SUPPORTRICE – LORIENT – Rencontre avec MARION

Bonjour Marion, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour. Je m’appelle Marion, j’ai 19 ans et j’adore le foot.

Es-tu fan d’un club en particulier ? Si oui, lequel ?

Je suis fan de Lorient depuis maintenant 7 ans, et je suis aussi de près le FC Nantes.

Depuis quand aimes-tu le football ? Comment es-tu tombée dedans ?

Je ne saurais dire depuis combien de temps exactement j’aime ce sport. Depuis que je suis petite, ça c’est sur. Pour expliquer un peu, j’ai un frère qui est un peu plus âgé que moi. Dès qu’il a pu, il a fait du foot. Le week-end, on allait voir ses matchs et ses tournois avec mon père. J’allais également à ses entraînements. Mon père suit aussi beaucoup le foot, on regardait les matchs le samedi soir ensemble. Il m’emmenait assister aux entraînements à la Jaunelière, voir les matchs à  la Beaujoire.

Nantes reste mon 1er souvenir de football. En grandissant, j’ai commencé à m’intéresser plus sérieusement à ce sport. Mon chouchou est un ancien nantais et lorientais entre autres, Marama Vahirua. C’est « grâce » à lui que je suis devenue supportrice du FCL. Depuis, il a quitté ce club mais Lorient est resté mon club. Cela ne s’explique pas !

Quelle est la plus belle émotion que tu aies ressentie à travers le football ?

Je me souviens de la fois où j’avais parlé à M.Vahirua sur une radio. J’étais petite mais je dirais en 2000-2001 quand Nantes a remporté son 7e titre de champion. Peut être que le 30 ou 31 mai, je vais vivre une très belle émotion avec Lorient en coupe de France. Qui sait ?

Si tu devais choisir, tu préférerais que ton équipe gagne en faisant un mauvais match, ou perde en offrant un jeu magnifique ?

C’est une question difficile… On a tendance à dire que seule la victoire compte ! Par exemple, j’entend souvent les gens dire que Lorient est une des équipes qui produit un des meilleurs jeux de L1. Et pourtant, on n’ est que 7e. Produire du beau jeu, c’est très bien mais ça ne fait pas  forcément gagner.  En tant que supportrice, j’aime voir mon équipe bien jouer mais d’un autre côté, dans le championnat le classement est important. A choisir, je préfère quand même la victoire en jouant mal.

Pratiques-tu ou as-tu pratiqué le foot ?

Je n’ai jamais pratiqué en club. Plus petite,  je jouait avec les garçons au foot le midi. Mes parents ont vu que ce sport me plaisait beaucoup et m’ont proposé de m’inscrire dans un club. J’ai refusé. En fait, je n’ai pas ressenti le besoin d’en faire en club. Voir les matchs, voir les tournois de mon frère, le pratiquer avec les copains le midi, ça me suffisait. Avec du recul,  je me dis que j’aurais du en faire.

Être une fille et fan de football, n’est-ce pas un peu “compliqué” ?

Oh siiiii. Les gens ont tendance à croire que si tu es une fille et que tu aimes le football, c’est pour les joueurs ! Bien sûr, j’ai eu droit à quelques remarques « c’est pas le foot que t’aimes, c’est seulement les joueurs » , « le football n’est pas un sport de fille », « si t’aimes le sport c’est que t’es un garçon manqué ». Le plus dur est de faire accepter aux personnes qu’une fille peut très bien aimer ce sport, s’y connaître, supporter un club, en parler. Ce sport est encore très macho.

Je vais de temps en temps à la Beaujoire. Quand j’y vais, je mets mon écharpe, je me lève aux buts de mon équipe, je râle quand elle perd, je m’en prends à l’arbitre si je juge que ses décisions ne sont pas bonnes. En somme, je fais ce que tous les supporters font.

Les remarques sont toujours présentes, mais il faut faire abstraction de tout ça et en discuter avec ceux qui se fichent de savoir que t’es une fille.

Ce n’est pas évident de trouver d’autres filles qui aiment le foot. Mais ça ne me dérange pas de discuter football avec quasiment que des garçons.

Etre une femme change-il le regard que tu portes sur le football ? Si oui, en quoi est-ce que ton regard est différent ?

Honnêtement non, le fait que je sois une fille ne change pas la vision que j’ai sur le football. Il y a juste une chose que je trouve bête : les chants contre les présidents dans les tribunes.

Apprécies-tu le football féminin ? Le suis-tu ?

