Et Arsenal fit faillite

Avant toute chose, faisons un point rapide sur la situation d’Arsenal. L’autre club de Kiev est tout simplement en faillite et s’est donc retiré de toutes les compétitions nationales. Derrière le strass et les paillettes des gros clubs du championnat, la dure réalité prend souvent le dessus. Après, Kryvbas en toute fin de saison dernière, c’est au tout d’un club historique de faire forfait. Quelle honte pour un championnat d’élite, classé 9ème  à l’indice UEFA.

Coup de panne généralisé

C’est une journée bien étrange que nous avait réservé l’UPL pour clôturer la phase aller. Aucun des gros clubs n’a su l’emporter, ajoutons Chornomorets et aucune victoire pour les 5 premiers du championnat.

Pour commencer, vendredi, le Shakhtar se déplaçait du côté de Lutsk pour y affronter Volyn. Rarement le Shakhtar ne m’avait semblé aussi impuissant. Incapable de se montrer dangeureux face à une équipe courageuse, le Shakhtar est donc tombé pour la 3ème fois de la saison. Une défaite 2-0 qui inquiète surtout par la manière et le manque de réaction des hommes de Lucescu.

Moins souverain depuis quelque temps, le Metalist a, une nouvelle fois, connu une deuxième période très compliquée. Menant au score à la pause, les hommes de Markevic n’ont pas su mettre ce deuxième but qui les auraient mis à l’abri. Devic est un peu moins efficace et c’est tout de suite bien plus compliqué pour les leaders. Et, face à une bonne équipe de Vorskla, le Metalist a payé sa demi-méforme. Au final, le Metalist obtient un nul logique et plutôt bon face à un bon adversaire. Avec ce résultat, le Metalist est désormais invaincu en championnat depuis plus d’un an, la dernière défaite ayant eu lieu le 3 novembre 2012, face au Dnipro.

Rejoint en toute fin de match la semaine passée, le Dnipro avait une occasion unique de revenir à 1 petit point du Metalist. La première mi-temps se déroule parfaitement et Konoplyanka montre, une nouvelle fois, qu’il est un top joueur. Mais, comme le Metalist à Poltava, le Dnipro ne va pas réussir à creuser l’écart et c’est plutôt logiquement que le Metalurg va égaliser pour obtenir un match nul mérité.

Tous ces résultats auraient du faire l’affaire du Dynamo. Il n’en fut rien. A la rue défensivement et en cruel manque d’efficacité, le Dynamo va sombrer à Lugansk face à un Zorya accrocheur et solidaire. Un but de Danilo, puis un but de Yannick Boli (sic) suite à une énorme erreur de Shovkovsky et un peu de chance défensivement (ou de maladresse adverse), tels auront été les ingrédients suffisants pour venir à bout du Dynamo.

En clôture de journée, Chornomorets se voyait imposer un déplacement périlleux du côté de Lviv pour y affronter le Karpaty. Menée presque tout le match, l’équipe d’Odessa va parvenir à arracher le match nul dans les arrêts de jeu, un résultat plutôt heureux pour Chonomorets et vraiment cruel pour le Karpaty.

Au final, c’est le statu quo en tête du classement. Le Shakhtar reste deuxième mais perd un point dans sa lutte avec le Metalist, alors que le Dnipro reste à 3 points du leader. Derrière, Chornomorets n’est qu’à 3 points du Shakhtar, le Dynamo à 5. Tout cela, bien entendu, en attendant le résultat final de Dnipro-Metalist.

Si les 5 premiers n’ont pas su gagner, la bonne surprise de la journée nous est venue de Mariupol où Tavrya est allé empocher sa seconde victoire de la saison en battant Illichivets.

Rusko