Alors que ce week-end européen  a offert un menu dégustation à tous les afficionados de la vidéo dans le football, le championnat anglais a décidé la bouteille de champagne avec une polémique dont elle seule a le secret.

Ceci dit, quand bien même l’ensemble des médias et site spécialisés de football anglais n’auront que d’yeux pour le choc exaltant Chelsea Manchester (victoire des mancuniens 3-2), beaucoup de rencontres nous ont offert un spectacle de toute beauté. Voici les résultats de cette journée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deux rencontres ont attiré mon attention : Reading vs Fulham et Everton vs Liverpool.

Reading est une équipe comme vous le savez promu, rachetée par un énième oligarque russe où les stars sont Ian Harte (oui oui celui de la génération dorée de Leeds avec Alan Smith ou Lee Boyer) et Pavel Progrebnyak. Cette équipe n’a toujours pas gagné le moindre match de PL mais ne totalise « que » 4 défaites et une différence de but de -4 ce qui sous-entend que ce groupe est assez difficile à bouger. En face, on retroube une équipe de Fulham en pleine reconstruction qui a perdu  2 point bêtement sur la pelouse de Southampton il y a deux semaines. Encore une fois le scénario Hitchcockien a sévi du côté du Madejski Stadium (nom de l’ancien propriétaire du club).  En égalisant par Garath Mc Cleary à la 85ème Fulham reprend l’avantage à la 88ème par Berbatov. On se dit que le match est plié mais Reading égalise en la 90èmepar Hal Robson Kanu. Pire, les locaux étaient à deux doigts de remporter une rencontre interdite aux cardiaques. C’est une véritable catastrophe pour les cottagers qui, par deux fois à l’extérieur, sont incapables de garder les 3 points après avoir inscrit le  « faux but » de la victoire en fin de match…

Le lendemain nous offrait peut être les plus beaux matchs de PL depuis le début de l’année. Attardons-nous un peu sur Everton Liverpool. Une ambiance de folie au Godisson Park, un Suarez de feu, un Everton qui revient d’un handicap de deux buts, 2-2 pour une première mi-temps au rythme digne de la ligue des champions. A noter la très bonne prestation de Kevin Mirallas dont la sortie s’est cruellement sentir du côté des toffees. Le jeune Reds Sterling est vraiment un joueur à surveiller par rapport à sa progression. Très vif, technique et remuant, il manque cruellement de vision de jeu. Cependant, ses qualités naturelles sont impressionnantes mais, à l’image d’un Bale ou d’un Walcott, il devra développer d’autres qualités pour atteindre un très haut niveau. A suivre. Ce match a été aussi le théâtre d’une décision controversée où Suarez marque en fin de match. But injustement refusé pour hors-jeu. Dommage car Liverpool a montré plus de choses que les toffees. Liverpool qui, incontestablement, sera de retour à une place correcte avant le boxing day.

Parmi les autres résultats on notera la victoire très belle de Wigan, encore un miracle permanent du coach Martinez, une confirmation que les Hammers auront leur maintien a domicile, Arsenal bat très difficilement QPR, 1-0 sur un but hors-jeu d’Arteta (ce qui ne retire en rien le mérite des gunners qui ont mis sous pression leurs visiteur et mis en lumière Julio César).

Nouvelle déception pour les vilains accroché par une très belle équipe de Norwich, AVB et les spurs ont bien réagit à Southampton, (terre de Gareth Bale, Oxlade-Chamberlain, Theo Walcott…) même si un nul aurait été plus correct au regard de la très bonne deuxième mi-temps des pensionnaires du St Mary Stadium et du très bon Adam Lallana lui aussi à suivre.

Encore une fois, Manchester City aux deux visages a eu bien du mal à vaincre Swansea (1-0 but de Tevez). Totalement absurde en MT1, Mancini a rectifié le tir en seconde période où la blessure de Richards a terni la soirée.

Pour finir, il est évident de parler du match de l’année en Chelsea et Manchester United. Comme face aux Magpies de Newcastle qui ont battu du dos WBA en fin de match de manière très injuste, Manchester asphyxie totalement les blues pour mener 2-0 très vite. Cependant le dernier quart d’heure de la MT1 est totalement dominée par les blues de Chelsea qui réduisent l’écart par Mata sur un superbe coup franc. Egalisant dès l’entame de la seconde période, exerçant une belle pression sur le but Mancunien, ce match va complétement être transformé par le corps arbitral avec deux expulsions des blues dont une très injuste sur Torres et un but de la victoire de Chicharito hors-jeu même si cela restait très très difficile à juger, il faut le reconnaitre.

La défaite est donc très sévère pour Chelsea mais ce que nous ont proposé ces deux équipes en termes d’intensité, de courage, de jeu était tout simplement sublime. De bon augure pour ce Chelsea, qui même en rodage, dégage une sensation de puissance et de fragilité assez déconcertante. Pour Manchester c’est un peu la même chose où le duo Van-Persie Rooney devrait être mis sous vide afin d’éviter la blessure catastrophique.

Globalement cette journée de PL a montré de très intéressantes dispositions techniques et tactiques de la part de tous types  d’équipes, aussi  en haut,  au milieu ou en bas de tableaux,  confirmant que la millésime 2012-2013 sera l’un des plus épanoui depuis une belle dizaine d’année.

Ah oui la purge : Stoke vs Sunderland….une vrai « piquette »

The Swindler