Retour sur la 11ème journée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En ce dimanche très chargé à l’Ouest de l’Europe, le championnat ukrainien offrait également ses affiches entre européens. Dnipro/Dynamo et Metalist/Shakhtar, deux duels entre les 4 équipes encore en lice dans les compétitions européennes et qui ont toutes obtenu un bon résultat sur la scène européenne.

Dnipro/Dynamo : la lutte pour la 2° place

Difficile de développer une réelle analyse sur ce match (je dois avouer que j’avais un œil bien plus attentif sur ce qui se passait du côté de Moscou entre le Spartak et le CSKA). Après avoir arraché la victoire dans les derniers instants en Suède, face à AIK, pour obtenir leur deuxième victoire en autant de matchs dans le groupe F de l’EL, les hommes de Juande Ramos avaient l’opportunité de rejoindre leurs adversaires du jour au classement. De son côté, le Dynamo arrive à Dnipropetrovsk après une victoire en LDC contre le Dynamo Zagreb, mais sans son nouvel entraîneur, Oleg Blokhin, hospitalisé avec succès quelques heures plus tôt.

N’ayant vu que la fin du match, je peux seulement vous dire que Dnipro, qui menait déjà 1/0 grâce à un but de Seleznyov en début de match, cherchait a aspiré le Dynamo pour mieux les contrer. C’est d’ailleurs sur l’un de ces contres qu’en fin de match Matheus se joue de Khacheridi pour ensuite chercher un partenaire au centre. Finalement sa passe est contrée mais le ballon revient sur ce même Matheus qui place une tête malicieuse pour tromper Koval et assurer la victoire à son équipe. Dans les arrêts de jeu, Miguel Veloso réduira l’écart d’une belle frappe sous la barre, mais l’essentiel est ailleurs. Dnipro rejoint le Dynamo au classement et le Shakhtar a l’occasion de s’envoler encore un peu plus vers le titre.

Le Shakhtar en route vers un nouveau titre

Après avoir fait trembler la Juve et être passé tout proche d’une formidable victoire à Turin, le Shakhtar se rendait à Kharkiv pour y affronter le Metalist vainqueur jeudi du Rapid de Viennes en EL. Le Metalist, troisième force du championnat, a plus de difficultés cette saison et l’avènement du Dnipro met en péril la place sur le podium promise au Metalist depuis plusieurs saisons, d’autant plus que Dnipro vient de gagner contre le Dynamo, ce qui n’est pas une mince affaire.

Mais il n’y eu point de match, tant le Shakhtar est supérieur. Très vite, les hommes de Lucescu prennent la mesure de cette équipe du Metalist et ont même bien plus d’emprise sur le match que lors de la réception de Dnipro. Willian voit pourtant son penalty repoussé par Horyainov, mais ce n’est que parti remise pour le Shakhtar. Quelques minutes plus tard, Mkhitaryan se présente seul face au portier du Metalist et inscrit son 14° but en championnat. Peu avant la mi-temps Ilsinho donne deux buts d’avance à son équipe. Le match est plié, je peux tranquillement passer au Clasico (le vrai) sans regret, plus rien de sera inscrit dans ce match. Après 11 journées, le Shakhtar possède 9 points d’avance sur le duo Dnipro/Dynamo et a déjà joué contre les autres cadors du championnat.

La lutte pour la deuxième place devrait donc opposer le Dnipro, très solide depuis le début de saison (sa seule défaite ayant été concédé contre le Shakhtar) au Dynamo qui a déjà concédé trois fois plus de défaite que la saison passée en championnat. Le Metalist semble en dessous de ces deux équipes cette saison et possède déjà 6 points de retard sur le duo. Mais le Metalist doit surtout regarder derrière puisque Arsenal, tranquille vainqueur de Zakarpattya, ou encore le Metalurg Donetsk sont à l’affut d’un nouveau faux pas de l’équipe de Kharkiv. Le prochain match entre le Dynamo et le Metalist pourrait nous en dire plus sur les ambitions que peuvent nourrir ces deux équipes dans ce championnat.

Rusko