Samedi après midi, sous un temps grisâtre, le FC Nantes recevait pour les 32ème de finale de Coupe de France, le Club Franciscain martiniquais évoluant en DH. L’occasion pour l’entraîneur nantais, M. Der Zakarian, de faire tourner quelque peu son effectif par rapport à la composition affichée lors du dernier match de la saison. En effet, le gardien remplaçant, Dupé prenait place dans les buts. En défense centrale, Anthony Walongwa jouait son 1er match sous les couleurs nantaises. Der Zakarian offrait aussi du temps de jeu au jeune milieu, Valentin Rongier. L’avant match avait des couleurs de kermesses, avec les danses et musique créoles, les supporters martiniquais ayant fait le déplacement en nombre.

D’entrée de match, les nantais se montraient dangereux et sur leur première occasion ouvraient le score, Lucas Deaux envoya le ballon en pleine lucarne sur une passe de Veretout. Le club Franciscain réagit de fort belle manière. Maingé percute bien sur son côté gauche et centre en retrait pour Delem à l’entrée de la surface. Sa reprise de l’intérieur du pied droit frôle la lucarne droite de Dupé. Maingé très remant fait le spectacle et adresse un petit ballon piqué pour Abaul, seul au point de pénalty. Ce dernier choisit la frappe en force, bien repoussée par Dupé.

17 minutes plus tard, Narcissot, sous la pression d’Audel, dévie de la tête un bon centre de N’Koudou et trompe son propre gardien et permet donc aux canaris de mener 2-0 après 35 minutes de jeu. Après la pause, les martiniquais réduits à 10 après l’expulsion de Ephestion, vont logiquement boire la tasse. Valentin Rongier en profite pour inscrire son 1er but avec son club formateur. Enfin, dans les dernières minutes, Vizcarondo à la reception d’un corner tiré par Veretout aggrave la marque.

Malgré la défaite 4-0, les joueurs du club franciscain ont fait preuve de courage, se sont battus avec force et courage. Mais la différence de niveau s’est rapidement ressentie. Enfin, il est à signaler et féliciter les supporters martiniquais, ne cessant d’encourager leur équipe et couvrant les chants de la tribune Loire, chose rare à la Beaujoire.

Marion & The Wolfman

Référence

[1] – Image issue du site du FC Nantes