Difficile aujourd’hui de dire si cette journée pourra être analysée a posteriori comme un élément charnière de la saison. Toujours est-il qu’elle marque la prise de distance du Zenit en tête du classement et un net resserrement derrière.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Resserrement derrière le Zenit

Tom 0 – 3 Zenit

Hulk (18′), Danny (41′), Witsel (64′)

Pas de surprise, pas de miracle. On s’attendait tous à une victoire aisée du Zenit sur la pelouse de Tomsk et c’est exactement ce qui s’est passé. Hésitant en défense, le Zenit s’est vite mis à l’abri, Arshavin envoyant Hulk tromper Cebanu. Danny avant la mi-temps, puis Witsel au cœur du second acte scelleront la victoire des hommes de Spalletti.

Tranquillement, le Zenit conforte donc sa place de leader, d’autant plus que derrière les équipes font du sur-place. Il s’agirait, maintenant, de reproduire ce genre de performance sur la scène européenne !

CSKA 0 – 2 Dinamo

Noboa (57′), Kokorin (89′)

Qu’il est difficile de trouver un terrain praticable en ce moment à Moscou ! Résultat, ce derby s’est joué sur un terrain synthétique annexe du Lokomotiv Moscou.

Malgré sa victoire 3-2 face au Vikoria Plzen en Ligue des Champions, le CSKA n’arrive pas au mieux pour ce derby fraternel. Le retour de Rasmus Elm ne peut masquer les carences actuelles de l’équipe, notamment sur le plan offensif. Slutsky n’arrive pas à trouver les solutions et il n’est pas aidé par ses joueurs, Honda en tête de ligne.

C’est donc assez logiquement, et après un match assez pauvre, que le Dinamo ressort vainqueur. Un but du sous-côté Noboa peu avant l’heure de jeu puis un but de Kokorin en fin de match suffisent au bonheur des hommes de Petrescu. Le Dinamo obtient une victoire cruciale qui lui permet de se relancer complètement dans la course aux places européennes.

Côté CSKA, il s’agit là du deuxième derby consécutif perdu. Mais, pire encore, le CSKA se retrouve largué à déjà 8 longueurs du Zenit.

Spartak 0-0 Terek

Confronté au même problème que le CSKA, le Spartak a du se rendre à Ekaterinbourg, au niveau de l’Oural, pour jouer son match à domicile ! Comment prendre au sérieux le championnat lorsqu’un club de la capitale doit se déplacer à 1421 kms pour recevoir son adversaire ?

Outre cette délocalisation, on retiendra l’incapacité du Spartak à trouver la faille face à une équipe du Terek engluée en fin de classement.

Battu la semaine passée par le Zenit, le Spartak se retrouve désormais relégué à 5 points du leader.

Krylia Sovetov 2 – 2 Lokomotiv

Kornilenko (18′ sp, 39′) / N’Doye (47′), Mikhalyk (64′)

Décidément, il ne fallait pas être une équipe moscovite de haut de classement pour cette 12ème  journée. Alors que le déplacement du Lokomotiv s’annonçait plutôt facile, les hommes de Kuchuk ont totalement raté leur première période. Menés au score 2-0 à la mi-temps, ils auront le mérite de revenir à la marque par l’intermédiaire de N’Doye et Mikhalyk et de sauver un petit point de ce déplacement à Samara.

Après un match nul décevant à domicile face à Tom, le Lokomotiv enchaîne par un nouveau match nul face à une équipe mal classée. Deuxième à égalité avec le Spartak, le Loko pourrait regretter ces points perdus en fin de saison.

Krasnodar et Amkar les bonnes surprises

Ural 0 – 2 Krasnodar

Joãozinho (50′), Perreyra (63′)

En difficulté lors de premiers matchs de championnat, Krasnodar s’est bien repris depuis. Arrivé à la tête de l’équipe, Kononov fait du bon boulot et son travail est justement récompensé. Une victoire 2-0 face à un Ural qui ne gagne plus et Krasnodar se retrouve 4ème  à égalité de points avec le CSKA et à 3 points du duo Spartak/Lokomotiv.

Volga 0 – 2 Amkar

Peev (44′ sp, 56′ sp)

Deux penaltys de Peev et voilà l’Amkar du très bon Cherchesov à un petit point de la 5ème place. Défaits à seulement deux reprises cette saison, l’Amkar s’appuie sur une défense très solide, la meilleure de RPL (8 buts encaissés en 12 journées). En attaque, c’est plus compliqué, mais l’Amkar et sa colonie bulgare (Peev, Georgiev, Sirakov, Zanev) sont, pour l’instant, la belle surprise de cette saison.

Rubin 5 – 1 Anzhi

Wasako (11′), Ryazantsev (30′), Mukhametshin (30′), Azmoun (91′), Eremenko (93′) / Abdulavov (85′)

Arrêtez tout ! Le Rubin vient de marquer 5 buts dans un match de championnat ! Habitué aux matchs nuls et aux performances peu reluisantes, le Rubin a profité de la venue d’un Anzhi en totale perdition pour retrouver le sourire sur la scène nationale.

Un match parfaitement maitrisé et une performance de tout premier ordre qui permettent aux hommes coéquipiers de M’Vila de se replacer quelque peu au classement. Cependant, il faudra enchaîner quelques victoires pour revenir dans la course aux places européennes. En tout cas, sans Salomon Rondon, le Rubin vient de marquer 9 buts en deux matchs toute compétition confondue et ça personne ne l’avait vu venir.

Mais alors, qui avait vu venir cette saison de l’Anzhi. Grand favori pour le titre avant le début du championnat, l’Anzhi est aujourd’hui bon dernier et n’a toujours pas connu la victoire. Seule bonne nouvelle : l’Anzhi n’est qu’à 1 point de la zone de barrage et à 4 points du maintien assuré. Mais à ce rythme, Gadzhiev signe de suite pour un barrage en fin de saison.

Kuban 2 – 2 Rostov

Baldé (48′), Cissé (72′) / Dzyuba (19′, 51′)

En difficulté en Europa League, où Belenov s’est malheureusement fait remarquer, le Kuban l’est tout autant en championnat. L’équipe est dans le dur, mais dans un match vivant et plutôt agréable, les protégés de Munteanu auront eu le mérite de revenir deux fois au score, Baldé et Cissé répondant au doublé de Dzyuba. Une performance qui permet à Dzyuba de retrouver la tête du classement des buteurs avec 10 buts inscrits en 12 rencontres, visiblement insuffisant pour être appelé en sélection.

Rusko