Il y a 3 semaines, nous vous avions laissé avec le Lokomotiv en tête devant le Zenit et avec une belle lutte derrière pour les places en Europa League entre Dinamo, CSKA, Spartak et Krasnodar. Que s’est-il passé depuis ?

Zenit et CSKA en grande forme

A 4 journées de la fin du championnat, c’est le Zenit qui est en tête, avec un petit point d’avance sur le Lokomotiv. Depuis sa prise de fonction, Villas Boas n’a connu que des victoires et la dynamique est excellente. Rondon semble avoir réussi son intégration, en marquant notamment un triplé face à son ancien club (victoire 6-2 du Zenit face au Rubin). Le Zenit a également frappé un grand coup en infligeant une lourde défaite à Krasnodar (4-1), avant de connaître plus de difficultés à battre l’Anzhi. Avec la réception de Volga le weekend prochain, les protégés de Villas Boas auront à cœur de mettre la pression sur le Lokomotiv avant de se déplacer chez ces derniers.

3 victoires pour 2 matchs nuls 0-0. Tel est le bilan du Lokomotiv sur l’enchainement de 5 matchs consécutifs à domicile. Si le match nul face au Spartak, n’a rien de honteux, celui face à l’Anzhi pose plus de problème. Tout d’abord, c’est celui qui a permis au Zenit de retrouver le fauteuil de leader. Avec un point de retard, rien n’est joué, mais la victoire étriquée, grâce à un doublé tardif de Pavlyuchenko, face au Terek, laisse planer quelques doutes quant à la capacité des hommes de Kuchuk à aller chercher le titre. Le déplacement à Krasnodar la semaine prochaine devrait nous éclairer. Il faudra au moins ramener un match nul (et encore, ça pourrait ne pas être suffisant) pour garder le Zenit en ligne de mire avec de les recevoir.

Outre la course au titre, le Lokomotiv doit également regarder derrière lui. En effet, le CSKA n’en finit plus de gagner et de convaincre, comme en témoigne cette belle victoire 4-0 sur le terrain du Kuban. Le CSKA a retrouvé son allant offensif et approche le sprint final avec une position d’outsider qui lui va à ravir. Avec 3 matchs sur 4 à domicile, dont la réception du Lokomotiv lors de la dernière journée, le CSKA aura son mot à dire. Si le titre semble compliqué à aller chercher, la deuxième place qualificative en barrage de LDC est à la portée du club de l’Armée.

Dinamo, Spartak, Krasnodar : Qui en Europa League ?

3 points sur les 3 derniers matchs. Dinamo, Spartak et Krasnodar affichent le même bilan, mais le club qui semble le plus mal en point est bel et bien le Spartak. La défaite concédée dans les ultimes minutes à Kazan, alors que Movsisyan avait permis aux siens de prendre les devants, ne va pas aider le groupe à se relever. A l’instar du CSKA, le Spartak recevra 3 fois lors des 4 dernières journées avec une possible mini-finale face au Dinamo lors du dernier match.

Un Dinamo qui aura joué à faire n’importe quoi toute la saison. La défaite 4-0 face à l’Anzhi aura coûté sa place à Petrescu. La rapidité avec laquelle Cherchesov (ex Amkar) est venu prendre les commandes du club, laisse à penser que le licenciement du roumain était acté depuis quelques temps. En tout cas, un temps à la lutte pour la 3ème place, le Dinamo n’est pas assuré de jouer l’Europa League la saison prochaine. Avec 4 déplacements pour terminer la saison, dont les deux derniers matchs à jouer au Zenit et au Spartak, le Dinamo va devoir vite digérer la défaite face à Krasnodar avant d’aller jouer un match périlleux à Grozny face au Terek.

Surpris à domicile par Rostov, Krasnodar avait fini par craquer face au Zenit malgré une belle résistance pendant une heure. Mal embarqué face au Dinamo, le club de Krasnodar a su profiter de l’expulsion de Kozlov pour renverser la situation et se relancer complètement dans la course à l’Europa League. Roman Shirokov a d’abord permis à son équipe d’égaliser avant d’être à l’origine du but de Laborde par une petite passe en talonnade parfaitement bien sentie. Le week-end prochain, Krasnodar reçoit le Lokomotiv pour ce qui est, a priori, le dernier match compliqué de sa saison en championnat, de quoi rester optimiste.

Si d’aventure, l’option Europa League via le championnat venait à échouer, il resterait l’option coupe. En effet, grâce à sa victoire 1-0 face au CSKA, Krasnodar s’est qualifié pour la finale de la Coupe de Russie et y affrontera Rostov.

L’Amkar en panne

L’Amkar n’y arrive plus. Belle surprise de la première partie de saison, l’Amkar semble subir le contre coup de la mauvaise saison des autres clubs. Un temps pressenti du côté du Spartak, Cherchersov a finalement rejoint le Dinamo, laissant l’Amkar orphelin de son entraineur. Symbole de cette fin de saison morose, les défaites à domicile s’enchainent (3) alors que l’Amkar était la dernière équipe invaincue sur son terrain.

