Antoine MORIN – Source [1]

Après une première partie consacrée à son parcours professionnel et à la vision de son métier, retrouvez la seconde partie autour de l’actu chaude en France, et sa vision de Neymar, Areola et de la gestion du PSG.

Actuellement, on est à 10 jours de la fin du mercato. L’actualité bouillante est le futur de Neymar. Comment analysez-vous ce feuilleton ?

Sur le cas Neymar, plusieurs choses sont intéressantes à écouter et observer. On parle de Barcelone comme destination possible. Je n’ai pas vraiment l’impression que le Barca souhaite le faire revenir, sinon il trouverait un montage financier. Le Real ? De ce que j’ai compris, Florentino Pérez souhaite un « galactique » mais Zidane ? Je ne vois pas le prendre l’année où Zidane prend Hazard. Après si tu lui donnes les deux, je ne suis pas inquiet et il trouvera les moyens de faire jouer les deux ensemble. Mais dans la construction d’effectif, à partir du moment où t’as pris Hazard, quel est l’intérêt de prendre Neymar ? Est-ce pertinent ?

Le voir partir après deux demi-saisons, c’est surprenant quand même ?

Je pense que les blessures ont beaucoup joué dans sa réflexion. A mon avis, on sous-estime l’impact qu’ont pu avoir ces deux blessures sur son mental. Il ne s’était jamais blessé aussi longtemps sans sa carrière. Il a cravaché l’année dernière pour revenir c’était peut être une connerie mais difficile de faire autrement. Mais n’oublions pas que sur le début de saison dernière, il est monstrueux, et c’est ce match contre Strasbourg qui change tout. Est ce qu’il aurait fallu le reposer ? Est-ce qu’il doit tomber sur le premier contact ? Il est facile de refaire l’histoire.

C’est vrai que c’est un joueur qui prend des coups, qui provoque mais c’est aussi son jeu non ? 

Sur ce match contre Strasbourg, c’est terrible. Je me rappelle la première action du match où les strasbourgeois essaient de l’attraper, Anthony Gonçalves déclarant pour je ne sais plus quelle télé « Dès la première action, il a voulu chambrer ». Quand on revoit les images et l’action : Sur le premier ballon qu’il a, Neymar est à l’arrêt, Gonçalves arrive et Neymar lui fait un double contact. Ce n’est pas chambrer, c’est son jeu, c’est un dribbleur. Il n’essaie pas de lui faire un petit pont, une roulette par-dessus… et quand bien même, est-ce que ça mérite de se faire casser ? Mais, il est difficile de dire à la deuxième minute qu’il essaie de te chambrer. Pourtant, dès cette action, le strasbourgeois essaie de le savater.

Est-ce une raison suffisante pour s’en aller ? Forcer son départ ?

La succession des deux blessures l’a certainement fait douter : « Qu’est-ce que je suis venu faire là ? ». Sachant qu’à chaque fois, ça lui a fait rater le match de ligue des champions. Et les matchs de ligue des champions, c’est ce qui les fait bander. On ne va pas se mentir, parti comme il était parti, il aurait fini meilleur buteur, à côté de Cavani. Mais le titre de meilleur buteur de ligue 1, Neymar il s’en fout. Mais c’est vrai que c’est dommage de forcer son départ et de faire la gueule. Dans ce cas là, Il faut clairement le dire et s’exprimer intelligemment. Je pense que si Neymar vient voir la direction du PSG pour leur dire qu’il veut partir et envisager une porte de sortie, pour que tout le monde s’y retrouve. Est-ce qu’il l’a fait ? Nasser se serait-il braqué ? Pour le Qatar, c’est important d’avoir Neymar. Ils ont énormément misé sur lui et le club a fait un bond exponentiel en termes d’image. Mais quand on voit l’ampleur que prend M’Bappé, ce n’est peut être pas dramatique non plus…

Si le PSG s’y retrouvait financièrement, il n’y aurait pas tellement de problème ? Seulement qui peut poser la somme ?

Oui, à partir du moment où le PSG ne veut pas de joueurs en échange et souhaite 250m€. Il y a peu de clubs au monde capables d’aligner l’argent. Manchester City, peut être. Le Barca ? Le club catalan a déjà contracté deux prêts pour faire venir Griezmann. Le Real peut, mais sportivement ? Zidane voulait Pogba absolument, le marché anglais s’est fini. Manchester United n’a pris personne pour remplacer Pogba. Déjà que Manchester United est dépouillé au milieu, s’il part il n’y a plus personne.

