Retour sur les J29 et J30

CSKA Champion

Comme prévu, le Zenit a laissé passé sa dernière chance à Rostov lors de la 28ème journée. Dès lors, en vertu de son nombre de victoires*, le CSKA n’avait besoin que d’un petit point pour officialiser son titre de champion, le premier depuis 2006. Les choses n’ont pas traîné et, comme souvent cette saison, le minimum a été assuré, à savoir un match nul 0/0 sur sa pelouse face au Kuban qui offre donc le titre au CSKA avant même la dernière journée.

La victoire du Zenit contre Volga est donc anecdotique, tout comme le dernier match de ces deux équipes (défaite du CSKA 3/0 à Rostov et match nul du Zenit 0/0 chez l’Amkar). Le titre attribué, il restait deux autres luttes passionnantes qui ont chacune livré leur verdict lors de la 30ème et dernière journée.

Qui pour l’Europa League ?

La première, la lutte pour les places en Europa League a finalement souri à l’Anzhi, au Spartak, au Kuban et au Rubin (qualifié grâce à la finale de la coupe qui oppose CSKA et Anzhi).

Le Dinamo, revenu de très loin et longtemps bien placé, a craqué sur les deux derniers matchs. Une défaite surprise contre l’Alania et un match nul 0/0 à domicile pour conclure face à Volga ont eu raison des hommes de Dan Petrescu. Ce match contre l’Alania laissera sans doute d’énormes regrets au Dinamo puisque non seulement il y eut défaite à la clé, mais également expulsions de Kokorin (pour un tacle très dangereux, suspendu 7 matchs) et de Dzsudzsak (bagarre suite au tacle de Kokorin, 4 matchs de suspension) qui ont cruellement manqué à leur équipe pour le dernier match face à Volga.

Cette défaillance du Dinamo fait le bonheur du Rubin qui croyait bien avoir dit adieu à la coupe d’Europe après sa défaite surprise sur la pelouse de Krylya Sovetov. Finalement, une victoire 2/0 face à Krasnodar pour clore la saison et obtenir une qualification de justesse suffit aux bonheurs de joueurs de Kazan.

Pour le Spartak, en revanche, il n’y eut que très peu de suspense. Après avoir enchainé deux mauvais résultats contre des équipes de bas de classement, les hommes de Karpin se sont repris et ont terminé la saison par deux victoires (contre Krasnodar et Alania) qui permettent au Spartak d’accrocher la 4ème place.

Enfin, mon coup de cœur de la saison (on y reviendra dans le bilan de la saison), le Kuban Krasnodar, qui, de toutes les équipes en lutte pour une place européenne, avait certainement le calendrier le plus difficile pour conclure, a réussi à décrocher son billet pour l’Europe. Après avoir ramené un excellent point de son déplacement à Moscou (face au CSKA), le Kuban a finit le boulot à domicile en venant à bout, non dans difficulté, de l’Anzhi sur le score de 1/0. C’est le bulgare Popov qui envoie ses partenaires en Europe la saison prochaine, une juste récompense pour une vraie belle équipe.

Qui en barrage ?

La lutte pour éviter les barrages s’est avérée tout aussi passionnante, les équipes se rendant coups pour coups à distance. Au final, 4 équipes terminent en 1 point !

Krylya Sovetov, auteur d’une fin de saison intéressante et vainqueur du Rubin 3/1 lors de l’avant dernière journée, a pris l’eau à Grozny face au Terek. Une lourde défaite 4/1 qui envoie les joueurs de Samara en barrage contre Spartak Nalchik, troisième de la First National League. 7 victoires, 8 matchs nul, 15 défaites. Tel est le bilan qu’affichent Rostov, Volga et Amkar à la fin de ce championnat. Ces trois équipes ont toutes obtenu un résultat probant lors de la dernière journée : victoire de Rostov 3/0 contre le CSKA, matchs nul de l’Amkar et de Volga face au Zenit et au Dinamo (et à Moscou face à un Dinamo qui jouait sa place en Europa League).

La victoire de l’Amkar face à Rostov lors de l’avant dernière journée a pesé très lourd dans la balance.

Les trois équipes étant à égalité parfaite en terme de points et de victoires*, c’est le classement des confrontations entre elles qui a déterminé les places finales au classement. A ce petit jeu, c’est l’Amkar et Volga qui s’en sortent le mieux. Rostov termine donc 13ème et devra également disputer un match de barrage. Ce sera face au SKA-Energya, le club de Khabarovsk, ville située tout à l’Est du pays, près de la frontière chinoise, pas si loin de Vladivostok (enfin, à l’échelle russe). L’Alania et Mordovia retrouveront la FNL pendant que l’Ural et Tom Tomsk font le chemin inverse.

Je vous propose de nous retrouver d’ici 10 jours pour un bilan complet de cette saison de RPL

*En RPL, le premier critère pour départager deux équipes à égalité de point est le nombre de victoires obtenues au cours de la saison

Rusko