financières et subissent des pertes. M. Bartomeu était vraiment un très mauvais gestionnaire financier. Il n’arrêtait pas de nous expliquer que tout était sous contrôle malgré des dépenses pharaoniques en transferts (Griezmann, Dembélé, Couthino…). En réalité, il a échelonné le paiement de ces joueurs sur 10 ans avec des taux d’intérêt énormes et le club va le payer cher. Le Barça a vécu au-dessus de ses moyens…

Bartomeu échelonné le paiement de ces joueurs sur 10 ans avec des taux d’intérêt énorme et le club va le payer cher. Le Barça a vécu au-dessus de ses moyens…

Pensez-vous que Lionel Messi va prolonger son aventure au F.C Barcelone ?

Oui je pense qu’il va prolonger de 2 ans, c’est quasiment acté.

Pensez-vous que cette course pour avoir les plus grands joueurs du monde n’est pas la limite de ce mode de fonctionnement ?

À titre personnel, je suis contre les méga stars au F.C Barcelone. Bien sûr que nous avons besoin de grands joueurs, mais il faut une certaine limite, savoir doser le nombre de star, ne pas empiler les joueurs comme a fait monsieur Bartomeu. Je préfère des jeunes issus de la Masia qui explosent plutôt que des stars internationales déjà formées. Ansu Fati par exemple c’est ce genre de joueur qu’adorent les socios du Barça.

Dans les médias français il y a eu beaucoup de débats concernant les relations entre Messi et Griezmann. À votre avis, leur relation est-elle si délétère que ça ?

Ce genre de rumeurs vient principalement de l’ambassadeur en France du Real Madrid, Monsieur Frédéric Hermel, il a propagé ce mensonge et tous les médias Français l’ont partagé à leur tour. De manière générale, quand l’information vient de M. Hermel, je répète ambassadeur du Real en France et anti Barça notoire, il faut se méfier.

À chaque fois qu’il a une information notamment du Real, l’information se révèle bidon. Par exemple, selon ses informations », le PSG et le Bayern allaient rejoindre la Super League… On a vu la suite. On a également connu son fameux « Mediapro, c’est du solide pour les droits TV de la L1». Il trouvera toujours un moyen de déstabiliser ou de décrédibiliser aux yeux des français le F.C Barcelone.

Écharpe – Source Penyabarcalyon

Avez-vous des relations avec des dirigeants du F.C Barcelone ?

Comme je connais beaucoup de socios et que je suis également connu par beaucoup de gens, je connais effectivement pas mal de monde au sein de l’organigramme de la présidence actuelle.

Il y a eu beaucoup de très grands joueurs Français qui sont passés au F.C Barcelone. Avez-vous des anciens joueurs du club au sein de la Penya ? Si oui, vous aident-t-il ou participent-t-ils à des évènements particuliers ?

Oui, notre parrain de la Penya est Ludovic Giuly et nous avons essayé de contacter Éric Abidal. Nous aimerions énormément avoir à nos côtés un autre parrain français mais c’est compliqué.

Ce genre de rumeurs vient principalement de l’ambassadeur en France du Real Madrid, Monsieur Frédéric Hermel. Il a propagé ce mensonge et tous les médias Français l’ont partagé à leur tour.

Pensez-vous qu’il y a une forme de mépris des anciens joueurs du F.C Barcelone pour les Penyas françaises et qu’ils ne comprennent pas votre passion ?

Non, je ne pense pas qu’il y ait du mépris. Ce n’est pas du tout leur priorité d’avoir une relation avec des socios Français du Barça et ne se rendent pas compte que le mouvement est assez important en France pour le F.C Barcelone.

Il existe une très grande rivalité avec le Real Madrid en quelques mots pouvez-vous nous décrire les raisons de cette rivalité?

Dès les années 1910, le régime de Madrid a créé une forte défiance envers la capitale et cette rivalité a atteint son paroxysme avec le général Franco. Il détestait la Catalogne qui représentait pour lui l’indépendantisme et il voulait museler le club, jusqu’à modifier son nom par exemple. Un président du F.C Barcelone a été fusillé lors de cette dictature, des personnes ont été fusillées car l’hymne catalan ainsi que l’hymne du club ont retenti avant un match. On peut dire que Franco a grandement participé à attiser qui a créé cette animosité.

Le F.C Barcelone est un peu un porte étendard de l’indépendantisme catalan. Rejoignez-vous idéologiquement cette ligne politique du F.C Barcelone ?

Moi, je suis d’avis de dire que le F.C Barcelone représente l’identité de la Catalogne, ses valeurs mais pas forcément l’indépendance. Je dirais plus qu’il défend le patrimoine de la Catalogne. Après tout ce qui touche à la politique reste aux politiciens.

