Après plus de trois ans au Portugal, je me suis enfin décidé à assister à un match à Braga. Et quoi de mieux qu’un Braga / Porto pour découvrir le magnifique Estádio Municipal de Braga ? Peut-être le derby face à Guimarães me direz-vous, avec raison.

Après de nombreuses péripéties logistiques de voiture du côté d’Aveiro, me voici donc à Braga. Je prends évidemment le temps de redécouvrir la ville que j’avais pu visiter en 2014 mais cette fois si avec les bon conseils de mon pote Jorge : Les rues piétonnes du centre, la Sé de Braga (Cathédrale de la ville). Mais, je patiente surtout jusqu’à 18h30 pour pouvoir me rendre tranquillement au stade, profiter de la vue et de l’ambiance qui monte.

À moins de 30 minutes à pied du centre-ville, le stade est facile d’accès. J’arrive donc par la colline. Comme d’habitude, ma place se situe à l’opposé de là je suis. Cette fois ci, ce n’est pas pour me déplaire et je peux traverser la colline et apprécier encore plus l’enceinte du soir et son architecture.

A ma grande surprise, je me vois contraint de faire la queue avec les supporters de Porto. Je n’ai rien contre Porto, mais je voulais avant tout apprécier l’ambiance de Braga du stade. J’explique donc aux stadiers que j’ai acheté mon billet sur internet et que je ne comprends pas mon positionnement à côté des supporters de Porto. Il s’avère en fait que toute la partie haute de la tribune a été réquisitionnée pour les supporters adverses. On m’invite donc à me rendre dans la partie basse et à m’asseoir où bon me semble. Si jamais je me situe sur une place déjà attribuée, on m’assure que tous les stadiers sont au courant et que je pourrais trouver une place aisément. Après deux changements de place, je trouve une place libre.

L’ambiance monte, le speaker invite les supporters à participer au tifo et les joueurs entrent sur la pelouse pour lancer la rencontre. Mise à part un petite action des locaux en tout début de match, on sent tout de suite que Porto est venu pour mettre une très grosse pression d’entrée et étouffer Braga. C’est chose faite dès la 7ème minute, avec un fort joli but de Corona. La rencontre est à sens unique et c’est un miracle que Braga n’encaisse pas au moins un autre but. Brahimi fait beaucoup de mal à la défense locale pendant qu’Oliver Torres règne au milieu. Je dois bien avouer avoir été plus que conquis par sa prestation. Danilo peut être tranquille au milieu tant Oliver s’occupe de l’organisation du jeu, sans oublier de participer aux tâches défensives. Je n’ai pas les stats, mais le meneur espagnol a dû récupérer un bon nombre de ballons pendant les 70 minutes qu’il a passé sur le terrain. A partir de la 40ème minute, Braga se réveille et il s’en faut de très peu pour que les hommes de Conceição ne regrettent toutes les occasions manquées.

La deuxième période sera presque identique à la première au niveau du scenario, mais avec beaucoup plus de fautes et de jeu haché.

Côté ambiance, j’étais curieux de savoir comment s’organisaient le kop de Braga. Il était sur ma gauche, essayant de lancer le plus de chants possibles tout au long du match. Lors de moments importants du match, c’est la tribune entière qui venait aider le kop et pousser son équipe.

Dans le même temps, on pouvait entendre les supporters de Porto, au-dessus de nous, fêter leur équipe tout au long de la rencontre.

Porto remporte donc le match fort logiquement et rejoint le Sporting en tête du classement, alors que la veille, Benfica a été tenu en échec à Vila do Conde face à Rio Ave. Il ne me reste donc plus qu’à faire le chemin inverse pour repasser dans la colline et apprécier une dernière fois ce stade, avant de me diriger vers la Taberna Belga pour manger une merveilleuse francesinha !

Merci à Jorge pour tous ses conseils sur Braga et les bons plans resto !

RuskoSP & the Wolfman

 

 

Publicités