Résultats de la journée et classement

Focus sur Montpellier/PSG

Quel plaisir d’aller voir un match en short au mois de novembre ! Oui, c’est possible du côté de Montpellier. Quoi de mieux de découvrir le stade de la Mosson face au méchant club parisien ? Mais avant de pouvoir jouir du plaisir de découvrir cette enceinte inconnue, il va falloir trouver une place pour stationner la voiture .Et quel périple ! Ajoutons à cela le fait que la Paillade n’est pas le plus beau quartier de la citée héraultaise…

 Après 20 minutes de visite touristique, nous stationnons à 15 min à pied du stade. Arrivé sur les lieux on est assez déçu du décor. Le stade n’affiche pas de caractère, aucune sensation impressionnante. À l intérieure, ce n’est guère mieux. Un stade à moitié découvert où il faut prier pour que la pluie ne s’invite pas au spectacle. Les conditions d’accueil sont catastrophiques et je comprends mieux qu’il soit difficile de remplir l’enceinte.

Outre les stupidités combinées de Sakho et Verratti (causant même l’expulsion logique du premier nommé), la vraie curiosité de ce début de match est le fait que deux personnes passent leur temps à vendre des chouchous, chips et pop corn aux spectateur pour 2 euros….Revenons au match. Hoarau laisse sa place à Alex. Réduit à 10, le PSG donne l’impression d’être, lui, en supériorité numérique tant il maîtrise le match. Les occasions sont parisiennes. Si Lavezzi gâche un premier contre, le deuxième fera mouche grâce à un geste de classe de maxwell. À l ouverture du score parisienne, quelle fût ma surprise de voir beaucoup de personnes se lever pour fêter le but parisien qui provoquera une salve d’insultes de supporters montpelliérains  médusés. En fin de mi-temps, Menez a l’occasion de tuer le match. Il a le choix entre envelopper sa frappe du droit et piquer son ballon. Il choisira la frappe … Un manque de clairvoyance et d’intelligence qui aurait permis au PSG de se mettre à l’abri

Au vu de l’apathie des locaux, on se demande comment le match peut échapper au PSG. Mais le coup du sort sur une erreur du meilleur parisien de début de saison, Matuidi, va permettre à capella de sauver son match. S’en suit une poussée de 10 minutes des Héraultais, et donne l’occasion à Belhanda de se faire bêtement expulser. Le PSG procède à des changements. Gameiro entre, le PSG pousse, a encore deux occasions de gagner voire même de bénéficier d’un penalty sur un centre de maxwell.

Finalement, on en reste à 1-1. Le PSG n’est plus virtuellement leader et laisse encore un sentiment de frustration. Au stade, il est assez difficile de comprendre comment le PSG a pu laisser 2 points en route. Etrange le championnat que le PSG joue en ce moment…

Cependant, l’association Thiago Motta, Verratti et Matuidi ne donne pas un mastique fort, liant le bloc défensif et offensif. Verratti et Tiago Motta ne semblent pas pouvoir jouer ensemble. Il en est de même avec Matuidi et Sissoko. Le PSG est meilleur en 4312 et j’aurais aimé voir Thiago Motta,  Matuidi, Chantome, avec Pastore en soutien de Lavezzi et menez (ou Gameiro). A  noter également le match fantomatique de Van der Wiel, Bedimo et bocaly. Côté montpelliérain Estrada et Sahi  sont très intéressants, Cabella décevant.

Fin du match rebelote pour 15 minutes de marche. Adios stade de la mosson et sans doute à jamais….

The Swindler