Il y a un peu moins de deux mois, nous vous avions quittés après la 5ème journée de RPL laissant le Zenit souverain, le Spartak et le Dinamo intéressants et le CSKA et le Lokomotiv inquiétants. Qu’en est-il 5 journées plus tard alors qu’un tiers du championnat est déjà joué ?

Le Zenit face au retour du CSKA

8 ! Le Zenit aura donc enchaîné 8 victoires consécutives avant de connaître un premier coup d’arrêt en championnat. Un match nul 0/0 à domicile face au Spartak pas infamant en-soi mais qui précédait un 0/0 peu reluisant face à Monaco en Ligue des Champions. Ce week-end, les protégés de Villas Boas se rendaient à Krasnodar pour un match piège par excellence. Rapidement menés 2-0, les partenaires de Hulk sont finalement revenus dans la partie grâce à un but de Javi Garcia avant que le Brésilien n’égalise en deuxième période. Un résultat nul plutôt satisfaisant étant donné le scenario et l’adversaire. Avec 8 victoires pour 2 matchs nuls, difficile de faire mieux pour un Zenit toujours leader.

Derrière, on retrouve le CSKA. A la peine fin août, le CSKA vient d’aligner 5 victoires consécutives en championnat (dont un massacre 6-0 face au Kuban jusque là invaincu) pour revenir à 2 petits points du Zenit. L’apport du Finlandais Eremenko est indéniable. L’ancien joueur du Rubin marche sur l’eau et fait un bien fou à cette équipe du CSKA qui peut également compter sur le retour de Doumbia en attaque. Aujourd’hui, le CSKA semble bel et bien être l’adversaire le plus crédible du Zenit dans la course au titre. La future élimination en ligue des champions pourrait jouer à l’avantage du club moscovite, malheureusement serais-je tenté d’ajouter.

De la densité dans la course à l’Europe

Derrière ce duo, on retrouve le Dinamo avec 19 points. Après une probante victoire 2-0 sur la pelouse de Krasnodar, le club de Valbuena a du céder dans les derniers instants face au Zenit. Cette défaite cruelle laisse cependant augurer un bel avenir pour les hommes de l’excellent Cherchesov. Avec un match de moins au compteur (match face à l’Amkar reporté pour cause de neige), le Dinamo peut et doit se mêler à la course au titre cette saison.

Plus le temps passe et plus Krasnodar s’affirme comme une ville forte du football russe. Entre le Kuban 4ème avec 19 points et Krasnodar 5ème avec 18 points, les habitants de la ville ont de quoi être satisfaits. Ajoutons à cela les bonnes performances de Krasnodar en Europa League et bientôt plus personne ne pourra confondre les deux clubs.

Invaincu pendant 9 journées, le Kuban a cependant sombré ce week-end sur la pelouse du CSKA. Une déroute 6-0 qui peut s’expliquer par la qualité de l’adversaire ce jour là, mais qui n’en reste pas moins surprenante pour l’observateur que je suis. Mais bon, mieux vaut perdre une fois 6/0… On connait la chanson

Derrière, après son exploit face à la Real Sociedad, Krasnodar s’était quelque peu endormi, enchaînant deux défaites à domicile face au Dinamo et à Ufa. Depuis les taureaux se sont refaits face aux petits Amkar et Arsenal avant de frôler la victoire face au Zenit.

Dans le sillage des clubs de Krasnodar, on retrouve le solide Terek avec 18 points également. Comme prévu, cette saison est bien plus satisfaisante pour l’équipe de Grozny qui s’appuie avant tout sur une défense très solide (6 buts encaissés). Battu ce week-end par le Lokomotiv, le Terek a manqué là l’occasion de s’installer dans le haut du classement, mais devrait continuer à poser beaucoup de problèmes à tous ces adversaires.

Et le Spartak en sait quelque chose puisque incapable de battre cet adversaire lors d’un de ses deux seuls matchs à domicile depuis le début de la saison. Certes le Spartak subit un calendrier capricieux du fait de l’inauguration tardive de la magnifique Otkritye Arena, mais perdre contre l’Amkar et contre l’Ural n’est pas acceptable pour un club prétendant aux premières places. Aujourd’hui l’équipe de Yakin est déjà à 9 points du Zenit alors que l’effet Dzyuba semble se dissiper sur le front de l’attaque.

Profitant d’un calendrier bien plus abordable sur les 5 derniers matchs, le Rubin refait surface. Des victoires face à Rostov, Torpedo et Mordovia qui permettent aux partenaires de l’éternel Karadeniz de revenir sur le peloton des chasseurs d’Europe. Avec 16 points au compteur, le Rubin n’est qu’à 2 points d’une place européenne.

Un point derrière, on retrouve un Lokomotiv bien terne. Exit Kuchuk place à Bozovic. Alors oui le Loko prend assez peu de buts (9 buts encaissés), mais c’est en attaque que le bât blesse. Les courtes défaites 1-0 face au Zenit et au CSKA ne peuvent cacher le manque de créativité de cette équipe. Passons également sur ce maillot bien laid. Bref, aujourd’hui, regarder un match du Lokomotiv et ne pas s’endormir n’est pas chose facile.

La lutte pour le maintien ou se battre avec ses armes

Avec 11 points tous les deux, les promus Ufa et Mordovia continuent de limiter les dégâts récoltant des points face à des équipes de même standing et créant parfois l’exploit comme Ufa face à Krasnodar.

Derrière, avec 7 points, on retrouve Ural et Amkar (ces derniers ayant un match de plus à jouer face au Dinamo). Si Ural perd beaucoup, l’équipe résiste bien à chaque fois, comme en témoigne cette défaite 4-3 face au CSKA. Le point commun entre les deux équipes outre le nombre de points ? Elles ont toutes les deux battu le Spartak récemment, à chaque fois sur le score de 2-0.

4 défaites pour un nul acquis ce week-end sur ces 5 dernières journées. Voici le bilan des trois derniers du championnat. Torpedo et Rostov ayant remporté un match au cours des 5 premiers matchs, ils se retrouvent donc à égalité avec 5 points, soit 3 de plus qu’Arsenal Tula. Le bilan est très sévère pour le club de Tula, plombé par une défense et surtout un gardien (Filimonov) pas au niveau. Les intentions des joueurs d’Alenichev sont pourtant très louables. Si on met de côté ce maillot affreux, Arsenal est plutôt agréable à regarder (bon, ça reste assez relatif quand même), mais l’équipe n’existe pas dans les zones de vérités. En effet, j’ai beau m’en prendre à ce pauvre Filimonov, l’autre constat c’est que l’équipe n’a inscrit que 3 buts en 10 matchs de championnat.

Pour Rostov, la situation semble assez inquiétante. Après une saison plus que réussie l’année dernière, le contre coup est terrible. Bozovic a cédé aux sirènes du Lokomotiv et l’équipe prend l’eau de toute part face aux gros (5-0 face au Zenit, 6-0 face au CSKA). Avec 30 buts encaissés en 10 matchs, difficile d’espérer quoique ce soit dans ce championnat.

Reste la faiblesse des adversaires pour garder de l’espoir. C’est également cet argument qui sauve pour l’instant le Torpedo. S’accrocher, lutter avec les bons éléments récupérer en prêt (Bilyaletdinov, K.Kombarov par exemple), voici les armes actuelles de l’autre club moscovite de cette RPL.

Références

[1] – Site de l’UEFA 

[2] – Site de l’UEFA

[3] – Site info-stades.fr

[4] – Site de l’UEFA

[5] – Maillot de l’Arsenal Tula

Rusko & The Wolfman