Voici le retour des news de Premier League. Mes excuses pour cette longue absence.

Que s’est il passé entre la J24 et la J27 ? Les deux Manchester sont toujours devant mais l’écart entre les deux clubs de la ville qui bordent l’Irwell est assez conséquent en faveur des Red Devils. Les pensionnaires d’Old Trafford affichent une continuité, une constance remarquable en réalisant un carton plein : 4 victoires en 4 matchs avec deux victoires à domicile contre Southampton (2/1) et Everton (2/0), et deux victoire à l’extérieur à Fulham (1/0) et QPR (2/0). La principale qualité des hommes de Ferguson réside dans un jeu ultra équilibré, avec une star Robin Van Persie et un druide immortel, Ryan Giggs. Nani revient peu à peu. Cependant, nous sommes toujours à la recherche du Kagawa du début de saison.

Dans le même temps, les Blues de City ont lâché du lest. Deux maths nuls à QPR (0/0) et Liverpool (2/2), une défaite honteuse à Southampton (3/1) au cours de laquelle City a reçu une vraie leçon de football. Finalement la seule éclaircie c’est la victoire 2/0 contre un Chelsea complètement en roue libre. Quand Kompany et Yaya Touré sont simultanément absents, le jeu de l’équipe en pâtit fortement. Les  blues londoniens : Sans doute le groupe avec le plus de talent pur en Premier League mais avec un des pires managements. Aucune idée directrice, pas ou peu de continuité. Ce fameux talent permet à cette équipe de rester dans les places qualificative pour la LDC. Cependant, il est très frustrant de voir autant de moyens gâchés par un mauvais management. Lampard permet au CFC de tenir un rythme champions league, toujours décisif malgré son raté face à City et reste le grand bonhomme de cette équipe.

A Londres les fortunes sont diverses. West Ham accuse sérieusement le coup avec une défaite 3/2 contre Tottenham et une seule victoire en 4 matchs contre Swansea (1/0).  Les Hammers voyagent mal, avec encore deux défaites à l’extérieur contre Fulham (3/1) et Aston Villa (2/1). Le maintien passera assurément par un meilleur parcours à domicile. Le retour en Forme de Caroll et la classe de Cole devront permettre au club de retrouver un peu plus de sérénité. Les Spurs ne cessent d’enchaîner les grosses prestations et les gros coups. Depuis le nul arraché à la dernière minute à domicile face aux Red Devils, le club du nord de Londres s’est hissé sur le podium. Gareth Bale illumine cette équipe et confirme son année extraordinaire. Nous l’avons mentionné à plusieurs reprises mais le niveau technique de cette équipe est très élevé. Avec Dempsey, Dembélé, Sigurdusson, Holtby (arrivé au mercato d’hiver de Schalke 04) et Sandro, les Spurs n’ont rien à envier aux autres grosses cylindrées de PL et surtout à leur ennemi juré Arsenal. Le club d’Arsène Wenger a du mal à convaincre mais reste curieusement sur une série qui ne le condamne pas à l’Europa League. Cependant, le niveau de cette équipe reste globalement moyen. Peu de joueurs de classe, peu d’expérience, une défense indigne d’un prétendant à la LDC. Certes le club est un modèle économique intéressant mais il a sans doute oublié d’être un club de foot qui gagne des titres. Pour cela il faut des très bons joueurs, des stars, des personnalités capables de gérer des situations difficiles et rassurer les coéquipiers. Cazorla est un bon joueur, Podolski aussi mais ils ne rentrent pas dans la catégorie précédemment citée. Qui va permettre à Oxlade, Walcott  ou encore le meilleur joueur Wilshere de passer un cap ? La revue Londonienne se conclut part Queens Park Rangers qui ne cesse de décevoir. Ce club ne va nulle part. Se maintenir tiendrait déjà du miracle. Remy revient de blessure, Samba essaie de faire que la défense soit moins perméable … En vain. Taarabt n’a toujours pas compris ce qu’était le football pro de très haut niveau. Je suis abasourdi par autant de gâchis. Je n’oublie pas les cottagers qui, finalement font leur petit championnat sans pression et sans remous. Un bon club de milieu de tableau, avec le soliste Ruiz et les éclairs de génie de Berbatov à l’image de son but face à Stoke lors de la 27ème journée. Je ne vois pas ce que je peux rajouter sur cette équipe. Il n’y a pas grand-chose à dire sur les cottagers, tout comme sur beaucoup d’équipes en réalité. En effet, il est très difficile d’analyser les joueurs le style d’un Stoke City qui ont la chance d’évoluer à domicile dans une ambiance exceptionnelle. En revanche, le jeu est assez terne et sans imagination. Que dire de Reading, si ce n’est que l’équipe est faible et affiche le caractère remarquable d’une équipe qui se bat pour ne pas descendre ?