Vous êtes pour l’indépendance de la catalogne ?

Je ne répondrai pas à cette question car je ne suis pas catalan. Chacun son avis sur cette question épineuse, j’ai des amis dans les deux camps. Je comprends totalement leurs motivations. Mais ce sujet ne me concerne pas.

Historiquement quand même le Barça est une vitrine politique…

Effectivement, le Barça historiquement est quand même le club de l’indépendantisme. Mais uniquement depuis les années 20. Je tiens quand même à rappeler que le club a été fondé par M. Gamper car les autres clubs Catalans ne souhaitaient pas que des étrangers jouent au football dans leur propre club. Il a fondé le F.C Barcelone pour réparer cette injustice. Ce n’est que par la suite que M. Gamper a rejoint les idées indépendantistes.

Hans Gamper – Source RTS

À tous les matchs du F.C Barcelone, le stade se lève à une minute précise pour réclamer l’indépendance de la Catalogne. Que pensez-vous de ce mouvement spontané ?

C’est pacifique après je ne sais pas si c’est bien ou pas mais ça fait partie du folklore du Camp Nou.

Le Real Madrid a également un modèle de socios comme le F.C Barcelone. Quelles sont les différences majeures dans le mode de fonctionnement de ces deux clubs ?

Le Barça donne plus de pouvoir aux socios. J’ai déjà vu plusieurs motions de censure au sein du F.C Barcelone. Au sein du Real Madrid, je n’en ai pas le souvenir, peut-être une il y a quinze ans.

Le Real Madrid a une politique particulière, a modifié les statuts du club en sa faveur. Il faut être socios depuis plus de 20 ans pour prétendre au poste de président du Real Madrid par exemple…Il y a vraiment beaucoup de conditions strictes pour être président du Real Madrid. À chaque élection, Florentino Perez est quasiment sûr d’être réélu d’ailleurs il était seul candidat à sa propre succession.

Entretenez-vous des relations avec des membres de certaines Penya du Real Madrid en France ?

J’avais effectivement quelques relations avec la Penya Real Madrid de Rhône-Alpes. Nous sommes toujours amis mais ils ne sont pas suffisamment actifs, leurs derniers évènements l’ont été avec nous.

Quelles actions concrètent faites-vous pour vos adhérents ?

On leur permet de devenir socios en trois ans pour beaucoup moins cher que par le biais du club. Ils ont aussi la carte officielle du club cela donne un vrai sentiment d’appartenance au club. On leur permet de participer également à des matchs à prix réduit tout en étant prioritaire par rapport au match du Barça dans n’importe quelle section sportive. C’est vraiment le grand avantage pour les membres y compris pour des matchs de Coupes d’Europe.

Sans oublier qu’ils peuvent participer au congrès mondial des Penyas à Barcelone tous les ans, où ils peuvent voir des joueurs de près, les nouvelles recrues etc.

Faites-vous des actions sociales ?

Oui nous faisons des actions sociales pour ceux qui en ont le besoin. Nous sommes en lien avec une association lyonnaise qui se nomme l’Orchidée et qui s’occupe de réaliser les rêves d’enfants malades. Nous avons fait cinq voyages avec eux.

Avez-vous des contacts avec les élus locaux ?

Pour les 10 ans de notre Penya en 2016 nous avons invité le responsable des sports de la mairie de Lyon. Pour nos 15 ans, nous allons le recontacter. Nous allons essayer de l’inviter cela pour prendre connaissance. Après mis à part grands évènements, non nous n’avons pas de contacts politiques.

Quelle est la différence de culture club entre la France et l’Espagne ?

Les espagnols vivent le football au quotidien. Il fait partie intégrante de leur vie via les émissions télé, radio, plusieurs journaux locaux spécialisés etc.

En France, les supporters s’intéressent au club uniquement les jours de match. Bien sûr, il existe des supporters qui sont également de gros amoureux de leurs clubs en France mais je pense qu’ils sont quand même une minorité alors qu’en Espagne ils sont vraiment majoritaires.

Trophées – Source Twitter

Entretenez-vous des discussions avec différents organismes de supporters comme l’association nationale des supporters ou fans Europe ?

Non, nous n’avons pas vraiment de relation avec eux

La place des réseaux sociaux est très importante dans notre société actuelle. Êtes-vous très présent sur les réseaux sociaux ?

Nous sommes très présents sur les réseaux sociaux, nous essayons au maximum d’être le plus actif possible. Nous avons une page Facebook, Twitter et Instagram. Selon moi, c’est très important, car au moins la moitié des adhésions à notre Penya viennent des réseaux sociaux.

