Lokomotiv facile, Logydin brille

Lokomotiv 3 – 0 Ural

Belozerov (13′ csc), N’Doye (14′), Tkachev (77′)

Une victoire plaine de maitrise pour le Lokomotiv qui continue d’impressionner par sa sérennité. 7 points déjà en 2014, le tout sans Diarra suspendu et Tarasov blessé. Kuchuk gère parfaitement son effectif. Ozdoev retrouve du temps de jeu, Tkachev marque et évidemment Samedov et N’Doye poursuivent leur excellent saison. Le tout, agrémenté d’une solidité défensive symbolisée par un Corluka impérial.

Dimanche, pour la réception du Spartak, le Lokomotiv aura l’occasion de frapper un grand coup, histoire de montrer aux sceptiques qui n’osent pas y croire, que le titre est à la portée des cheminots.

Pour l’Ural, cette défaite était attendue et il s’agira surtout de ne pas se manquer samedi prochain face à l’Anzhi.

Zenit 2 – 1 Krylia Sovetov

Hulk (5′ sp, 52′) / Tsallagov (54′)

Premier match d’André Villas Boas à la tête de sa nouvelle équipe et première victoire. Mais que ce fut compliqué pour les partenaires de Hulk qui se sont effondrés après le 2ème but du brésilien. Heureusement pour eux, un homme a été à la hauteur. Cet homme, c’est Yury Lodygin. Le portier russe a tout simplement repoussé les deux penaltys de Luis Caballero. Un exploit qui permet à son équipe de remporter le match et de rester dans la course au titre, le Zenit n’étant qu’à 3 points du Lokomotiv.

Pour Krylia Sovetov, 2014 commence très mal. 3 défaites en 3 matchs. Mais, si la défaite face à Rostov était inquiétante, la prestation du jour, et notamment la dernière demi heure, est assez encourageante. A ce titre, notons la bonne saison d’Ibragim Tsallagov du côté de Samara.

La leçon de réalisme du CSKA

Anzhi 0 – 3 CSKA

Doumbia (26′, 51′), Musa (76′)

Un Anzhi qui retrouve des couleurs sur le plan du jeu mais qui n’a rien pu faire face à l’efficacité du duo DoumbiaMusa. Il faut dire que l’incroyable maladresse des hommes de Gadzhiev devant le but est assez inquiétante. Au final, le score est vraiment flatteur pour le club de l’armée.

Toujours est-il que le CSKA fait une excellent opération au classement, revenant sur le Spartak et le Dinamo, toujours à 4 points du Zenit.

Pour l’Anzhi, le match face à l’Ural sera déterminant. Relégué à 6 points de son futur adversaire, le club du Daguestan n’a plus le choix. La victoire est obligatoire si l’Anzhi veut avoir une chance de se maintenir. En tout cas, les supporters continuent d’y croire.

Dinamo 0 – 0 Rubin

Pas grand chose à signaler au cours de ce match. Un match nul et vierge logique, digne des plus belles purges du Rubin.

Ce résultat ne fait pas vraiment les affaires du Dinamo qui avait là, l’occasion de prendre seul la 3ème place et de se lancer dans la course au titre.

Le naufrage du Spartak

Krasnodar 4 – 0 Spartak

Ari (4′, 9′, 50′), Wanderson (31′)

Une défense apathique et ridicule, un gardien (Rebrov) au niveau de sa défense, tels étaient les ingrédients du Spartak pour ce match à Krasnodar : Résultat, les hommes de Kononov se sont régalés, à commencer par l’ancien joueur du Spartak, le brésilien Ari, auteur d’un triplé.

Un 4-0 net et sans bavure qui fait honte côté Spartak. La situation est inquiétante et les discussions avec Cherchesov (coach de l’Amkar) semblent s’accélérer. Le Spartak se retrouve désormais à 7 points du Lokomotiv, à 4 du Zenit et à égalité avec CSKA et Dinamo.

Pour Krasnodar, en revanche, l’opération est parfaite, le club revenant à 3 points des trois équipes moscovites.

Rostov 3 – 3 Amkar

Kalachev (18′), Dzyuba (89′), Dyakov (90′) / Wawrzyniak (4′), Ogude (28′), Kolomeytsev (72′)

Scenario de fou et match d’excellente facture pour une affiche qui ne faisait sans doute rêver personne. Avec Ogude, l’Amkar semble s’être trouvé un élément de point sur le plan offensif.

Mais, si offensivement, Cherchesov a de quoi se réjouir, il ne pourra que pester après avoir vu son équipe se prendre 2 buts dans les 2 dernières minutes du match. En fait, l’Amkar a payé très cher l’expulsion de Wawrzyniak, sorti à 72ème après un deuxième carton jaune.

Ce match nul au goût amer de défaite, ne fait pas les affaires du club de Perm qui voit Krasnodar prendre un peu d’avance (2 points) dans la poursuite des clubs moscovites pour les places européennes.

Tom enfonce Volga

Volga 0 – 1 Tom

Holenda (91′)

Qu’il est important ce but de Holenda à la toute dernière minute d’un match d’une pauvreté affligeante. Ce but permet, en effet, à Tom de sortir de la zone de barragiste. Évidemment, les écarts étant infimes (2 points d’avance sur le 15ème), rien n’est encore jouer, mais la dynamique est bonne et d’autres équipes semblent bien plus inquiétantesà voir évoluer. Je veux parler ici de Volga. Le club de Nizhny Novgorod qui semblait à l’abri fin 2013, est en train de sombrer. La dynamique de l’équipe est terrible et ce n’est pas le futur déplacement chez le CSKA qui va inciter à l’optimisme. A égalité de point avec le premier relégable (Ural), la situation de Volga est plus qu’inquiétante.

Terek 2 – 1 Kuban

Ailton (33′ sp), Komorowski (59′) / Melgarejo (66′)

Si ce match ne change rien pour le Kuban qui n’est définitivement pas à l’aise hors de ses bases, il en est autrement pour le Terek. En effet, grâce à cette victoire, le Terek sort de la zone de relégation pour un petit point. Malgré la défaite face à l’Ural, la dynamique est bonne et le maintien direct est même envisageable.

Récompenses de la semaine :

Le joueur du week-end : Ari (Krasnodar) a martirisé le pauvre Rebrov et toute la défense du Spartak

Le gardien du week-end : Lodygin (Zenit). Deux penaltys arrêtés et une victoire préservée

Le but du week-end: Longue ouverture de Popov, contrôle parfait enchaîné d’un lob tout aussi parfait, Melgarejo (Kuban) a régalé. (à 2’20 sur la vidéo)

Rusko & The Wolfman