Actuellement, il y a des gros manques pour jouer l’Europe. Comment jugez-vous cet effectif du PSG ? 

Oui certainement, déjà il manque un gardien et au moins un latéral de très haut niveau. Je pense que Bernat fait l’affaire mais après ?

Devant, Cavani un temps évoqué sur le départ est bien là. Adoré par le public, il est parfois maladroit mais mettra sa valise de buts…

Je ne critiquerai jamais Cavani. C’est toujours ce que je dis : Je préfère avoir un attaquant qui va avoir 5 occasions et en mettre une, plutôt qu’un qui ne va pas s’en procurer. S’il les rate, c’est déjà qu’il les a. Par exemple, cet été, à part le dossier du Gardien, une aberration selon moi et on y reviendra, le mercato est plutôt bon, mis à part les latéraux.

Le PSG va bien prendre un latéral quand même ?

Tant que le PSG ne vend pas, ça ne va pas être simple. Il y a Meunier, Dagba qui a été bon cette année, Kehrer qui a joué à droite dans une défense à 4, qui est meilleur que quand il joue dans l’axe. Et à gauche, ils ont Bernat, et Kurzawa, qui n’est toujours pas parti. Le marché anglais étant clos, le PSG va avoir du mal à refourguer Kurzawa.

Tactiquement, on se dirige plutôt à 5 derrière, ou plutôt à 3 derrière, en 3-5-2, avec deux latéraux offensifs ?

Ça me fait rire parce que depuis le début de saison, l’équipe met le PSG en 4-3-3. Tu me diras, ils ont joué comme ça en trophée des champions. Mais je ne vois pas pourquoi ils jouraient comme ça. Le PSG a très peu joué à 3 au milieu, et Tuchel a passé son temps l’année dernière à expliquer que Di Maria était aussi important que les trois de devant à savoir Neymar, Cavani et Mbappé. Il fait le maximum pour avoir les 4 sur le terrain. Si tu mets les 4 de devant en même temps, tu joues qu’avec deux milieux de terrain, à savoir Verratti-Gueye ou Verratti-Herrera, mais pas à 3. C’est d’ailleurs la raison de l’arrivée de Gueye et Herrera, parce que tu peux les mettre à côté de Verratti et ça fait un binôme assez complémentaire.

Oui je ne les vois pas jouer à trois au milieu, compte tenu de l’effectif.

J’aimais bien quand Emery avait tenté un milieu à trois avec Draxler dedans.

Le problème de Draxler, c’est qu’on ne se sait pas trop où le mettre. A la base il est numéro 10, a beaucoup joué ailier gauche, puis est redescendu au milieu. C’est un peu un joueur difficile à placer et frustrant.

La première année, Emery a fait un milieu à trois Verratti-Rabiot-Draxler, Habib Beye l’avait très intelligemment appelé un milieu tournant, parce que finalement il n’y avait pas de vrai sentinelle, et Draxler parfois se retrouvait dans ce rôle de position un peu plus basse. Ça marchait super bien. Je crois que c’est comme ça que le PSG bat le Bayern Et je ne sais pas pourquoi, mais à partir de Janvier, il a changé et il n’a plus jamais joué dans ce dispositif.

Draxler – Source [4]

Draxler est agaçant, nonchalant alors qu’il peut être tellement bon…

C’est un joueur magnifique, quand il est à son meilleur niveau. Les six premiers mois quand il arrive, il est très bon. Je me suis dit « Avec un mec comme ça, ils vont rattraper Monaco ». Et finalement, le match nul au Parc contre Monaco a tout cassé, avec ce but de Bernardo Silva à la fin. S’il ne prenne pas ce but, je suis sûr qu’ils sont champions, indépendamment de la qualité de jeu de Monaco. Mais ce match là les tue. Ce sont d’ailleurs les échos que j’ai eus. Les joueurs du PSG étaient convaincus que s’ils battaient Monaco, avec toute leur expérience des titres précédents, ils étaient champions. D’autant plus qu’ils l’avaient fait deux saisons auparavant sur l’OL. Cette année-là, ils font quand même 12 victoires de rang pour finir champion.♦

Laurent Blanc était très pote avec Alain Roche, j’avais eu le plaisir d’échanger avec Laurent Blanc à l’occasion d’un match que nous commentions avec Alain Roche. Un jour, après les deux premières victoires de leur terrible série, il nous avait dit « On en est au début de la série. Tu vois là, comment ous sommes ? Ca va durer jusqu’à la fin, et on va y aller jusqu’au bout avec cet état d’esprit. On va faire un sans faute et il va falloir que les autres équipes gagnent tout ».