Parlons plutôt de la troisième ville de football d’Angleterre, Liverpool.

Commençons par Everton qui marque le pas à l’image de sa défaite incroyable sur la pelouse de Norwich (2/1).  Jelavic semble traverser un gros trou d’air. Heureusement que les blues de la Mersey peuvent compter sur leur capitaine Leighton Baines, peut être le meilleur latéral gauche de PL.  Everton connait un manque de réussite assez incroyable. Malgré seulement 4 points pris lors des 4 dernières journées, les Toffees restent toujours très bien placés au classement (grâce à un très bon début de saison.), avec 3 points d’avance sur Liverpool. Le jeu des Reds de Liverpool commencent à prendre forme. Les recrues hivernales Coutinho et Sturridge donnent plus de constance à ce collectif. L’équipe monte en puissance et il ne serait pas étonnant qu’elle soit la vraie bonne surprise de cette fin de saison. Suarez est juste extraordinaire et Gerrard retrouve un bon niveau. Le retour de Lucas au milieu n’est sans doute pas étranger à ce regain de forme. Nous pouvons même y ajouter Downing. Ridgers est peut être en train de trouver la bonne formule.

Une formule que l’entraîneur des Magpies de Newcastle, Pardew, est parti chercher en France. Moribond avant la trêve, Newcastle s’éloigne de plus en plus de la zone de relégation grâce au recrutement Bleu Blanc Rouge. Sissoko s’est immédiatement imposé et reste sur une série de buts jamais réalisée dans sa carrière, Gouffran réapprend le métier de footballeur. C’est juste aussi surprenant qu’agréable à regarder. Un football vers l’avant, insouciant et intéressant.

Cette formule, l’entraîneur d’Aston Villa la recherche toujours. Le retour et le repositionnement d’Nzogbia aide beaucoup cette équipe qui flirt avec le Championship depuis le départ de Martin O’neil. Benteke ne peut pas tout faire et Bent ne sert plus à grand-chose. Ce club est l’énorme déception de cette saison pour l’instant. Un parcours aux antipodes de son voisin de palier WB Albion, l’autre club de Birmingham. Le club a terriblement souffert de l’absence de Mulumbu au milieu de terrain, parti à la CAN. Lukaku, prêté par Chelsea, explose tous les compteurs et confirme le talent qui a tant sévi en Ligue Belge.

Comment faire cette review sans parler d’une équipe qui me tient à cœur : Southampton. Le changement d’entraîneur n’a pas eu les effets néfastes escomptés. Malgré deux défaites à Manchester et Newcastle, Southampton affiche un niveau de jeu qui ne passe pas inaperçu. Sir Alex Fergusson a même avoué avoir vu la meilleure équipe à Old Trafford. Pardew n’en était pas moins dithyrambique. Les individualités sont de bonnes qualités, au service d’un collectif redoutable mais dont la faiblesse défensive peut être un grave manque en PL. Du vieux Ricky Lambert, superbe attaquant au Français Schneiderlin, très bon milieu comme  Lallana, Puncheon et Ramirez tous sont au service de Pochetinno qui imprime sa patte. J’espère les voir se maintenir comme Wigan dont l’entraîneur Martinez tire encore le maximum. Le Trio offensif Maloney Koné Di Santo donnerait le vertige à beaucoup de club de l1.

Voilà pour cette review de la PL avant un WE intéressant et ce superbe Spurs vs Arsenal. Je vous conseille quand même Swansea (qui n’a plus rien à faire de la saison à part se maintenir tranquillement après sa victoire en League cup) face à Newcastle et Wigan vs Liverpool.

The Swindler