Je suis contre ce format de Super League. Où est la place des supporters dans un tel projet ?

Êtes-vous pour ou contre la super-League ?

Je suis contre ce format de Super League. Où est la place des supporters dans un tel projet ?

Comment expliquez-vous que les socios du Barça en majorité étaient favorables à cette super League ?

Ça je ne sais pas. Je pense que les supporters du Barça de la nouvelle génération sont plutôt favorables à contrario des personne moins jeunes. C’est une question de génération peut être mais c’est difficilement explicable.

Monsieur Hermel a expliqué dans l’émission After Foot que les socios du F.C Barcelone et du Real Madrid étaient favorables à cette Super League en raison du fait qu’ils étaient propriétaires de leur club. Le rejoignez-vous ?

Quand M. Hermel parle du Barça généralement, il raconte n’importe quoi. Il n’y a jamais eu de sondage au sein du F.C Barcelone pour dire que les socios du Barça étaient favorables à cette Super League. Ainsi, à titre personnel, je ne me prononcerais pas là-dessus. Je dirais uniquement que les puristes du Barça aiment vraiment le principe de participer à une Ligue des champions, basée sur le mérite et non sur une invitation. Le concept de Super League où se rencontrent toujours les mêmes équipes européennes dans un format championnat, cela ne m’intéresse pas et me lassera à termes, c’est inintéressant.

Penya – Source Penyabarcalyon

La réforme de la Ligue des champions pour 2024 est-elle bonne ?

Non, cette réforme est tout aussi mauvaise que la Super League. En étant tout à fait honnête, la naissance de la Super League est liée au fait que l’UEFA conserve 50% des droits télés de la Champions League en tant qu’organisateur, alors que ce sont les clubs qui font la richesse de la Champions League. L’UEFA a participé à créer ce monstre en donnant de l’importance aux grands clubs européens. Ceci dit, toutes les réformes de l’U.E.F.A de la Champions League ont été au détriment des champions des petits pays européens. Tout cela pour l’argent, avoir un maximum de droits télés et donc pour que l’UEFA gagne un maximum.

Ils ont oublié que l’UEFA à la base était une association qui n’avait pour d’autres ambitions que de redistribuer l’argent, et non faire du business et se servir sur le dos des clubs.

Pensez-vous qu’un modèle comme le Barça soit réalisable en France ?

S’il y a une volonté, tout est possible en France ou ailleurs… Malheureusement, les présidents s’accaparent leur club, à l’image de M. Aulas. Le « c’est mon club, c’est moi qui paye, c’est moi qui décide » est la norme et personne ne peut émettre une critique sur le mode de fonctionnement du club. Quel président en France oserait céder sa place bien au chaud au profit des supporters en France ? Quel président mettrait son ego de côté ? Je ne vois pas…

Si après 2022, le Qatar décide de se désengager, qu’est ce qui se passe ?

Le modèle participatif est dans l’air du temps. Est-ce selon vous capital dans un club de foot ?

Oui, je pense que c’est important. Les supporters ne peuvent pas laisser leur club être racheté par n’importe qui. Regardez par exemple Le PSG ou Chelsea, racheté par un état et un multimilliardaire. Effectivement, c’est bien sur le moment. Mais une fois que ces personnes décident de quitter le navire, que se passe-t-il derrière ? Le club finit par couler, ou alors se voit relégué dans une division inférieure. Si après 2022, le Qatar décide de se désengager, qu’est ce qui se passe ?

Pensez-vous que ce genre de modèle est l’avenir ?

Oui, pour moi c’est l’avenir. Le format Allemand en 50 +1 ne me choquerait pas en France bien au contraire. Il permettrait l’implication des supporters dans le processus de la vie d’un club et je n’y vois que des avantages.

Si un jour une « Assemblée Nationale des socios en France » voit le jour, en ferez-vous partie ?

Pourquoi pas. C’est une bonne idée. Je pourrais participer et partager mon retour d’expérience avec le F.C Barcelone depuis 15 ans. Si je peux l’intégrer, évidemment j’en serais ravi.

Dernière question pensez-vous que le F.C Barcelone est devenu une multinationale ?

Malheureusement, tous les grands clubs européens sont devenus des multinationales pour payer les salaires pharaoniques des joueurs. Les clubs multiplient leurs « académies » pour faire entrer de l’argent dans les caisses. C’est une réalité, dans un monde où l’argent est roi. Mais cela n’empêche pas de limiter les excès au maximum.

Nous tenons à remercier chaleureusement Nicolas pour sa grande disponibilité et souhaitons bonne continuation avec la Penya. Vous retrouverez toutes les informations sur Twitter ou sur leur site internet.

JM & Jerem

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


buy dnp online