Finalement, Laurent Blanc, par rapport à ce qu’ont fait ses prédécesseurs, il a fait des belles saisons à Paris non ? Est-ce qu’on minimise son travail ?

Je trouve qu’on sous-estime toujours ce qu’il a fait, et l’idée répandue est que c’était Gasset qui faisait tout, et non lui. C’est une idée que je combats énormément. Les équipes de Gasset ne jouent pas comme les équipes de Blanc. Avec le gros réseau qu’il a, Gasset a fait énormément de bien à Sainté, mais l’équipe de Sainté ne jouait pas comme celle de Blanc. La philosophie de jeu que Blanc a amenée à Bordeaux, en équipe de France ou au PSG, elle vient de Laurent Blanc. Gasset a été effectivement l’outil pour l’aider à la mettre en place. Mais c’est un binôme. Alors certains commentateurs disaient « oui mais c’est Gasset qui anime les séances ? ». Mais tu as vu Ancelotti ? Ancelotti n’animait pas les séances hein. Il était sur le côté du terrain, avec sa casquette et il intervenait de temps en temps. Et les vrais animateurs des séances, ce sont les adjoints. Gasset avait un rôle très important auprès de Blanc, certainement plus que Stéphan auprès de Deschamps. Mais c’est réducteur de tout lui attribuer au détriment de Laurent Blanc.

Seulement Laurent Blanc a un peu coincé à Bordeaux, en Equipe de France, ou au PSG non ?

En équipe de France, il fait 19 matchs sans défaite, partant des ruines de Knysna. C’est quand même pas mal. Ma théorie sur Laurent Blanc est qu’il a une sorte de plafond de verre au moment où ça devient critique, sur les matchs où ça bascule en élimination directe. Si on regarde, Il y a le ¼ de ligue des champions contre Lyon en 2010 avec Bordeaux où il ne gère pas bien l’avant match, le prépare comme un match de ligue 1 alors que Puel le prépare comme un match de ligue des champions. Et Lyon gagne.

Il y a le ¼ de l’Euro contre l’Espagne avec l’option des deux défenseurs droits.

Oui, c’est vrai. On dira qu’il a eu une idée et est allé au bout de son idée, qui n’a pas marchée, d’autant plus que le but vient du côté qu’il avait renforcé. Mais au moins, il est allé au bout. Et puis il y a le match contre City.

Qu’est ce qui selon vous n’a pas marché ?

Les indiscrétions que j’ai eues de la part d’Alain disent que Blanc n’a pas digéré l’épisode avec Aurier, et la fameuse vidéo périscope de son joueur, qui devait à ce moment là, ne plus jamais porter le maillot du PSG. Tout a été fait pour qu’Aurier revienne, avec Nasser qui fait le déplacement pour voir jouer la réserve du PSG parce qu’Aurier évolue en réserve. Et le fait qu’on lui dise « Fais le revenir et rejouer ». L’image renvoyée par le club à ce moment auprès de Blanc est terrible.

Ce club du PSG est quand même géré de manière particulière non ? 

Oui, surtout depuis que Leonardo est parti. On peut lui reprocher un tas de choses à Leonardo, mais pour protéger le club et l’institution, c’était le meilleur. Quand il fait sa fameuse sortie où il dit « On a fait une équipe pour gagner la ligue des champions, pas pour gagner contre Reims », tout le monde lui est tombé dessus. Mais c’était vrai : Ibrahimovic et Thiago Silva sont venus au PSG pour gagner la ligue des champions, pas pour remporter le championnat de France. Les joueurs le savent qu’ils vont gagner la Ligue 1, déjà ils l’avait perdue l’année précédente contre Montpellier. D’ailleurs, ce n’est pas PSG qui perd le championnat, mais Montpellier qui l’a gagné.

Rien ne pouvait arriver à Montpellier cette année-là ? On avait l’impression d’une super équipe, en totale réussite ou toute tourne en leur faveur.

