Cette journée de PL ne réservait pas vraiment de choc, mais suscitait quelques interrogations. Il y a quand même eu le gros derby de Londres entre les Spurs et Arsenal. Des gunners humiliant leur voisin du nord de Londres en phase aller (5-2) et qui depuis se sont fait distancer au classement. Allions nous assister à une passation de pouvoirs ? Ce genre de grande phrase n’a pas vraiment encore de sens étant donné le nombre de journées qu’il reste en PL. Mais cela donne quand même une belle indication sur la suite des évènements.

Tottenham l’emporte 2-1 sans pour autant qu’Arsenal ait été spécialement mauvais. Les rouge et blanc ont un secteur offensif et défensif moyen et n’ont pas la qualité suffisante pour inquiéter Tottenham. Il n’y a pas à chercher plus d’explications. Les pensionnaires de White Hart Lane sont justes plus forts, plus consistants. Nous n’allons refaire les sempiternels discours sur Arsenal. A quoi bon ? Côté Spurs, Gareth Bale a encore été fabuleux. S’il continue comme çà et au regard des performances de son équipe en coupe d’Europe, le ballon d’Or pourrait ne pas être loin. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, Defoe est de retour. Vont-ils aller chercher la deuxième place ? C’est un objectif qui s’avère compliqué à réaliser mais pas pour autant inconcevable.

Derrière, les blues de Chelsea sont en plein conflit interne entre le coach et les fans. C’est tout juste si les supporters de Chelsea ne souhaitent pas la faillite de leur équipe pour voir Benitez prendre la porte de sortie. Toujours est-il que cette équipe navigue à vue dans une saison sans saveur en raison d’une absence de management, assez incroyable pour une équipe de ce standing. Encore une fois, la chance de Chelsea est d’avoir une équipe ultra talentueuse avec trois tauliers : Cole, Lampard et Terry. Une chose est sûre : vivement la fin de saison et une place sur le podium.

Autre club qui peut encore rêver à la 4ème place : Everton. Revenu à  2 points d’Arsenal, leur victoire face à Reading 3-1 a fait un bien fou aux Toffees. Une série arrive avec Manchester City et les Spurs. Un moment décisif pour Everton…

Pour l’autre club de Liverpool, la victoire 4/0 sur le terrain de Wigan est énorme. Par le score, par le jeu, pour le retour au classement. Liverpool est un club en quête de stabilité après des années de gestion catastrophique depuis le départ de Xavi Alonso et les blessures de Lucas. Le principal problème était de trouver un coach allant avec son directeur sportif. Le recrutement made in Comolli en lui-même n’était pas idiot et semble aujourd’hui payer. Suarez et Downing. Ceci dit, les deux grosses VA sont Coutinho et Sturridge. Les Reds possèdent un effectif complet et disposent d’un coach qui arrive à mettre en place son projet. J’ai toujours trouvé Kenny Daglish trop moyen. Il a fait beaucoup d’erreurs dans la gestion de son groupe. Rodgers semble appartenir à la catégorie supérieure. Concernant Comolli,  on dit souvent qu’il paye très cher. C’est vrai mais finalement les clubs gagnent aussi pas mal d’argent. Aux Spurs, il ramène Taraabt, Modric, Bent, Bentley, Bale, Kaboul par exemple. Assou-Ekotto aussi je crois. Financièrement et sportivement c’est intéressant. A Liverpool, il vend Torres qui ne sert à rien pour 50m€ et pour 65m€ il prend Caroll et Suarez, soit 15 m€  de plus. Aujourd’hui, on parle d’un départ de Suarez à 40m€. Caroll reste un très bon attaquant anglais, certainement pas un grand joueur, mais un joueur intéressant.

Le bon coach c’est ce que doit se demander les boss de Manchester City. Certes, les blues ont gagné sur le terrain d’un Aston Villa déconcertant. Le titre serait plus qu’un miracle mais gagner la cup et finir deuxième rendrait la saison moins « mauvaise ». Le jeu des citizens reste assez terne et repose surtout sur le socle Yaya Touré et Vincent Kompany. Les 3 prochains matchs de City sont face aux Magpies, Everton et MU. Autant dire qu’après cette série, on devrait avoir des idées plus claires sur la fin de saison de Manchester City et sur la valeur de cette équipe. Quid de l’année prochaine ?

Les deux grosses performances du WE sont à mettre à l’actif de West Ham qui gagne à Stoke City 1/0 et de QPR qui ont encore braqué un match face à Southampton 2/1. Largement dominés par les locaux, QPR ouvre le score par l’intermédiaire de Loïc Remy, avant que Ramirez n’égalise d’une superbe réalisation. Bothroyd se chargera d’empocher le butin avant de prendre la fuite sur Londres. C’est un véritable coup dur pour le groupe de Pochettino, qui a dominé les londoniens. Seulement, leurs carences défensives ruinent toutes les bonnes choses entrevues en match. Pour QPR, l’espoir d’un maintien héroïque demeure.

Ce week-end est perturbé par la cup mais nous offre un gros match entre Liverpool et Tottenham Hotspurs Dimanche. Un match très important pour les Reds.