Si le Zenit a frappé un grand coup et a assommé ses adversaires dans la course au titre, derrière, tout reste à faire. Aucune équipe ne parvient à faire la différence. Ainsi, du Kuban 3ème au Spartak 9ème, les équipes se tiennent en 2 points !

Espérons que cette 12ème journée réveille enfin certains clubs (on pense notamment au Lokomotiv) et secoue un peu cette RPL quelque peu endormie depuis le début de saison.

Le Zenit en impose

Revenu à 2 points du Zenit il y a deux journées de celà, le CSKA avait failli à Ufa, ne ramenant qu’un nul 3-3, et abordait donc le choc de cette J12 avec 4 points de retard sur son adversaire.

Seulement, ce CSKA a un gros souci défensif, un souci de concentration, un souci de lenteur, un problème de qualité tout simplement. Si, face au Zenit, ce problème défensif n’est pas aux yeux de tous, il aura suffi d’un corner et d’une absence coupable de tous pour laisser Javi Garcia ouvrir le score. Certes, après ce but le CSKA a montré un visage plutõt intéressant, notamment par l’intermédiaire de Natkho et Eremenko, mais le Zenit n’a eu que trop peu de mal à contenir les offensives moscovites.

Javi Garcia - Source [1]
Javi Garcia – Source [1]

Le Zenit s’impose donc à Khimki et, si ce match ne restera pas dans les annales de cette saison, frappe un grand coup au classement en reléguant le CSKA à 7 points.

Un dimanche de folie

Hormi ce choc, on attendait également le derby moscovite entre Lokomotiv et Dinamo. Et il faut dire que les médisants qui, comme moi, s’attendaient à une purge, n’ont qu’à se taire aujourd’hui.

Au terme d’un scenario incroyable, le Lokomotiv s’est donc imposé 4-2 face à un Dinamo qui enchaîne une deuxième défaite consécutive.

Tout avait pourtant très bien commencé pour les hommes de Cherchesov. Kokorin ouvre le score, Gabulov détourne un penalty et Dzsudzsak, de volée donne un avantage de deux buts aux siens à la 50ème minute. La suite ? Une débacle défensive invraissemblable, un trio Samedov-Kasaev-N’Doye en feu et 3 buts en 8 minutes pour le Lokomotiv. Pavlyuchenko portera l’estocade finale en fin de rencontre.

Après un début de saison prometteur, le Dinamo rentre dangereusement dans le rang, alignant un troisième match sans victoire en championnat.

De son côté, le Lokomotiv revient à hauteur de son adversaire du jour* et se relance donc parfaitement dans cette RPL

*NB : Le Dinamo a un match en retard

Dernier match du dimanche, le duel entre Kuban et Spartak a viré vers la folie en seconde période. Un doublé de Sekou Oliseh, un doublé de Kim Källström, 4 buts en 13 minutes, pour un score final de 3-3 qui laisse des regrets aux deux équipes.

Quand ils regardent leur classement actuel (5ème à 4 points du CSKA), les hommes de Goncharenko doivent nourrir de gros regrets quant à leurs deux matchs nuls consécutifs (face au Torpedo et au Spartak), deux rencontres qu’ils auraient pu remporter et ainsi s’installer en haut du classement.

Côté Spartak, après le match nul face au Lokomotiv (et le premier but de Shirokov), cette rencontre était l’occasion de profiter du sur place de tous les prétendants à l’Europe. L’occasion est donc manquée. Aujourd’hui, même si les rouges et blancs sont toujours au contact dans places europénnes, le titre est déjà à oublier.

Puisque ce weekend était écrit sous le signe du grand n’importe quoi, Krasnodar a décidé d’y participer. Alors que l’autre club de Krasnodar avait une occasion en or de se détacher un peu et de conformer sa 3ème place, les taureaux se sont fait surprendre à Saransk, concédant un doublé de Lomic, dont un magnifique coup-franc.

Après 3 défaites consécutives, dont deux sur le score de 5-0, Mordovia réalise l’exploit de cette J12 et freine Krasnodar au classement.

La première d’Arsenal Tula

Lundi, la folie n’est revenue qu’avec parcimonie sur les terrains russes. Tout d’abord, c’est Arsenal qui a obtenu sa première victoire de la saison face au Torpedo. Après avoir battu le Zenit en Coupe de Russie, les hommes d’Alenichev s’offrent enfin quelques moments de joie.

Alenichev, s'offre enfin une victoire - Source [5]
Alenichev, s’offre enfin une victoire – Source [5]

Si le prochain match face au Spartak sera du bonus, une montée en puissance est plus que bienvenue avant d’enchaîner Amkar, Ural, Ufa et Rostov.

Côté Torpedo, c’est la soupe à la grimace. Malgré les renforts de joueurs rodés à la RPL, le club n’y arrive pas et voit son adversaire du jour revenir à un point.

Terek, l’autre vainqueur de cette J12

Le weekend est d’autant plus terrible pour le Torpedo que, vendredi, Rostov avait battu l’Ural et que je n’arrive pas à imaginer Rostov ne pas s’en sortir petit à petit.

De même pour l’Amkar qui s’en sort in extremis à Kazan. Dans un match sans but jusqu’à la 90ème minute, Karadeniz avait bien pensé offrir la victoire aux siens. C’était sans compter sur Jovicic qui viendra crucifier Ryzhikov sur l’action suivant le coup d’envoi. Le Rubin rate donc là l’occasion de s’emparer de la 3ème place.

Après sa victoire face à Rostov, l’Amkar ramène donc un bon point de son déplacement à Kazan. Le club de Perm refait surface peu à peu et quitte la zone de barragiste.

Outre le Zenit, c’est bien le Terek qui ressort grand vainqueur de cette 12ème journée. Profitant des faux pas de tous les prétendants à l’Europe (excepté le Lokomotiv), le Terek s’impose à Grozny face à Ufa et rejoint les clubs de Krasnodar à la 3ème place du classement.

[1] – Site UEFA

[2] – Site UEFA

[3] – Site UEFA 

[4] – Site UEFA

[5] – Site Rupaper 

[6] – Site soccerway

Rusko & The Woflman