Cette année, Orange avait le match du samedi à 21h et sur le match de 19h, il envoyait toujours un journaliste sur un match pour faire des interviews d’après matchs. Et ces interviews passaient à la mi-temps du match de 21h. Montpellier jouait souvent le samedi à 19h et Arnaud De Courcelles m’envoyait un samedi sur deux à la Mosson. Je les ai vécus les matchs de Montpellier : Celui contre Sainté ou Giroud marque un but à la dernière minute sur une reprise à l’entrée de la surface. J’en ai parlé avec Olivier il me dit « La balle monte super haut, elle redescend, je la reprends je ne sais pas trop comment et elle finit dans le petit filet ». Le match contre Sochaux, où Montpellier fait un match de merde, il y a un 1-1. A 5 minutes de la fin, il y a une action avec une action super confuse où le ballon rentre. Le match contre Lille où ils marquent à la dernière minute.

Les joueurs étaient lucides de cette réussite à l’époque, ou s’agit-il d’une réflexion avec recul ?

Non, ils étaient lucides durant la saison. J’ai Olivier Giroud en interview à 5/6 journées de la fin, après Sochaux et je lui dis « En fait, il ne peut rien vous arriver ? ». Et il me répond « Oui c’est ça en fait. De toute façon, on est devant, et on va le faire car ça nous sourit. Si ça ne nous sourit pas, ça nous sourira jamais dans notre carrière ».

Quelle carrière Giroud quand même…

J’ai eu la chance de le côtoyer à Montpelier et j’aime beaucoup. Je l’ai toujours défendu, même en bleu. C’est sûr qu’un attaquant qui fait 7 matchs de coupe du monde et qui ne met pas de buts, ça fait un peu tâche. Mais c’est toujours ce que je dis : Si on analyse que ça, on passe à côté de plein de choses. Déjà le match contre l’Australie, il n’est pas titulaire. Il entre en deuxième mi-temps et c’est lui qui donne la passe décisive à Pogba. Pourquoi fait-il la passe décisive ? Parce qu’il est dans la surface, qu’il joue avec son gabarit, qu’il est en pivot et qu’il le fait bien. Le match contre le Pérou, le but de M’bappé est un ballon de Giroud que le parisien prolonge dans les buts de 50 cm. S’il ne la touche pas, c’est Giroud qui marque. Et juste parce qu’il aurait marqué un but dans le mondial, la moitié des gens n’auraient pas dit tout ce qu’ils ont dit derrière. Le match contre la Belgique, il a trois occasions franches dont deux qui sont contrées au dernier moment par le défenseur. Et une action qui est sortie par Courtois qui fait un bel arrêt. Après, oui si tu les donnes à Icardi, il en met peut être deux sur trois.

Que Giroud ne soit pas Icardi, certes, mais beaucoup d’attaquants ne sont pas Icardi. Et Giroud a aussi beaucoup souffert de la comparaison à distance avec Benzema. Mais contrairement au Madrilène, Giroud était utile au groupe.

Ma théorie sur Benzema, après elle vaut ce qu’elle vaut. Benzema inhibait les autres. Un joueur omme Griezmann était fan de Benzema. Les premiers matchs de Griezmann en équipe de France, il cherche constamment Benzema, alors que souvent ce n’est pas la meilleure solution. Deschamps est capable sportivement de revenir sur des choix : Valbuena il l’a relancé à Marseille, il voulait plus entendre parler de Gignac, il l’a rappelé. Il s’était pris un peu la Payet, mais il l’a rappelé. Mais Deschamps ne pardonne pas les propos annexes, et le jour où Benzema a parlé de la France raciste, il s’est tiré une balle dans le pied. Quand tu vois comme il s’est embrouillé avec Dugarry.

Le groupe s’est construit sans Benzema, certains ont pris de l’importance et le groupe est né.

Oui, en l’absence de Benzema, Griezmann et d’autres se sont libérés et Deschamps s’est peut être dit « Si je remets Benzema, je vais peut-être perdre ça, et ce n’est pas sur ça que je vais construire mon équipe ». La dimension que Griezmann a prise à l’Atletico aurait fait qu’avec Benzema, ça aurait pu marcher quand même. On ne le saura jamais. Mais est-ce que Benzema, la star, aurait partagé la lumière avec quelqu’un que Cristiano ? Parce que c’est facile de partager la lumière avec Cristiano. Quand toi, t’es au sommet de ta forme et que tu mets 30/40 buts, Cristiano en met 70. Mais aurait-il été capable d’accepter ça ?

Certains en parlaient au PSG de Benzema comme d’une idée intéressante ?