A vrai dire, je ne suis pas trop le football féminin. J’ai déjà regardé quelques matchs mais très peu au final.

Quel regard portes-tu sur les médias autour du football ? Les trouves-tu de qualité ?

Je trouve que les médias lancent ou retransmettent beaucoup de rumeurs. Ça fait certainement partie de leur profession bien sur mais bon … Après, par moment ils s’intéressent plus à l’extra sportif qu’au terrain. Je pense que c’est à chaque supporter de faire abstraction de ce qu’il ne veut pas entendre.

Je choisis et j’écoute/lis ceux qui me conviennent et me plaisent, qui critiquent à juste titre. Certains sont de qualité.

Que recherches-tu quand tu veux parler foot ?

Des personnes qui acceptent et qui respectent que je sois une fille et qui veulent débattre.

Si tu avais une baguette magique pour changer une chose dans le football, qu’est-ce que ce serait ?

Les chants racistes dans les stades.

Revenons à ton club, qu’attends-tu de lui ? Tes espérances ?

J’attends qu’il « grandisse », qu’il arrive à conserver nos meilleurs joueurs au mercato d’été au lieu de les vendre. Cette saison est plutôt bonne dans l’ensemble. On va finir dans les 10 premiers, face aux « gros clubs » on a fait de bons résultats. Mais il faut être davantage régulier, qu’on « arrête » de gagner un match 3-0 et d’en prendre 6 le match suivant. On a tendance à parler de test lorientais lors des matchs sur notre terrain synthétique. J’aimerais qu’on dépasse le statut de test. Mais il faudra du temps pour que tout se mette en place.

Mes espérances seraient de remporter la coupe de France.

Peux-tu nous parler de ta région, ultra dynamique dans le ballon rond ?

Oui bien sur. C’est une région chargée, où le football est très présent et  je ne vais pas m’en plaindre ! Dans ma région, le FC Nantes est le principal club même si pour le moment ils sont en L2. Mais ils vont certainement remonter cette année. Sinon, il y a Lorient forcément, Rennes, Brest (qui risque de descendre), Angers, Laval, Guingamp. Ensuite, il y a Rennes. On ressent un peu la « concurrence » entre Rennes et Nantes. On me parle des derbys Rennes-Lorient mais pour moi, Nantes-Rennes est le vrai derby de la région. Cette saison est un peu plus compliquée pour les rouge et noir.

Encore un grand merci à Marion pour sa disponibilité.

30 Comments

  1. dis-nous marion, lors dev tes dernières interventions publiques, tu déclarais être lasse d’être traitée de bretonne … pourquoi revendique tu ton identité bretonne dans ta réponse à la dernière question ?

    ps : excellente interview, bravo

  2. interventions publiques ? je suis pas lasse d’être traitée de bretonne, c’est juste que je suis pas Bretonne; Je supporte un club breton, Lorient, et je suis fière de tous les clubs bretons quon trouve en l1 ou l2

  3. et pour rajouter, on me dit “oh la bretonne …”, mais il n’y a pas besoin d’être bretonne pour supporter un club breton, j’en suis la preuve. c’est juste ca 🙂

  4. J’habite à coté de la bretagne. Quand on parle foot on parle pas que de nantes, on parle aussi des clubs bretons,

  5. Je soupçonne quelqu’un de vouloir faire augmenter le nombre de commentaire sur ce blog … je me trompe ?

  6. C’est possible de poster de telles interviews? Avec de telles fautes? De plus, l’entretien est loin d’être mené convenablement. Poser ce genre de question en 2013, c’est comme ça qu’on entretient le machisme dans le foot, “Être une fille et fan de football, n’est-ce pas compliqué ?”….. Pathétique

  7. c’est clair qu’en revanche, ce genre d’interview ne nous apprend pas grand chose … mais bon, ça fera au moins plaisir au parents de la jeune marion ^^

  8. Toffees c’est votre avis. D’autres apprecient.

    Line bonjour,
    vous avez raison pour les fautes d’orthographe et de grammaire et je vous prie de bien vouloir m’en excuser.
    Conernant l’entretien du machisme dans le football je crois que vous n’avez pas compris le but de ce genre de question et d’interview.
    La reponse de Marion est interessante justement a ce sujet. Cela permet de voir qu’il existe encore des idees recues de l’on doit combattre. C’est aussi cela l’interet de demander la maniere dont des femmes vivent leur passion pour le football. Votre propos est donc hors sujet et je dirais meme qu’il n’aide en aucun cas l’ouverture d’esprit.
    Merci pour votre avis,

