Retour sur ces deux dernières journées

Après 25 journées, la course à la deuxième place est toujours aussi indécise, mais, cette fois, la lutte semble se limiter à deux clubs. En effet, lors du choc du weekend, le Dnipro n’a pu faire mieux qu’un match nul 1/1 sur sa pelouse face au Shakhtar. Revenons sur le match

L’exploit insuffisant du Dnipro

Dynamo :Lastuvka – Mandzyuk, Douglas, Cheberyachko, Strinic – Fedetskiy, Kravchenko, Rotan, Konoplyanka – Zozulya, Matheus

Entraîneur : Juande Ramos

Shakhtar : Kanibolotskiy – Srna, Kucher, Rakitskiy, Shevchuk – Stepanenko, Fernandinho – Eduardo, Mkhitaryan, Alex Teixeira – L. Adriano

Entraîneur : Mircea Lucescu

La donne est simple : Les deux équipes ont besoin de la victoire. Besoin est peut être un bien grand mot pour le Shakhtar, mais une victoire signifierait l’officialisation du titre. Pour le Dnipro c’est, en revanche, impératif dans l’optique de la course à la seconde place. Dès le début du match, on sent deux équipes conquérantes et en aucun cas inhibées par l’enjeu. A ce petit jeu, c’est le Dnipro qui commence le mieux. Le pressing mis en place par les hommes de Ramos fonctionne parfaitement et le Shakhtar a du mal à développer son jeu. C’est ce même pressing qui va permettre au Dnipro d’ouvrir le score sur une énorme erreur de Konibolotskiy, remplaçant de Pyatov dans les cages. Le gardien du Shakhtar qui tarde à relancer, voit Matheus venir à sa rencontre, ne sachant que faire il tente un dribble, Matheus tacle et marque. Après moins d’un quart d’heure de jeu, le Dnipro ouvre, assez logiquement, le score. Comme face au Dynamo il y a deux semaines, le but adverse réveille les joueurs du Shakhtar. Leur jeu se met en place et le Dnipro est contraint de reculer et de ne plus beaucoup toucher le ballon. Malgré une intensité de tous les instants, le Dnipro résiste bien, le Shakhtar ne se crée pas beaucoup d’occasion et, lorsque Alex Teixeira se présente seul face à Lastuvka, le portier du Dnipro sort parfaitement à sa rencontre. On en reste là pour la première mi-temps  et on n’a pas vu le temps passer..

La deuxième mi-temps reprend sur les mêmes bases. Certes, c’est parfois un peu brouillon, mais les deux équipes se donnent à fond et se rendent coup pour coup. Le Shakhtar continue de pousser et va finir par obtenir un penalty. Suite à une percée au cœur de la défense adverse, Fernandinho se fait bousculer. L’arbitre n’hésite pas et Srna, le capitaine croate,  ne se fait pas prier et égalise. Tout reste à faire dans ce match. Jusqu’au bout, les deux équipes poussent pour empocher les 3 points : Kravchenko voit son tir passer juste à côté, Konoplyanka, dont le duel avec Srna aura tenu toutes ses promesses, voit son centre repoussé par le gardien puis cafouillé dans la surface avant de finir en corner. C’est pourtant le Shakhtar qui aura la dernière grosse occasion du match avec Mkhitaryan, contré au dernier moment.

On en reste là, match de grande qualité entre le Dnipro et le Shakhtar. Qualités techniques, intensité, rythme, tout était là. Deux semaines après Dynamo/Shakhtar, l’Ukraine nous a offert un nouveau très bon spectacle, un excellent match de football entre deux belles équipes. Malgré cet exploit (le Dnipro est la deuxième équipe à empêcher le Shakhtar de gagner cette saison), la mauvaise affaire du soir est bien du côté du Dnipro qui voit la deuxième place s’éloigner un peu plus. Le déplacement chez le Dynamo la semaine prochaine promet beaucoup. Du côté du Shakhtar, ce match nul ne fait que retarder l’échéance et devrait permettre aux hommes de Lucescu de fêter le titre à domicile le weekend prochain. Pour cela, il ne faudra pas perdre contre le Metalist, actuel second du classement.

La course à la 2ème place : les chocs arrivent, tout reste à faire

Au classement, rien n’a vraiment changé depuis notre dernier point. Après sa défaite face au Shakhtar, le Dynamo s’est repris et a enchaîné deux victoires, dont le très probant 5/0 sur le terrain du Zorya.

Le Metalist, quant à lui, poursuit son parcours presque parfait lors des matchs retours (un seul match nul concédé, meilleure équipe pour l’instant sur la phase retour) et conserve deux points d’avance sur le Dynamo. Impossible de parler du Metalist, sans mentionner Cleiton Xavier. Le brésilien, déjà auteur d’un but magnifique la semaine passée, a récidivé ce weekend. Alors que son équipe vient d’encaisser un but, Xavier voit que le gardien n’est pas encore replacé et sur le coup d’envoi frappe directement. Le retour du gardien n’y change rien, Cleiton Xavier marque, à coup sûr, le but du weekend.

Le déplacement chez le Shakhtar puis la réception du Dynamo la journée suivante pourraient sceller le sort du Metalist. Si l’équipe de Kharkiv réussit à conserver sa deuxième place après ces deux matchs, il sera très difficile d’aller les chercher.

Toujours 4ème, le Dnipro a donc encore perdu un peu de terrain. Rien d’anormal puisque jouer le Shakhtar est synonyme de non victoire, et donc de perte de terrain sur les adversaires directs, à coup sûr. Tout autre résultat qu’une victoire sur la pelouse du Dynamo la semaine prochaine, enterrerait définitivement les espoirs de seconde place des hommes de Juande Ramos.

La course à la 5ème place, qualificative pour l’Europa League, est également très indécise. L’avantage va, pour l’instant, pour le Metalurg Donetsk qui reste sur 4 victoires consécutives alors que Chornomorets, qui n’a pris qu’un seul point lors des cinq derniers matchs, reste malgré tout bien placé, au même titre qu’Illichevets ou Kryvbas.

Dans le bas du classement, le Karpaty, Volyn et Vorskla n’arrivent plus à gagner mais ont toujours un matelas de 5 et 6 points d’avance sur le premier reléguable, Zakarpattya. Zakarpattya était bien revenu et avait enchaîné trois matchs sans défaites, dont deux victoires avant de perdre contre le Metalurg Donetsk. Les 5 points de retard sur le Karpaty semblent trop importants pour croire à un éventuel maintien,  mais l’espoir demeure encore.  D’espoir il n’y a jamais eu du côté du Metalurg Zaparzhya et c’est uniquement pour l’honneur que l’équipe a remporté sa première victoire (oui, première victoire de la saison, à la 25ème journée) en venant à bout de Kryvbas, qui était pourtant sur une bonne dynamique.

Rusko