Retour sur les deux dernières journées

Le titre : c’est presque fait !

Après sa victoire étriquée face au Terek, grâce un but de Wernbloom, le CSKA n’a pas fait dans la dentelle et a étrillé le Lokomotiv sur sa pelouse 4/1. Le Lokomotiv, qui restait sur deux victoires consécutives, n’a presque jamais vu le jour au cours d’un match à sens unique où Vagner Love s’est particulièrement illustré. Cette victoire oblige le Zenit à ramener trois points de son déplacement à Rostov. Après avoir facilement écarté l’Alania la semaine précédente (victoire 4/0 avec une grande performance de Hulk notamment), le Zenit semblait parti sur les mêmes bases avec l’ouverture du score de Witsel, bien aidé par un Pletikosa peu inspiré. Mais, le Zenit est tombé dans la facilité, ne s’est pas mis à l’abri. Emmené par un Kanga excellent en seconde mi-temps, Rostov va voir ses efforts récompensés par un penalty. 1/1 score final.

À deux journées de la fin, le Zenit compte 5 points de retard sur le CSKA, autant dire que rien ne semble pouvoir empêcher le club de l’Armée de fêter son premier titre de champion depuis 2006.

Suspense insoutenable pour les places en Europa League

Après sa victoire 2/0 face à l’Anzhi, rien ne semblait pouvoir contrarier le Spartak, en tout cas sur le papier. Une défaite contre Mordovia et un match nul contre Krylya Sovetov plus tard, et voici le Spartak hors de la zone Europe, à deux points de la 4ème place. Le prochain match à Krasnodar pourrait sceller définitivement le sort de ce Spartak. Devant le Spartak, un groupe de trois équipes à 47 points s’est constitué. Toujours invaincu depuis le 4 novembre dernier, le Dinamo a connu un nouveau petit coup d’arrêt avec un match nul à domicile face à Krasnodar. Ce résultat permet au Kuban de revenir à hauteurs des moscovites. Après avoir enchaîné les matchs nuls, le Kuban n’a pas fait dans la demi-mesure : une victoire 2/0 à Rostov puis un succès 4/0 à domicile permettent aux hommes de Kuchuk d’entrer en zone Europe et, très franchement, une qualification en Europa League serait une très juste récompense pour le joueurs du Kuban.

Également à 47 points, on retrouve le Rubin. Défait dans les ultimes instants à Makhakhchala la semaine dernière alors qu’Eremenko avait ouvert le score à la 82ème minute, le Rubin a repris sa marche en avant en disposant du Mordovia 2/1. Chassées par le Spartak, ces trois équipes sont également poursuivies par le Terek qui s’est imposé dans le derby du Caucase et qui reste en embuscade à 3 points d’une place européenne. Pour l’Anzhi, alors que tout semblait bouclé pour la troisième place, tout n’est plus aussi simple. Avec cette défaite, l’Anzhi reste bloqué à 50 points, soit 3 points de plus que ses 3 poursuivants. Avec la réception du Lokomotiv puis un déplacement chez le Kuban, la fin de saison s’annonce plus compliquée que prévu. Les hommes de Guus Huddink pourront toujours rêver du titre en Coupe de Russie, puisqu’ils se sont qualifiés au dépend du Zenit pour la finale, qu’ils joueront contre le CSKA. Un peu distancé, mais toujours mathématiquement en course pour une place en Europa League, Krasnodar est en train de faire une belle fin de saison et le match nul obtenu sur la pelouse du Dinamo est une juste récompense du bon travail fourni. Dixième, le Lokomotiv n’a désormais plus rien à jouer et en coulisse on devrait commencer à sérieusement s’activer si on éviter une nouvelle saison décevante l’année prochaine.

Qui pour les barrages ?

L’Alania officiellement relégué, Mordovia à 6 points du premier non relégable, le suspens en bas de classement se joue au niveau des places de barrages. Grâce à sa victoire 1/0 contre Alanya, Volga s’est donné un petit peu d’air et prend 3 points d’avance sur le premier barragiste, l’Amkar qui est en totale perte de vitesse en cette fin de saison. Le match nul arraché face au Zenit, permet à Rostov de prendre un point d’avance sur l’Amkar et Krylya Sovetov, l’autre barragiste. Avec six points encore à distribuer, là non plus rien n’est joué.

First National League

On connait d’ores et déjà un des promus en RPL la saison prochaine, il s’agit de l’Ural (Ekaterinbourg). Deuxième actuellement, Tom Tomsk est très bien parti pour retrouver l’élite russe également. Avec ces deux clubs, la RPL va retrouver quelques déplacements plus lointains vers l’Est.

Des déplacements qui pourraient être encore plus folkloriques en cas de montée du SKA Energya (Khabarovsk), actuellement 3ème avec 4 points d’avance et un match de plus que le premier non barragiste Baltika (Kaliningrad), les deux équipes les plus lointaines l’une de l’autre avec près de 9500 kms entre les deux villes. La deuxième place de barragiste est actuellement occupée par Spartak Nalchik qui a également un match de moins au compteur.

Rusko