« Le projet Dortmund », voilà comment avait commencé la saison de l’OM la saison 2013-2014. En effet, avant la reprise, le grand président qu’est Vincent Labrune nous expliquait en toute sérénité que pour contrer les stratégies des parisiens et monégasques, il fallait se baser sur une politique sportive avec des jeunes joueurs français en devenir (les meilleurs selon lui). Comme je le répète souvent, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Pas une seule seconde je n’ai pensé que ce projet pouvait aboutir, surtout avec à la tête du projet, un entraîneur qui s’appelle Élie Baup. Mais inutile de revenir sur ce qu’il s’est passé sur le fiasco en ligue des champions, l’après Élie Baup et le retour d’Anigo sur le banc.

L’OM est désormais débarrassé (et pour un moment) de toutes les personnes incompétentes qui dirigeaient le côté sportif de l’OM. Le club de la cité phocéenne est sur le point de démarrer une nouvelle saison et l’optimise est plutôt de mise.

Bielsa entame sa révolution - Source [1]
Bielsa entame sa révolution – Source [1]

Personne aujourd’hui ne peut dire si la saison sera réussie mais l’idée de voir l’OM dirigé par Marcelo Bielsa et un staff aussi professionnel est excitante et assez inimaginable il y a un an. Difficile de se souvenir de la dernière fois où j’ai été autant impatiente et optimiste.

Mais tout Bielsa qu’il est, les joueurs qui composent cet effectif restent limités, avec des joueurs comme Payet, Romao ou Morel, qui ne valent pas grand-chose sur le plan européen. Cela tombe bien, des compétitions européennes cette saison, l’OM ne va pas en jouer et se concentrera sur la ligue 1.

Les matchs de préparation laissent entrevoir de belles promesses : 4 victoires contre le Bayer Leverkusen (4-1), Benfica (2-1), Willem II (5-0), Chievo Verone (3-1) et un nul contre Bari (1-1). Au-delà des résultats, la qualité de jeu peut réjouir les supporters, qui souffrent à ce niveau depuis deux ans. Mais rien ne remplace la compétition, qui débute dans une semaine. Nul doute que tout les yeux seront rivés sur l’OM et son entraîneur, en train de mener une véritable révolution à Marseille.

Référence

[1] – Image Bielsa

Najet & The Wolfman