Derrière le Zenit, Spartak et Lokomotiv ne se quittent plus

Ural 1-2 Zenit

Gogniev (42′) / Shirokov (54′, 79′)

Après avoir, enfin, gagné à l’extérieur en Ligue des Champions et, par la même occasion, s’être parfaitement relancé dans la course à la deuxième place du groupe, le Zenit se déplaçait du côté d’Ekaterinbourg. Un match a priori très facile mais qui a bien failli mal tourner. Clairement, le Zenit est passé à côté de son match. Pas assez concentrés et appliqués, les hommes de Spalletti vont, fort logiquement, concéder l’ouverture du score. Lombaerts envoie un cachou à Neto qui glisse, Gogniev en profite pour aller tromper Lodygin. Auparavant, Hulk avait envoyé un penalty à côté.

Mais cette saison, rien ne semble pouvoir arrêter le Zenit et encore moins Roman Shirokov au sommet de son art. L’ex défenseur central reconverti en milieu de terrain va enlever une belle épine du pied à son équipe. Il égalise dans un premier temps sur une subtile remise de Hulk, avant d’offrir la victoire aux siens en reprenant de la tête un centre de Shatov.

Sans briller et parfois en difficulté, le Zenit s’en sort et conforte sa place de leader. Si le Zenit continue de gagner, même lorsque l’équipe est dans un mauvais jour, il sera bien difficile d’aller les chercher. En tout cas, en ce moment, le Zenit plane sur la RPL.

Pour l’Ural, la défaite est cruelle, même si on sait très bien que le maintien ne se joue pas sur ce genre de match.

Spartak 2-0 Rostov

Movsisyan (15′ sp), Costa (76′)

Petit match du Spartak qui n’a pas eu à forcer son talent pour venir à bout d’une équipe de Rostov qui avait décidé, d’elle-même, de se priver de Dzyuba et Ananidze, de ses deux joueurs prêtés par le Spartak. Au final, le Spartak a su se relever suite à la défaite contre le Zenit et enchaîne un 3ème match sans encaisser de but.

Pour Rostov, la série de 9 matchs sans victoire commence à devenir inquiétante. Le leader éphémère du début de saison a bien du mal à digérer ses bonnes performances initiales et, surtout, est beaucoup trop dépendant de Dzyuba.

 Rubin 1-2 Lokomotiv

Ryazantsev (60′) / Pavlyuchenko (52′), N’Doye (84′)

La réussite ne semble plus vouloir quitter le Lokomotiv. Certes, le Rubin est en panne de résultat, mais revenir avec une victoire de Kazan n’est pas mince affaire. Plus encore que le résultat, c’est aussi le scenario qui ne peut que gonfler la confiance, déjà optimale, des hommes de Kuchuk. Arracher la victoire dans les dernières minutes, qui plus est sur un terrain difficile, peut laisser augurer de bonnes choses pour la suite de la saison.

En tout cas, le Lokomotiv est plus en forme que jamais et le derby face au Spartak la semaine prochaine s’annonce des plus passionnants.

Pour le Rubin, en revanche, la crise guette de plus en plus. Ultra fébrile défensivement, alors que la défense était la force de l’équipe en début de saison, le Rubin n’est pas mieux offensivement. Clairement, l’absence de Rondon pèse énormément sur les résultats du Rubin.

Un Tosic majuscule réveille le CSKA

CSKA 5-1 Krasnodar

Tosic (14′, 27′, 39′), Doumbia (19′), Ignashevich (67′) / Mamaev (49′)

Incroyable match que ce CSKA-Krasnodar. Le résultat pourrait laisser imaginer une balade du CSKA, il n’en fut rien. Dans le jeu, Krasnodar a souvent semblé très supérieur à son adversaire, mais le CSKA a su profiter de l’étrange apathie de la défense de Krasnodar tout au long du match. Pourtant une des pires attaques de RPL avant le coup d’envoi (12 buts en 13 matchs), le CSKA, emmené par un énorme Zoran Tosic, a récupéré en un match toute la réussite qui le fuyait depuis quelques semaines. Le club de l’armée met ainsi fin à une série de 5 matchs sans victoire, dont 3 défaites consécutives, et rejoint son adversaire du jour au classement.

