C’est non sans plaisir que je me rends à l’Estádio da Luz ce dimanche 26 avril. Le choc de cette fin de saison portugaise entre les deux prétendants au titre s’offre à moi et je compte bien en profiter. Sportivement, seuls trois petits points séparent les hommes de Lopetegui de ceux de Jesus, 3 points glanés au match aller par la bande à Luisão.

Le stade est comble, l’aigle s’envole et chauffe les supporters. L’ambiance est au rendez-vous, l’entrée des joueurs est accompagnée par un superbe tifo alors que les supporters suivent les indications du speaker.

Et c’est à peu près tout ce qu’il faut retenir de ce Benfica-Porto. En effet, quelle ne fut pas ma déception de voir cette équipe de Porto incapable de créer un décalage, condamnée à faire tourner le ballon, à le perdre en allongeant. Côté droit, Danilo et Brahimi donnent l’impression de n’avoir jamais joué ensemble. Aucun ballon n’est donné dans le bon tempo, constamment en retrait, jamais dans la course et lorsque le joueur est arrêté. Bref, Benfica ne fait pas grand chose mais n’est absolument pas en danger. Il faut attendre les dernières minutes de la première période pour voir Jackson Martinez se procurer la première vraie occasion des dragons. Ce sera la dernière.

La deuxième mi-temps est à mettre au crédit du Benfica. L’envie de bien faire est là, mais l’équipe est tellement limitée dans le jeu. Les défenses prennent systématiquement le pas sur les attaques. Les fautes sont nombreuses et on attend patiemment la fin du match. Fejsa, répond à l’occasion de Jackson en première période. Ca fait une grosse occasion partout et je n’ai pas noté un arrêt de gardien au cours de ce match.

Chose incroyable, Porto termine la rencontre en faisant circuler le ballon au milieu de terrain. Ce même Porto qui devait absolument l’emporter pour revenir à hauteur du Benfica, n’a donc pas la lucidité ou la force de tenter quelque chose en fin de rencontre. On en reste donc sur ce 0-0, un résultat qui convient à Benfica. Avec 4 journées encore à jouer, Benfica a plus que jamais les cartes en main pour s’offrir un nouveau titre de champion. Je ressors donc du stade extrêmement déçu par le spectacle proposé. Peut-être en attendais-je trop, notamment de la part du FC Porto ?

Le match était tellement pauvre que je n’ai rien à dire sur la performance des joueurs. Les défenses centrales ont su se montrer solides, le milieu de Porto m’a semblé trop frêle, pas assez préparé au combat par rapport à celui de Benfica et Brahimi et Danilo m’ont beaucoup déçu.

Heureusement, le spectacle en tribune aura été de qualité. Un superbe tifo à l’entrée des joueurs, des chants constants de la part des supporters de Porto, quelques beaux moments de communion sur certains chants du Benfica. Je me contenterai de ce spectacle des tribunes, à défaut d’avoir vu du beau football aujourd’hui.

Rusko & The Wolfman