  9. Je suis moi-même une fille dans le foot et ce depuis des années…J’ai commencé à y travailler à mon adolescence et je peux vous dire que les mentalités ne sont plus les mêmes. la vraie question ce n’est pas comment les femmes sont perçues dans le football, la véritable question c’est comment sommes-nous traitées? On ne paie pas pour aller voir un match de foot, on a une place offerte pour la journée de la femme, tout ça ne renvoie pas un message très gratifiant ; t’es une femme ça ne sert à rien de payer pour voir un spectacle que tu ne comprends pas! L’omniprésence du sport dans les médias aujourd’hui, permet à tout le monde de suivre l’actualité sportive et donc d’avoir un avis. Pour cotoyer tous les weekends des hommes, je peux vous dire que je n’ai eu que très rarement des réflexions. Le foot amateur est beaucoup plus avancé que le foot pro sur ce plan là. La télévision ne nous aide pas non plus, les femmes qui parlent de sport sont de belles nanas qui ne servent que de passe-plats. Elle est là la vraie question, oui les femmes sont intégrées mais pas de la meilleure des façons.
    Quand je vous parle de vos questions un peu légère, ce que je veux dire c’est qu’aujourd’hui on en est plus à ce stade là, la vraie question ce n’est pas Etre une fille et fan de foot c’est compliqué?, mais pourquoi s’obstine t-on a vouloir intégrer les femmes au foot, c’est de la discrimination positive c’est ça? L’opération séduction est commerciale. Il y a toujours eu des femmes, fane de foot et il y en aura encore, le hic c’est qu’elles deviennent une cible à part entière.

  10. Line
    Je comprend ton point de vue sur la question. Tu dis que tu as eu que très rarement des réfléxions, et bien tant mieux pour toi. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Alors oui bien sur les mentalités changent et évoluent, mais le football restent encore très macho. Après je n’ai pas dit que tous les mecs font ce genre de réflexion et heureusement, mais malheureusement pour certains c’est encore le cas .
    bonne après midi

  11. Excellente reponse Line.
    je precise tout de meme que le but des interviwe de supporter du mois est plus l’occasion de faire decouvrir son club et sa region, comprendre d’ou vient la passion. Le temoignage de marion montre qu’il exuste encore des idees recues par rapport a la capacite des femmes a discuter de football. C’est regrettable mais le but est de faire evoluer les choses.

    Nous avons fait une ITW de Carine Galli. je vous conseille de la lire. Peut on mieux faire? oui sans doute. Nous sommes amateurs et debutons. Notre but est de nous ameliorer sans cesse.

    Nous avons fait un petit reportage sur la finale femme de JO car nous etions sur place. Il n’y aaucune discrimination et le but est justement de casser ces barrieres qui n’ont pas lieu d’etre.

    Le sujet que vous aborder merite un debat je pense surtout sur la discrimination positive par rapport aux femmes. Je vous invite a nous laisser vos coordonnees afin que vous puissiez y partriciper si cela vous interesse.

    • Le but n’était pas de remettre en cause votre interview ni les propos de Marion . Ses réponses sont intéressantes car on aurait très bien pu les retrouver dans une interview d’homme. Il est là le principal enseignement, c’est une fille qui aime le foot comme elle aurait pu aimer le cinéma. Mon commentaire était certes peut-être hors sujet car je voulais faire une généralité sur les médias en général. Au lieu de souligner sans arrêt, la rareté des femmes dans le foot, pourquoi ne pas faire des interviews en prenant les femmes comme si elles étaient des hommes…. Qu’on soit bien clair je n’attaque aucunement votre blog mais plutôt le traitement médiatique en général.

  12. Toffees69

    Bonjour. C’est sur que créer plusieurs pseudos avec la même adresse est beaucoup plus intelligent et constructif.

    Line

    Bonjour

    Intéressant votre propos et je comprends ce que vous voulez dire. On voit bien que ce n’est pas forcément simple d’être une femme et de parler de foot. Je vous renvoie aux récents propos de Bernard Lacombe.

    En ce sens, c’est ce qui nous semblait intéressant de développer.

  13. Line,
    justement le but il est la. Montrer qu’il existe des comportement anormaux. et a ce titre c’est reussit dans un sens. On est oblige de la faire. Apres, marion est considere comme n’importe qu’elle personne a qui on pose des questions.
    Les memes l’ont ete pour Carine Galli. Pourquoi? si des femmes nous lisent et qu’elle veulent exercer le meme metier, il est interessant de connaitre les experiences il me semble.

