Cet OM saison 2014-2015 a démarré la saison sur les chapeaux de roues. Après avoir battu Rennes à domicile le weekend dernier 3/0, les joueurs de Bielsa ont enchaîné hier une 5ème victoire consécutive contre le stade de Reims et a effectué dans le même temps le meilleur match depuis le début de saison en s’imposant 5-0. Le match référence diront certains. Je dirais tout simplement le meilleur. Il parait plus qu’exagéré de comparer cet OM au Barça de Pep Guardiola. Toutefois, les Marseillais ont développé une capacité à presser et récupérer le ballon haut, d’être constamment en mouvement et d’aller de l’avant qui me rappellent le Barcelone de Pep.

Je savais qu’un entraîneur comme Bielsa pouvait faire des miracles et qu’il était très compétent mais je suis vraiment stupéfaite par le jeu proposé depuis le début de saison. Malgré quelques couacs notamment contre Montpellier, le coach a rectifié les erreurs et les supporters prennent de plus en plus de plaisir à voir évoluer cette équipe.

Il est vrai que le calendrier est certes très favorable et que l’OM n’a en effet rencontré que des équipes ayant terminé en 2ème partie de tableau la saison dernière. Toujours est-il qu’il n’est jamais simple de battre ces équipes, l’OM d’Elie Baup pouvant en témoigner l’année dernière.

Quand je pense à tous ces consultants, entraîneurs et autres présidents représentant le football français qui ont eu le culot de dézinguer cet entraîneur, son système et ses idées après seulement deux matchs, ça prête à sourire. C’est surtout nier tout son passé et l’image qu’il a auprès des grands coachs. Et on ne parle pas d’Elie Baup, Francis Gillot ou d’anciens joueurs qui sévissent sur Canal+ ou Bein Sport. Heureusement, Bielsa est un entraîneur qui se fiche totalement de ce que disent les médias et les autres acteurs de notre championnat.

Réactions sur Bielsa
Réactions sur Bielsa

Après quelques rencontres, l’argentin est en train de donner des leçons à tous ces entraîneurs en France qui dès lors qu’ils mènent 1-0 resserrent les lignes histoire de pas prendre de but. Il démontre qu’avec du travail, de l’implication et du professionnalisme…en bref de la compétence, il est possible d’obtenir des résultats avec la manière, malgré un effectif limité et des lacunes à certains postes.

J’ai beaucoup entendu dire que les Marseillais s’enflammaient, qu’ils se voyaient champions. Je crois surtout que les supporters savourent, sans penser à ce qu’il se passera dans un an. Un peu comme cette femme malheureuse pendant deux ans avec un homme et qui, au détour d’une rencontre, se voit couvrir de compliments, de fleurs et de voyages. Elle profite juste de l’instant présent sans penser au lendemain.

On attend maintenant le premier gros choc pour les marseillais en ligue 1 contre St-Etienne dimanche dans un vélodrome qui sera en fusion.

Najet & the Wolfman