Juste derrière l’Amkar, Rostov est en parfait équilibre : 9 victoires, 8 nuls, 9 défaites pour 33 buts marqués et 33 buts encaissés. La finale de coupe viendra donner un peu de piment à la fin de saison du club.

Les saisons en dents de scie du Kuban et du Rubin se poursuivent, le Kuban ayant pris l’avantage sur le Rubin à la faveur de sa victoire 2-0 à Kazan. Toutefois, la victoire du Rubin face au Spartak est la bienvenue et rompt avec la très mauvaise série qui courrait depuis quelques matchs. Cette victoire permet également au Rubin de voir venir alors que derrière, certains clubs sont en pleine bourre.

Qui pour accompagner l’Anzhi en FNL ?

Une courte défaite face au CSKA, une victoire à Moscou face au Spartak et à Perm face à l’Amkar : l’Ural est épatant en 2014. Avec 27 points au compteur, la relégation directe semble à éviter. Reste à terminer le boulot et éviter le barrage de relégation. La dynamique est excellente et l’optimisme est de rigueur.

Idem pour le Terek. Défait de peu sur la pelouse du Lokomotiv, le club Tchétchène restait sur une fort belle série, avec notamment une victoire 3-0 face à Rostov et une victoire 1-0 sur la pelouse de l’Amkar. Si rien n’est joué quant à une place de barragiste, le Terek semble à l’abri d’une relégation directe.

Si le Terek est sortie de la zone de barragiste, le Krylia Sovetov est entré dans la zone de danger. Le parcours catastrophique du club de Samara en 2014 est préoccupant. S’ils ont sauvé les meubles avec un match nul face au Terek, la défaite face à Tom n’est pas de bonne augure. Les rencontres à venir ne sont pas insurmontables, mais étant donnée la dynamique de l’équipe, le retrouver en barrage en fin de saison ne serait pas étonnant.

Avec 3 points d’avance sur le premier relégable, Tom est en train de sauver sa saison. A deux points du Terek, le club de Tomsk pourrait même s’éviter un barrage périlleux. Le déplacement à Ekaterinbourg la semaine prochaine pourrait être décisif pour un des deux clubs. Une victoire de l’Ural et le maintien serait quasi assuré, un victoire de Tom et les deux équipes seraient à égalité.

Premier relégable, Volga a enfin pris des points. Une victoire 2-1 face à Rostov qui fait du bien au moral et qui permet au club de Nizhny Novgorod de croire encore au maintien, ou, tout du moins, au barrage. Cependant, si le calendrier n’incite pas à l’optimisme (déplacement au Zenit puis réception de Krasnodar), Volga aura l’occasion de faire la différence lors des deux derniers matchs face au Terek et à l’Ural, à moins qu’il ne soit déjà trop tard d’ici là.

Toujours bon dernier, le miracle ne devrait pas avoir lieu pour l’Anzhi. Malgré de bonnes récentes bonnes performances (victoire 4-0 face au Dinamo, 0-0 face au Lokomotiv et courte défaite 2-1 face au Zenit), l’Anzhi a 8 points de retard sur Tom, premier non relégable barragiste, autant dire que la mission sauvetage semble impossible.

Buteurs et passeurs

Au niveau du classement des buteurs, Hulk a pris les commandes avec 16 réalisations, juste devant Doumbia et Dzyuba (15), Movsisyan (14) et N’Doye (13). Chez les passeurs, Popov (Kuban) reste en tête avec 10 passes décisives, alors que Samedov le talonne avec ses 9 passes.

Qui pour accéder à la RPL ?

Si la lutte faire rage en RPL, aussi bien pour le titre que pour le maintien, on commence à y voir plus claire en FNL concernant la montée.

En tête depuis longtemps, le Mordovia Saransk devrait retrouver l’élite russe après une petite saison en FNL. Reste à savoir qui accompagnera le Mordovia en RPL. Après avoir connu un énorme passage à vide, Arsenal Tula s’est parfaitement repris. Profitant également de la défection de l’Alania Vladikavkaz, Arsenal occupe actuellement la 2ème place du classement, synonyme de montée. Mais rien n’est joué puisque le club de Tula ne possède qu’un petit point d’avance sur le Torpedo Moscou. Les deux équipes sont en excellentes formes en 2014 et bien malin qui peut prédire lequel de deux clubs accompagnera le Mordovia en RPL.

Si au classement, l’écart ne saute pas aux yeux, le fait d’avoir 2 voire 3 matchs à jouer en plus que leur poursuivant, assurent presque à Arsenal et au Torpedo au minimum un place en barrage d’accession. Qui de Ufa, SKA Energya (Khabarovsk, ville située non loin de la frontière chinoise), Gazovik Orenburg ou Luch Vladivostok, demi finaliste de la Coupe de Russie, aura l’occasion de jouer leur montée sur un barrage aller/retour ?

Rusko & The Wolfman