Avant de revenir sur le focus de la semaine Valenciennes/Montpellier, un petit retour sur les résultats du week-end.

Me voici dans le nord, à la découverte du Stade du Hainaut à Valenciennes. Facile à trouver, le stade est assez élégant à voir de l’extérieur et l’impression se confirme une fois à l’intérieur, et encore plus si on a connu Nungesser. La taille du stade semble adéquate et les couleurs du club (le rouge) sont présentes un peu partout contrairement au Grand Stade du LOSC. Bref, une belle petite enceinte, pour un club sympathique. Cependant, le stade n’est pas plein, puisque rempli à peine de moitié.

Étant à la bourre, j’arrive pour le coup d’envoi et découvre donc la composition des équipes en même temps que les premières actions du match. Ça tombe bien, ça commence plutôt fort. Valenciennes est décidé à faire la différence très vite et Jourdren voit les actions se succéder dans sa surface. Montpellier se contente d’entrevoir quelques contres, mais rien de bien exceptionnel en ce début de match côté héraultais.

Ce sont pourtant bien les Montpelliérains qui vont ouvrir le score. Un Mater un peu perdu, un bon ballon pour Mounier qui adresse un centre parfait pour Charbonnier qui arrive lancé et trompe Penneteau d’une reprise de volée limpide. Ce but éteint quelque peu les Valenciennois qui restent cependant supérieurs à leurs adversaires. Finalement, sur un long ballon pour Le Tallec, Congré se trouve et le ballon parvient à Pujol qui remet les deux équipes à égalité peu avant la mi-temps. Valenciennes aura d’ailleurs l’occasion de prendre l’avantage avant la mi-temps.

Le début de deuxième mi-temps est encore en faveur des locaux qui ne parviennent pourtant pas à concrétiser leur domination, Danic voyant sa frappe repoussée par Jourdren. Le match va peu à peu perdre en qualité. Saihi commet un tacle aussi bête qu’inutile et se voit contraint de rejoindre les vestiaires. Girard réagit de suite à cette expulsion et Montpellier va se contenter de bien défendre en bloc sans laisser d’espace à ses adversaires. Les Valenciennois ont du mal à mettre du mouvement et les remplaçants n’apportent pas le dynamisme attendu. C’est même Montpellier qui aura la meilleure occasion de la deuxième mi-temps, sur un cafouillage dans la surface nordiste, le ballon heurte le poteau avant d’être dégagé en catastrophe par la défense Valenciennoise.

Valenciennes concède donc un match nul à domicile et laisse passer l’occasion de s’emparer provisoirement de la place de leader.

L’impression en sortant du stade est donc mitigée. Le niveau de jeu n’était pas réellement au rendez-vous. Montpellier n’a presque rien montré, et Congré semble toujours aussi fébrile. J’aimerais également souligner le cas Charbonnier. Son but est parfait techniquement et on sent qu’il pèse sur la défense par son pressing important. Cependant, j’ai l’impression qu’il commet toujours la première faute sur son défenseur.

Côté Valenciennois, je repars quelque peu déçu de ce que j’ai vu. Le danger arrive très souvent d’un premier ballon long sur Pujol ou Le Tallec et d’une bonne présence à la conquête du deuxième ballon.

Ça ne m’empêchera pas de revenir très bientôt pour voir un nouveau match de Valenciennes, un certain VA/PSG