Surprise au Petrovsky

Zenit 0 – 2 Rostov

Dyakov (18′), Kalachev (39′)

Incroyable d’inefficacité, de maladresse et de suffisance devant le but, à l’image de Shirokov ou Kerzhakov, le Zenit s’est fait surprendre par une équipe de Rostov qui n’a même pas réalisé un match parfait. Le Zenit concède beaucoup trop d’occasions. Si Lodygin masquait ces errements en début de saison, il ne suffit plus. Clairement, l’animation défensive n’est pas au point et lorsque l’efficacité n’est pas au rendez-vous, le Zenit s’expose à ce genre de contre performance.

Ce Zenit qui semblait inarrêtable début novembre vient d’enchaîner 3 matchs sans victoire dont 2 défaites consécutives et a dilapidé toute son avance en tête du classement.

Pour Rostov, la victoire est aussi inattendue que bienvenue.

CSKA et Lokomotiv regnent sur Moscou

CSKA 1 – 0 Spartak

Doumbia (8′)

Après l’énorme claque du match aller, le CSKA avait à cœur de se racheter. Pour cela, Slutsky pouvait compter sur Mario Fernandes, de retour au poste de latéral droit, mais surtout sur son avant-centre prolifique Seydou Doumbia. L’ivoirien profite d’une sortie complètement manquée de Rebrov et de l’apathie de Makeev pour parfaitement lancer son équipe dans le match. Dès lors, le CSKA va laisser venir. Le Spartak a plus de maîtrise au milieu, mais manque d’efficacité aux abords de la surface. Au final, tout au long du match, on sera plus proche d’un 2-0 que d’une égalisation. Le CSKA s’impose donc fort logiquement au terme d’un match plaisant à suivre.

Une victoire d’autant plus importante qu’elle permet au CSKA de rejoindre le Spartak au classement, à 3 points des leaders.

Héros du match face au Zenit, Rebrov a cette fois couté la défaite aux siens. Le Spartak a donc manqué une belle occasion de distancer le CSKA et de revenir sur le Zenit.

Lokomotiv 1 – 0 Dinamo

N’Doye (65′)

Défait avant la trêve du côté de Tomsk, le Lokomotiv n’a, cette fois, pas laissé passer l’occasion de revenir sur le Zenit en tête du classement. Face à un Dinamo imprévisible mais surtout ennuyeux, les hommes de Kuchuk ont livré un match solide. Au milieu, Lassana Diarra a réalisé son meilleur match sous ses nouvelles couleurs et est parvenu à faire oublier l’absence de Tarasov, suspendu. Mais c’est bel et bien N’Doye qui va encore faire la différence. Le Sénégalais est en grande forme et son but offre une victoire méritée et précieuse au Lokomotiv. Après avoir raté le coche face à Tom, le Lokomotiv se rattrape dans le derby et rejoint le Zenit au classement, de quoi pimenter un peu plus la course au titre.

Le Dinamo, quant à lui, reste à 7 points des leaders et à 4 points du podium. Rien n’est donc perdu, même s’il serait surprenant de voir le Dinamo sur le podium en fin de saison.

Amkar et Krasnodar en embuscade

Amkar 3 – 1 Kuban

Picusceac (77′), Cherenchikov (82′), Peev (86′ sp) / Dealbert (27′)

Quelle fin de match ! Cet Amkar est impressionnant. Menés contre le cours du jeu, les hommes de Cherchesov n’ont pas abdiqué et se sont vus récompensés de tous leurs efforts, inscrivant 3 buts dans le dernier quart d’heure alors que le Kuban a complètement craqué après l’égalisation.

L’Amkar poursuit son excellent parcours. Défait à 3 reprises seulement, le club de Perm n’est qu’à 3 points du podium et à 6 points des leaders.

Pour le Kuban, il s’agit là d’un petit coup d’arrêt après 3 victoires de rang en championnat.

Krasnodar 3 – 2 Terek

Wanderson (37′, 74′), Mamaev (66′) / Ivanov (38′, 67′)

L’affiche ne faisait peut-être pas rêvée, mais les deux équipes nous ont offert un vrai bon spectacle. Dominateur, Krasnodar a logiquement ouvert le score par l’intermédiaire de l’inévitable Wanderson. Inférieurs, mais vaillants, les joueurs du Terek ne vont jamais abdiquer. Sur l’action qui suit, Ivanov trompe Filtsov. Bis repetita en seconde période. Ivanov répond à Mamaev. C’est finalement Wanderson et Krasnodar qui auront le dernier mot.

A l’image de l’Amkar, Krasnodar continue de jouer les troubles fête. D’ailleurs, les deux équipes sont à égalité.

Côté Terek, rien ne semble sourire cette saison. Les Tchétchènes ne font pas que des mauvais matchs mais manquent cruellement d’efficacité dans les deux surfaces. Toujours est-il que l’état d’esprit semble être le bon, celui qui peut permettre au Terek de se sauver.

Ural 1 – 1 Krylia Sovetov

Tumasyan (39′) / Caballero (90′)

Si le scénario est cruel pour l’Ural qui faisait mieux que résister à 10 contre 11, l’égalisation de Luis Caballero dans les derniers instants offre un résultat plutôt conforme à la physionomie du match. Ces deux équipes devraient continuer de se battre pour éviter une place de barragiste.

Tom 0 – 1 Rubin

Kislyak (80′)

Le Rubin a souffert face au promu, mais le Rubin a enfin gagné et empoché sa quatrième victoire de la saison en championnat. Toujours loin des places européennes, le Rubin aura besoin d’une importante série de victoire pour retrouver une position conforme à ses ambitions

Pour Tom, les récentes performances sont assez encourageantes et tant que les adversaires directs pour le maintien ne parviendront pas à obtenir de bons résultats, l’espoir perdurera.

Anzhi 0 – 0 Volga

Tout simplement, un des pires matchs de RPL de la saison. L’Anzhi poursuit son chemin de croix. Aucune victoire en 17 journées de championnat, 7 petits points au compteur et une place de lanterne rouge.

Pour Volga, la seule satisfaction du match réside dans le fait de ne pas avoir été la première équipe à perdre contre l’Anzhi. Au classement, Volga garde 6 points d’avance sur les places de barragistes.

Récompenses de la semaine

La bourde du week-end :Mésentente entre Rebrov et Makeev, Doumbia en profite et offre le derby au CSKA

Le tifo du week-end : Les supporters du Spartak pendant le derby face au CSKA

Les buts du week-end : Mamaev, excellent et décisif avec Krasnodar
N’Doye offre le derby au Lokomotiv

Rusko