Côté Krasnodar, rien n’est à remettre en question. Un jour sans défensivement qu’il faudra corriger lors des prochains matchs, mais ce qu’ont montré les partenaires de Joãozinho est prometteur.

Notons que le seul but de Krasnodar a été inscrit par Pavel Mamaev, joueur prêté par … le CSKA

Amkar 2-1 Dinamo

Vassiljev (23′), Belorukov (31′) / Noboa (62′)

La déroute de Cherkizovo est déjà oubliée. Après sa lourde défaite sur le terrain du Lokomotiv, l’Amkar s’est parfaitement repris à domicile face au Dinamo. Auteurs d’un excellent début de match, c’est en toute logique que les protégés de Cherchesov rejoignaient les vestiaires avec deux buts d’avance, grâce notamment à un petit bijour de Konstantin Vassiljev. Au retour des vestiaires, l’Amkar a pu démontrer que la débâcle défensive de la semaine passée était un accident, résistant parfaitement aux divers assauts du Dinamo après la réduction de l’écart par Noboa.

L’Amkar reprend donc sa marche en avant et revient à hauteur du Dinamo, à un point du CSKA et de Krasnodar.

Ces 4 équipes ont un petit matelas confortable sur leurs poursuivants mais sont également quelque peu distancés (à 6 et 7 points) par le duo Lokomotiv-Spartak.

L’Anzhi ne s’en sort pas

Kuban 2-0 Anzhi

Bucur (14′, 41′)

L’Anzhi va-t-il s’en sortir ? A une journée de la fin des matchs aller, le club du Daguestan n’a toujours pas connu la victoire en championnat. Et ce n’est pas ce match qui va inciter à l’optimisme. A aucun moment on n’a senti l’Anzhi capable d’éviter la défaite. Le Kuban a parfaitement maîtrisé la rencontre, profitant de l’ouverture du score rapide de Bucur mais également d’un Anzhi inoffensif.

Krylia Sovetov 2-2 Volga

Caballero (10′), Pavlenko (56′) / Bibilov (29′), Danilenko (75′)

L’affiche ne faisait sans doute rêver personne. Ça n’a pas empêché les 22 acteurs de nous offrir un spectacle tout à fait digne et parfois bien agréable. Au final, le match nul est assez juste pour deux équipes qui continuent d’engranger les points dans l’optique d’un maintien qui semble bien engagé.

Après avoir arraché le nul jeudi dernier sur la pelouse de Swansea, le Kuban renoue avec la victoire, la première pour Goncharenko. Les places européennes sont encore loin et il faudra enchaîner ce genre de performance pour revenir dans la course à l’Europe.

Seule consolation pour l’Anzhi, la victoire obtenue en Europa League face à Tromso et des concurrents qui ne décollent pas non plus. A ce titre, le match Ural-Anzhi de la semaine prochaine pourrait faire très mal au vaincu, surtout s’il s’agit de l’Anzhi.

Tom 0-0 Terek

L’affiche ne faisait sans douter rêver personne, le match non plus. Un 0-0 plutôt conforme à la physionomie du match pour deux équipes qui luttent en bas de classement.

Récompenses de la semaine

Homme du week-end : Zoran Tosic, auteur d’un triplé qui vient le récompenser de son bon début de saison, joueur le plus régulier côté CSKA pour l’instant.

Le chiffre du week-end : 14, comme le nombre journées jouées, mais surtout comme le nombre de matchs sans victoire pour l’Anzhi

Le but du week-end : Konstantin Vassiljev (Amkar) nettoie la lucarne d’Anton Shunin

La défense du week-end : Lombaert et Neto rendent un grand service à Spartak Gogniev (Ural)

Rusko