Sur le principe, l’idée est géniale d’avoir un Benzema se mettant au service de Neymar, comme il se met au service de Ronaldo. C’est brillant. Mais est ce qu’il aurait accepté, vis-à-vis de Neymar, un joueur extraordinaire, mais qui n’a pas un caractère et l’aura de Ronaldo qui est une machine ? Et quid vis-à-vis d’Mbappé ? Je ne sais pas.

On évoquait les petits couacs que Deschamps avait eu avec certains joueurs, qu’il a pourtant rappelé. Concernant Lacazette, le point de rupture semble avoir eu lieu avec Deschamps lors d’une tournée en Amérique du Sud. Pouvez-vous revenir dessus ?

Encore une fois, c’est ma vision. Il y a une tournée en Amérique du Sud qui a été merdique. Et Lacazette, quand il n’est pas titulaire, n’a peut-être pas eu la meilleure attitude. Et puis, si tu regardes les joueurs qui composent la liste lors de cette tournée, tu as quelques lyonnais. Deschamps, dans sa dynamique de groupe très importante à ses yeux, n’a peut-être pas apprécié Lacazette, et l’attitude avec ses coéquipiers ou ex coéquipiers lyonnais. J’ai toujours en tête le cas de Claudio Beauvue qui avait rencontré Lacazette pendant ses vacances, étaient devenus super potes, au point de le pousser à signer à l’OL. Quand il est arrivé à Lyon, les gars, les lyonnais lui ont fait comprendre qu’il n’était pas du gang des lyonnais. Un joueur comme Moussa Dembélé, s’il continue à progresser, a peut-être plus de chance d’aller en Bleu que Lacazette.

Encore un joueur formé par le PSG qui est parti très tôt comme Coman, Ballo-Touré, Sabaly, Guendouzi, Dembélé, Maignan, Ikoné, Weah, Diaby, Mendy, Nsoki, Nkunku…

Maignan est un pari réussi par Hervé Renard. Le PSG n’était pas forcément vendeur, et le PSG l’aurait bien vu 3ème gardien, en U19 ou en réserve. Mais Hervé Renard qui l’avait vu jouer, l’a récupéré à Lille, en doublure d’Eneyama, pour qu’il apprenne avec Vincent. Sa première année avec Lille a été à l’image du club, assez compliquée, avec quelques boulettes. Mais je me rappelle avoir fait un de ses premiers matchs où Eneyama prend rouge : Pénalty, Maignan entre et stoppe le pénalty. Week-end suivant, il est titulaire et il stoppe un autre pénalty.

C’est vrai qu’il arrête beaucoup de pénalty…

Par rapport à Areola tu veux dire ? (rires)

Justement parlons-en. Comment analysez-vous la situation du joueur et du club sur ce poste ?

Areola est la promotion d’un joueur formé au club, après un bon prêt d’un an en Espagne. Voilà. Le problème du PSG est qu’il n’a pas saisi ce que Liverpool a finir par faire. Si tu veux gagner la ligue des champions, il faut un grand gardien, et un grand gardien ça coûte cher. Liverpool a fait une finale de ligue des champions perdue à moitié, à cause d’un gardien en mousse. Puis l’année d’après, ils ont mis 84m€ sur Alisson.

Regarde, Leonardo et Henrique avant lui, étaient prêts à mettre 85m€ sur De Ligt. Il est extraordinaire, ce n’est pas la question. Mais était-ce l’urgence quand l’effectif compte Thiago Silva, Marquinhos, Kimpembe, Kherer, Diallo aussi, même s’il a fait des matchs amicaux un peu bizarres. Mais c’est un bon défenseur, et tu peux mettre 30 m€ sur Diallo. Mais les 85 m€ que le PSG était prêt à mettre sur De Ligt, pourquoi ne pas mettre 50 restants sur un top gardien de but ?

Dès le départ, Douchez, Sirigu, Trapp, Areola… la gestion des gardiens par les qataris a été bancale ?

Quand le PSG a pris Sirigu, c’était dans le cadre du transfert de Pastore. Sirigu venait de prendre 63 buts avec Palerme en Italie, c’était énorme. Mais les articles en Italie louaient sa bonne saison malgré le nombre de buts. C’est dire la défense. J’ai des potes qui disent souvent que quand un club lance un projet, il doit aller chercher un top gardien. Le problème est que le PSG avait pris Douchez. Que tu commences avec Sirigu pendant un, deux, trois ans, Il n’y a pas de problème. Sirigu ne faisait pas perdre de points, il n’en faisait pas forcément gagner, mais il ne faisait pas de boulette. Que Laurent Blanc estime à un moment qu’il attend autre chose de son gardien. Pourquoi pas.

