Retour sur les journées J5, J6 du championnat.

Défait par le Shakhtar il y deux semaines, le Dynamo avait sombré la semaine dernière à domicile face à Chornomets. Privé de Yarmolenko, les hommes de Blokhin s’étaient inclinés à domicile 2-1. Une juste récompense pour une équipe de Chornomorets séduisante, mais une défaite de trop pour le Dynamo qui se retrouvait déjà à 8 points du Shakhtar. Avant de recevoir la lanterne rouge Tavryia, Blokhin est plus que jamais sur la sellette. La performance de ses joueurs n’aura pas de quoi le rassurer. Tenu en échec à la pause, le Dynamo s’est finalement imposé 2-0 grâce à des buts de Bezus et Yarmolenko, mais les manques d’automatismes et le manque de justesse offensive commencent à être sérieusement inquiétant. Avec 10 points en 6 matchs, le Dynamo est bien loin du compte.

Côté Tavryia, la saison s’annonce des plus longues avec cette 6ème défaite de la saison.

Le but, tout en classe, de Yarmolenko face à Tavryia :

Tavryia justement, en avait pris 4 la semaine précédentes face à un Shakhtar emmené par sa colonie brésilienne. Une colonie qu’est venue renforcé Bernard, la petite perle de l’Atletico Mineiro, récent vainqueur de la Copa Libertadores. Sans Bernard, et sans Ferreyra, le Shakhtar s’est offert une nouvelle victoire face au Metalurg Zaporozhya. Un coup-franc de Srna, son 21ème  chez les pros, et un but de Luiz Adriano en fin de match et le Shakhtar poursuit son sans faute en tête du classement.

Le coup-franc de Darijo Srna :

Et il faut bien un sans faute pour occuper cette première place parce que le Metalist ne s’en laisse pas compter. Pourtant réduit à 10 dès la 36ème minute, les hommes de Markevych avaient obtenu une probante victoire face à Volyn la semaine dernière, avec notamment un doublé de Devic et un but magnifique de Blanco en fin de match. Ce week-end, le Metalist s’est contenté d’une victoire 2-0 à Uzhgorod contre Hoverla ce week-end, une victoire suffisante pour conforter sa deuxième place, à 2 points du Shakhtar.

Le coup-franc de Devic face à Volyn :

Le magnifique but de Sebastian Blanco face à Volyn :

Mais l’actualité du club de Kharkiv est toute autre. Condamné pour un match arrangé face au Karpaty en 2008, le Metalist s’est vu disqualifié de toute compétition européenne cette saison. A Kharkiv, personne ne digère cette nouvelle, d’autant plus que le club était prêt à affronter Schalke 04 en barrage de Ligue des Champions. Après un premier appel rejeté, une deuxième procédure d’urgence a été lancée. En attendant, les ukrainiens font quand même le déplacement en Allemagne, au cas où ils auraient gain de cause, ce qui, il faut l’avouer est très peu probable. Cette décision de l’UEFA pourrait ne pas être contestable si une équipe comme la Lazio, jugée pour des faits similaires en  2011 en Italie, était également disqualifiée ! Or, pour l’instant, aucune procédure ne vise la Lazio …

Derrière les intouchables Shakhtar et Metalist, le Dnipro a plus de mal à exister. Face à d’une équipe de Hoverla transfigurée par rapport à la saison passée, le Dnipro avait du s’en remettre à un but heureux de Kalinic juste avant la mi-temps pour venir à bout de son adversaire la semaine passée.

Et les difficultés entrevues depuis le début de saison ont refait surface ce week-end à Sevastopol. Le 4-4-2 de Juande Ramos ne fonctionne pas. Clairement, il manque un joueur au milieu, un joueur capable de créer et d’organiser l’animation offensive de l’équipe. Face à Sevastopol amputé de son entraîneur parti rejoindre Krasnodar en Russie, les partenaires de Konoplyanka s’en sont remis à Seleznyov pour obtenir un point et rien de plus. Un partage des points équitables, mais qui pourrait être modifié a posteriori pour des faits qui n’ont absolument rien à voir avec le foot.

En effet, au cours du match, les « supporters » de Sevastopol se sont illustrés par leur extrême bêtise. Fumigènes et sièges balancés sur la pelouse, match arrêté quelque minute pour apparemment protester contre le traitement subi lors du précédent déplacement et le refus d’entrer au stade du côté de Zaporozhya. Une attitude lamentable et inacceptable qui pourrait coûter très cher au club et à ses supporters.

La folie des « supporters » de Sevastopol :

Derrière ce trio, on retrouve Vorskla et Chornomorets. Après un début de saison difficile, Chornomorets vient d’enchaîner trois victoires consécutives. Si on ajoute à cela, la qualification face à l’Etoile Rouge de Belgrade en Europa League, on obtient un début de saison tout à fait honorable pour le club d’Odessa.

Vorskla se hisse donc à la 4ème place à la faveur d’une victoire à Lugansk, face à Zorya. L’équipe de Poltava inflige ainsi à Zorya sa première défaite de la saison. Une défaite 2-1 et deux expulsions à la clé, après deux matchs nuls, Zorya marquent le pas.

En bas de classement, le Karpaty enchaîne un 3ème match nul consécutif, suffisant pour se sortir temporairement de la zone rouge au dépend de l’Arsenal Kiev défait successivement chez le Metalurg Donetsk et chez les Chonormorets d’Odessa.

Mis à part Tavryia qui semble déjà condamné, la lutte s’annonce acharnée en bas de classement avec actuellement 8 équipes qui se tiennent en 3 points.

Coup-franc de Symonenko (Sevastopol) contre Zaporozhya :