    Je vais meme vous dire un truc. Lors de la finale des JO, j’ai apprecie ce match comme un match d’hommes. D’autres non. Pour moi c’est le meme sport. Aucune difference. Quand je parle football, je ne fais pas attention au sexe de la personne. D’ailleurs, je considere Mina Rzouki, journaliste femme, comme etant une des meilleurs homme/femme confondu. Ce qui m’interesse c’est le contenu. D’accord ou pas. C’est ce qui compte. Le contenu.

    • Aucun en particulier. Comme Marion, les clubs de ma région même si Rennes je n’y crois plus. Je suis plus spectatrice qu’autre chose.

  14. exactement. Mais vos remarques sont importantes. Pour les fautes surtout c’est assez impardonnable c’est vrai.
    Votre propos sur la discrimination positive merite d’etre approfondi en tout cas.

    Mon souhait serait de voir une femme sur banc de L1 ou directeur sportif d’un club de L1, a la tete de la LFP. Mais c’est un autre debat et autre sujet. Il existe forcement de la competence qui n’est pas mis en avant.

    FF avait fait un sujet sur une femme entraineur en DH je crois qui a bien ete accepte et qui a eu des resultats interessant…faudrait que je retrouve cet article.

    Que faites vous dans le football ou avez vous fait si cela n’est pas indiscret?

  15. Line

    Qu’est ce que vous auriez répondu aux différentes questions posées à Marion ? ça serait intéressant.

    • Je n’aurais rien répondu de plus. Ses réponses sont bonnes, ce que je souhaitais mettre en lumière, c’est la façon dont sont menées les interviews de femmes. Mais ce n’est ni la faute de l’auteur ni de Marion. C’est la société et nos habitudes qui veulent cela. Par mes commentaires je voulais rejoindre quelque part les idées de Marion. Elle se condière comme une supportrice au même titre que les hommes, elle a parfois des réflexions mais justement pourquoi a t-elle des réflexions? Pour moi, (c’est un avis très personnel) c’est la faute du traitement médiatique. Les femmes qui parlent de foot à la télévision sont toujours les mêmes, ont toujours le même profil. Quoiqu’on est plutôt épargné en France comparé à nos voisins européens.
      Je ne voulais ni contester les propos de Marion, ni l’interview de l’auteur

  16. Aucun souci Line.
    Nous, on a eu ce qu’on voulait. Un temoignage et un ressenti.
    Apres sur l’exposition feminine….c’est vrai. Mais au dela du traitement mediatique il s’agit aussi d’education. Voir un professionnel au dela du sexe et ne s’interesser qu’au contenu.
    Et vous, dans quel milieu evoluez vous?

  17. Line
    J’ai parfois des réflexions, mais ma passion pour ce sport passe au-dessus, j’essaye de faire abstraction de ces remarques. J’aime le foot c’est comme ca et je ne vais pas changer ou arrêter de suivre ce sport et mon équipe pour faire plaisir à ces gens.

  18. Line

    Vos remarques sont pertinentes et effectivement, la façon de poser ces questions, était, peut être, maladroite. Il n’empêche que le vrai problème, malheureusement, n’est pas le traitement des femmes dans le monde du foot…le vrai problème est beaucoup plus global. Ce n’est pas un problème propre au foot et vous serez sans aucun doute d’accord avec moi mais un soucis récurrent à la société. On ne peut reprocher spécifiquement au foot, ce que font la majorité des entreprises, même si ca n’excuse rien. Ensuite, oui effectivement le foot est un sport, un monde de “macho” oui….
    En l’occurrence, ce n’est pas moi l’auteur de l’interview ni celui qui en a eu l’idée. Il n’empêche, je trouve que c’était une idée relativement pertinente de donner la parole justement à une jeune supportrice, passionnée de foot, comme Marion et qui s’exprime aussi bien sur le sujet, voir mieux que la majorité des hommes….
    De plus, ca a d’ailleurs été parfaitement précisé, le but de l’interview du mois est justement permettre à des supporters divers et variés de s’exprimer sur leur équipe….en l’occurrence, Marion fidèle supportrice de Lorient correspondait, il me semble, parfaitement au profil recherché.
    Néanmoins, merci pour votre réactivité, n’hésitez pas à réagir. Nous sommes un blog de débat et c’est toujours intéresser de se confronter à d’autres opinions. Malheureusement, je crois que le débat était dans ce cas précis et vous l’avez reconnu, hors-sujet ;).

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*