Qu’est ce qui était reproché à Sirigu ? Le fait de ne pas bloquer un ballon ? son jeu au pied moyen ?

Oui c’est ça. Blanc voulait vraiment utiliser le poste de gardien comme Libero, premier relanceur, à l’image de ce que fait Guardiola. Ok, dont acte. Dans ce cas-là, deux solutions : Ou le PSG va chercher un TOP gardien. Ou alors, s’il a vu en Trapp des qualités de bon gardien, un bon jeu au pieds qui pourrait être intéressant, le club devait prendre Trapp mais surtout vendre Sirigu. Il ne fallait pas signer Trapp, dans le contexte où Sirigu est toujours là, où il est super proche de Nicolas Dehon l’entraîneur des gardiens du PSG, très proche des anciens de Serie A comme Thiago Silva, Thiago Motta, Verratti, Marquinhos, Pastore. Trapp fait ses premiers matchs avec 4 mecs devant lui qui n’ont pas spécialement envie de jouer avec lui, parce qu’il a piqué la place de leur pote.

Le début de saison de Trapp est marqué par ce fameux match contre Bordeaux et ses deux erreurs.

La fébrilité de Trapp qu’il témoigne contre Bordeaux est à mon avis à mettre à l’actif de cet environnement de travail qui n’est pas serein. Le PSG / Bordeaux de la 5ème journée est le premier match que je ne fais pas cette année en tant que commentateur. Mais de souvenir : Le match d’ouverture de la saison contre Lille, Trapp n’a pas un arrêt à faire. Le second match contre le Gazelec, il n’a pas un ballon à toucher, le troisième il joue à Montpellier, il a un arrêt à faire : une belle manchette sur une tête de Bensebaïni. Le quatrième match à Monaco, le PSG gagne 3/0 où il n’a pas un arrêt à faire. Trapp a enchaîné 4 matchs où il n’est jamais inquiété. Bordeaux est le premier match au Parc où il se passe des choses et il est sollicité. Sur le premier but sur corner, il n’est pas net, et le second, il est contré par Khazri. Et après il s’est troué contre le Real.

Blanc était intervenu à la trêve dans la gestion des gardiens je crois.

Oui, Laurent Blanc a eu une vraie discussion avec Sirigu au stage du Qatar en hiver, et Sirigu a vraiment eu une bien meilleure attitude sur la deuxième partie de saison. D’ailleurs, Trapp fait de bien meilleures performances. Le match contre City, il ne te fait pas gagner. Mais il a une attitude toute autre. Il s’est imposé aux yeux de ses partenaires, a acquis la légitimité aux yeux des potes de Sirigu, les anciens de Serie A. C’est très important.

Comment expliquer la suite ?

Cet été là, Blanc s’en va, Emery arrive, Areola revient et après trois matchs de championnat, le coach décide de l’enlever pour mettre le petit jeune formé au club. Première erreur : Ne pas avoir pris un top gardien, et la deuxième erreur est d’enlever Trapp après 3 matchs au profit d’un joueur formé au club. Jamais Trapp ne doit perdre sa place à ce moment-là, après une saison avec certes des hauts et des bas, mais enfin acclimaté au club…au profit d’un joueur, juste pour satisfaire une politique de promotion du centre de formation.

Et Areola perd sa place en décembre…

Oui parce qu’il n’est pas bon. Trapp revient dans les buts effectivement. Il est bon en ligue 1… Il se blesse contre Monaco et Areola revient pour ce match, où il prend ce but masqué au début. Jamais Bernardo Silva ne doit pouvoir marquer ce but, parce que les défenseurs doivent sortir sur lui, mais Areola n’est pas exempt de tout reproche non plus.

Puis vient ce match retour contre Barcelone. Incroyable quand même ? 

En ligue des champions, le match de Trapp contre le Barça est à l’image de ses coéquipiers. Il prend ce but à la deuxième minute, car il est fébrile comme les autres. Ter Stegen, Neuer, Alisson…même sans capter le ballon, peu importe, se seraient imposés et auraient mis un grand coup de poing dans le ballon en direction de la touche. Mais Trapp ne peut pas prendre un but après deux minutes.

