La Juventus trop forte pour la Roma

Dans leur antre du Juventus Stadium, les doubles Champions en titre n’ont pas laissé passer l’occasion de distancer leurs adversaires du soir et rival jusqu’à présent le plus crédible dans la course au Scudetto. La Roma s’incline sévèrement 3-0 pour la première fois de la saison.

Pourtant, les hommes de Garcia démontrent dès les premiers instants de la rencontre qu’ils ne sont pas venus pour fermer le jeu et évoluer en contre pour tromper la vigilance des Bianconeri. Mais le manque de précision et de justesse de la ligne d’attaque, bien plus à l’aise dans les espaces que dans les petits périmètres, ne permet pas à la Roma de convertir ses temps forts. Ce qui devait arriver arriva. La première poussée Bianconera est la bonne pour les locaux. Superbement servi par Tevez, Vidal ouvre la marque (1-0,15ème) et inscrit son 7ème but en championnat.

Dès lors, la pression Giallorossa jusqu’à la mi-temps, à l’image de la domination territoriale stérile des hommes de Benitez pendant une grande partie de la rencontre lors du précédent Juventus-Napoli, met en exergue des phases de jeu souvent brillantes et réussies mais sans génie ni réalisme à l’approche de la surface de réparation.

Le début de seconde période Juventino va anéantir tout suspense. En reprenant une offrande de Pirlo, Bonucci permet aux siens de doubler la mise sur coup-franc (2-0, 48ème). La Roma va même voir De Rossi, revenu à son meilleur niveau et exemplaire depuis le début du championnat, sortir de son match et se faire expulser. Le troisième but de Vucinic, inscrit sur pénalty est presque anecdotique (3-0, 85ème).

Le calendrier des matchs aller était somme toute assez favorable avec les deux confrontations face aux premiers poursuivants à domicile. L’impression de force, de puissance et d’impunité dégagée par la Juventus au Juventus Stadium assomme la concurrence et le retour d’un éventuel poursuivant apparaît comme inenvisageable.

La Serie A, championnat dont le sixième budget présente une ligne d’attaque Rossi-Gomez parmi les toutes meilleures au Monde, voit son double champion incapable de gagner plus d’une rencontre hors des frontières dans une poule  accessible en C1 et parallèlement distancer la concurrence avec déjà huit points d’avance au bout de dix-huit journées. Les raisons, aussi complexes que nombreuses, feront sans doute l’objet d’un billet sans concession en fin de saison.

Napoli et Hellas Verona l’emportent en attendant le choc

De son côté, la SSCN a retrouvé la victoire face à une Sampdoria accrocheuse (2-0) et a mis en évidence les mêmes qualités offensives, souvent impressionnantes de son secteur offensif. Les inquiétudes liées au secteur défensif sont pour autant très loin d’être dissipées. Le déplacement explosif dimanche après-midi au Hellas Verona sera sans doute révélateur du niveau actuel des deux formations. Emmené par un trio Jorginho-Iturbe-Toni de classe Internationale, le club de Maurizio Setti est la véritable révélation du championnat et reste sur une victoire éclatante à Udine (1-3)

La blessure de Pepito Rossi

La Fiorentina qui avait pourtant rejoint au classement les hommes de Benitez pendant quelques heures au classement après une victoire (1-0) dans le derby Toscano face à Livorno, a subi un gros coup dur avec la blessure au genou de Pepito Rossi. L’international Italien a cependant évité le pire (non rutpure des ligamentes) et garde le Mondial en ligne de mire après 2 à 3 mois d’invalidité. Si les résultats et le jeu donnent entière satisfaction, il reste à voir la stratégie mise en place par la direction sur le marché des transferts en vue de compenser les nombreux pépins physiques qui limitent les hommes de Montella.

Klose et Kakà buteurs

Les deux immenses déceptions de ce début de saison ont retrouvé le goût de la victoire à défaut de montrer des visages très enthousiasmants. Le Milan a vu Kakà marquer la victoire face à l’Atalanta (3-0) de son empreinte en inscrivant ses 100ème et 101ème réalisations sous les couleurs Rossonere. Cristante a fêté sa première titularisation de la meilleure des manières en inscrivant le le premier but de sa carrière.

Reprise en main par Reja, la Lazio est finalement parvenue à s’imposer grâce à un bijou de Klose en fin de rencontre (1-0) face à une Inter décevante et qui a une nouvelle fois montré des limites inquiétantes et rédhibitoires en vue de la lutte pour le podium.

Le miracle Catania ?

Dans la course au maintien, la victoire à domicile de Catania face aux concurrents Bolognesi est sans doute le résultat de la journée. Le retour de Lodi pourrait faire le plus grand bien et permettre aux Siciliens de croire jusqu’au bout à un petit miracle.

Le déplacement à Bergamo dimanche prochain face à une Atalanta en difficulté et qui pourrait elle aussi se voir à terme menacée, sera un autre petit tournant.

Genoa et Parma avancent

A noter également les belles victoires du Genoa et de Parma respectivement face à Sassuolo (2-0) et au Toro (3-1). Ces formations confirment une fois de plus leurs progrès et devraient pouvoir disputer une deuxième partie de saison sans trop d’inquiétude en vue du maintien.

 Mìrkø