Aujourd’hui quelle est la solution ? Recruter…

Le constat est clair : Areola ce n’est pas ça. Trapp, même s’il a fait une bonne saison à Francfort, ce n’était pas ça. C’est la raison pour laquelle il n’a pas été gardé. Cet été, ça aurait dû être la priorité. De Gea n’avait plus qu’un an de contrat à Manchester. Le PSG aurait pu être intéressé. Navas, le PSG aurait dû se positionner le 1er Juillet, avec 40m€. Sur les trois ligues des Champions du Real, Ronaldo a mis des buts mais Navas a clairement assuré.

La gestion des gardiens est à l’image de l’effectif du PSG depuis 5/6 ans, avec des carences à des postes qui ne sont pas comblées. Comment l’expliquez-vous ?

Oui, c’est le cas depuis le départ de Leonardo. Son dernier Mercato en été 2013 résume la situation : Cavani, Digne, Marquinhos. Cavani a été un des meilleurs buteurs d’Europe et composé avec Ibrahimovic une attaque de fou. Marquinhos, grand espoir recruté pour jouer en défense centrale et apprendre au côté de Silva et Alex… Entre parenthèse, Thiago Silva est monstrueux et est tellement intelligent. Il a même joué milieu de terrain avec Ancelotti où il avait été très bon. Beaucoup lui ont craché dessus à la coupe du monde parce qu’il avait pleuré, mais quel joueur. Marquinhos a beaucoup appris avec lui. Et la dernière recrue de Léonardo, c’est Lucas Digne, qui était le meilleur arrière gauche de ligue 1 pour apprendre de Maxwell et prendre sa place.

Qu’est ce qui a fait qu’il n’a pas dépassé Maxwell ?

De ce que j’ai compris des discussions que j’ai pu avoir, Maxwell les a écœurés. Que ce soit pour lui ou Kurzawa, Maxwell était trop fort, et les joueurs se sont dit « je ne passerai jamais devant ce gars-là, il est trop bon ». Entre son arrivée en Janvier 2012 et son départ en 2017, il faut chercher longtemps pour trouver un match où Maxwell est mauvais. C’est pour moi la plus belle recrue de Leonardo.

Alex, j’aimais beaucoup aussi. Une très bonne idée et très complémentaire de Thiago Silva. Non ?

Oui, la fin de la saison où le PSG décide de ne pas le prolonger est une connerie. A la place, le club décide d’investir 50m€ sur David Luiz, alors que le club est en plein FFP. Thiago Silva / Alex était très complémentaires, beaucoup plus que Marquinhos / Thiago Silva d’ailleurs, car ce sont deux profils similaires. Que le club veuille rajeunir un effectif vieillissant, je peux concevoir l’idée. Mais mettre 50 m€ avec le contexte du FFP, je ne comprends pas. Surtout que le club avait de vrais besoin.

A ce propos, je trouve que le PSG sent assez mal les coups en ligue 1. Quand je vois cette année, Saliba, 17 ans, partir à Arsenal pour 30m€…Ça aurait pu être une cible du PSG pour le futur, avec un achat et prêt de 2 ans à l’ASSE ?

Saliba est monstrueux, il a 17 ans. Il a pris la place de Subotic même si Subotic a rendu pas mal de services à l’ASSE. Mais le PSG a déjà mis 37m€ sur Kherer l’année dernière. Il y avait peut-être moyen de prêter NSoki dans le cadre d’un éventuel de Saliba…aussi, plutôt que de le vendre. En sachant que Bernat est un latéral offensif, Nsoki plus défensif et l’idée d’avoir les deux profils était intéressant. Après dans les circonstances du Fair Play Financier, c’est plus facile de vendre NSoki que Choupo Moting ou Jese.

Choupo Moting est une erreur de casting Tuchel. Je comprends l’idée du profil, d’un remplaçant, pas trop exigeant en termes de temps de jeu. Mais Choupo-Moting (rires)

Le choix joueur n’est pas bon mais je comprends le principe de recruter ce type de joueur.

Choupo Moting – Source [11]

Ben Yedder, ou Giroud… sont trop forts pour ce type de profil ?

Choupo Moting passe après Cavani. Si Cavani se blesse, c’est M’Bappé qui joue devant. Il faut donc trouver un joueur qui accepte de jouer n°3. Est-ce que Ben Yedder ou Giroud accepterait ça ? Pas sûr. A moins de jouer à deux devant. La liste que j’avais faite de joueurs intéressants dans ce profil comptait 4 joueurs : Huntelaar, Defoe, Jackson Martinez, Chicharito.

C’est intéressant mais Defoe a quel âge ?

Germain Defoe a 36 ans. Ce n’est pas une recrue bankable, mais il a un sens du but hors du commun. Si tu lui dis « tu vas jouer des bouts de matchs, tu seras quelques fois titulaire, en coupe de la ligue, ligue 1 avant ou après la ligue des champions », tu crois qu’il ne vient pas ? OK les supporters ne vont peut-être pas « rêver plus grand », mais je l’ai vu mettre des buts avec les Rangers… je te garantis que le sens du but, il l’a. Huntelaar il fait la même chose que ce qu’il ferait au PSG, mais chez lui à l’Ajax, on peut oublier. Jackson Martinez, pareil c’est un profil intéressant qui s’est un peu perdu. Mais avec une vraie préparation, une remise à niveau physique, tu le remplaces 20 minutes par ci à la place de Cavani, 20 minutes à la fin à la place de Mbappé…

Pourquoi pas, c’est pertinent. Mais après, il faut l’accord des joueurs. Ce n’est pas évident en terme de gestion humaine, d’égos, de courses aux stats.

Dans un monde idéal, ça ne peut pas exister avec l’égo des joueurs mais imaginons trois minutes que je suis Leonardo. Je prends un profil que j’ai évoqué, style Jackson Martinez, Germain Defoe. Et j’irais voir Cavani et Mbappé et je leur exposerais ceci : « Les gars, on divise la saison par bloc de 5 matchs. Sur les 5 matchs, je vous en garantis 4 comme titulaires. Toi, Kylian sur les 5 matchs, tu en joues 4 comme titulaire. Edinson pareil. Et un match, vous êtes remplaçants, une fois c’est toi, une fois c’est toi. Et sur les deux matchs où vous êtes remplaçants, c’est Defoe qui est titulaire ». Ainsi, Defoe sur 5 matchs, il en démarre deux et les trois autres, il entre. Cavani et Mbappé démarrent 4 matchs sur 5, et le cinquième ils entrent en jeu. Si les deux attaquants ne sont pas capables d’accepter cette espèce de rotation, de manière à rester en forme et garder du jus toute la saison… pfff

Dans les autres manques du PSG, on pourrait parler de l’absence de leader, de joueur de caractère. Ibra était le taulier, David Luiz faisait un peu ça, mais depuis, qui joue ce rôle ?

Oui Ibra tenait le vestiaire, et David Luiz occupait ce rôle effectivement. Mais il s’emmerdait en ligue 1, comme Lavezzi. Herrera fera tellement de bien dans ce milieu. Il n’a pas peur de mettre le pied et s’il faut mettre un tacle à la 90ème, il le mettra. Dans mes interrogations, je parlerais aussi de Lo Celso, que Tuchel ne voulait pas a priori. Mais quand il arrive au PSG, qu’il aperçoit l’effectif, s’il n’est pas convaincu du niveau de Lo Celso dans son système, à la limite pourquoi pas. Mais pourquoi le faire partir alors même qu’il n’a pas les milieux tant réclamés ? Pourquoi s’être précipité ? Il a passé tout l’été à répéter qu’il faut des milieux et il fait partir quelqu’un qui peut jouer 8, qui a joué 6 même si ce n’est pas son poste. Lo Celso – Verratti, en terme de récupération, on est light…

Verratti – Source [12]

Heureusement, Verratti est toujours là. C’est un joueur assez frustrant aussi, tellement talentueux, mais qui n’a pas une hygiène de vie de haut niveau…

Je pense que Leonardo peut être important sur ce cas précis. Cette année il est revenu fit effectivement. On verra. Laurent Blanc me l’avait dit un jour. « Verratti, ce n’est que dans sa tête. Il a deux choses à faire : Le jour où il aura compris, qu’en étant parfait sur le travail invisible, et plus calme avec les arbitres, il sera le meilleur milieu de terrain au monde, alors il deviendra le meilleur milieu de terrain au monde. Il n’y a pas un joueur qui est aussi intelligent et aussi technique que Verratti, deux qualités du milieu de terrain ».

Un grand merci à Antoine pour sa disponibilité et nous lui souhaitons bonne continuation dans la suite de son activité à la télévision.

Propos recueillis par The Wolfman

Source et références

[1] – Site Football

[2] – Site OuestFrance

[3] – Site Culture PSG

[4] – Site nonstopzapping

[5] – Site France3

[6] – Site ParisFans

[7] – Site Football

[8] – Site CanalSupporters 

[9] – Site Téléfoot

|10] – Site ParisCanalhistorique

[11] – Site RTL

[12] – Site FourFourTwo