Nous voici donc au tiers de ce championnat et cette dixième journée a une nouvelle fois bouleversée la hiérarchie établie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retour sur les matchs de samedi

Premier choc du weekend, le match entre le Zenit et le Lokomotiv n’aura pas tenu ses promesses. Un match haché qui a vu le Zenit prendre très vite l’avantage gràce à un but de Criscito qui retrouvait son poste côté gauche de la défense pour le plus grand bien de l’équipe. Mais , le Zenit est fragile et sur une ouverture de Glushakov, N’Doye enchaine contrôle poitrine (et main?) petit ballon lobé pour tromper Malafeev. Le reste du match ne verra que très peu de football. Shishkin est exclu de manière totalement improbable (je me demande encore pourquoi il prend un 2° carton jaune) et en début de deuxième mi-temps, Anyukov, qui avait décidé de ne pas terminer le match, le rejoint aux vestiaires. Finalement, c’est Kerzhakov qui aurait pu avoir le dernier mot. Mais l’attaquant russe, tout juste réintégré dans l’effectif, est trop juste pour pouvoir maîtriser complètement sa reprise.

Score final 1/1, le Zenit laisse encore échapper des points à domicile alors que le Lokomotiv ramène un très bon point.

 Avant d’affronter le Celtic mardi en LDC, puis le CSKA en championnat dimanche prochain, le Spartak se rendait sur la pelouse de l’Amkar, équipe qui donne souvent du fil à retordre à ses adversaires, aussi prestigieux soient-ils. Et ça se confirme assez vite puisque c’est bien l’Amkar qui ouvre le score par Ignatovich. Le Spartak, bien que meilleur, n’a pas la main sur la match et c’est sur un coup franc direct de Kallstrom sur les hommes d’Emery vont égaliser. Sans briller, le Spartak va petit à petit s’installer dans le match et l’expulsion du portier adverse en début de seconde période va bien aider les choses. Finalement, Ari puis Dzyuba dans les arrêts de jeu, offrent une victoire logique au Spartak avant une semaine importante.

Pour le dernier match du samedi, le Kuban recevait le Terek et c’est Ozbiliz, déjà buteur décisif contre le Dinamo notamment, qui a permis au Kuban de s’imposer en fin de match et d’infliger au Terek sa deuxième défaite consécutive.

Un derby moscovite qui profite à l’Anzhi

Dimanche, CSKA et Dinamo s’affrontait à l’Arena Khimki, stade que se partage les deux clubs. Le CSKA, nouveau leader, s’avance plein de certitude face à un Dinamo enfin sorti de la zone rouge et vainqueur sur tapis vert de son match de coupe face au Torpedo*. Wernbloom sur le banc, Cauna et Elm devant la défense avec Honda, Dzagoev et Tosic devant eux pour épauler Musa dans la finition. De son côté, Petrescu n’opère qu’un seul changement par rapport à l’équipe victorieuse de l’Amkar : Semshov remplace Kurayi pour laisser Kokorin seul devant. Le CSKA entre bien dans le match et met le pied sur le ballon. Le Dinamo se contente de défendre sans être réellement inquiété, le CSKA ayant toujours autant de mal dans l’animation offensive.

Malgré la domination du CSKA, c’est bien le Dinamo qui va ouvrir le score. Un long ballon pour Dzsudzsak que Elm cherche à remettre de la tête à Akinfeev mais qui finit dans les pieds du hongrois qui ne manque pas l’occasion de donner l’avantage aux siens. Ce but a le mérite de donner un peu plus de vie au match et peu après, Elm trouve le poteau en reprenant de la tête un coup franc de Honda.

Le début de seconde période va définitivement sceller le match. Le toujours très bon Kokorin profite d’un contre pour aller inscrire le deuxième but de son équipe de fort belle manière. À 2/0 le match est plié, on ne sent pas le CSKA pouvoir réellement inquiéter l’arrière garde du Dinamo et encore moins après le coup de sang de Dzagoev qui, après avoir subi un gros tacle par derrière de Wilkshire, a la mauvaise idée de se relever pour bousculer violemment son adversaire. Pour la deuxième fois de la saison, Dzagoev est exclu, une habitude qu’il va devoir perdre au plus vite. Plus rien ne sera inscrit dans ce match. Le Dinamo remporte son deuxième derby cette saison et surtout enchaîne une troisième victoire en une semaine qui lui permet de se donner de l’air dans le bas du classement et d’envisager la suite du championnat un peu plus sereinement. Coup d’arrêt, en revanche, pour le CSKA qui avait l’occasion de s’échapper en tête du classement et qui devra récupérer les points perdus dans le très chaud derby de dimanche prochain, face au Spartak !

Peu après ce derby moscovite, l’Anzhi recevait Volga avec en point de mire la place de leader. Livrant un match plutôt moyen, l’Anzhi ouvre le score en fin de première mi-temps grâce à un but de Samuel Eto’o suite à une passe de Lacina Traoré. La deuxième mi-temps ne sera pas bien meilleure. 3 minutes un peu folles au cours desquelles Volga égalisera dans un premier temps par Maksimov avant qu’Eto’o ne rende la pareille à Traoré pour offrir la place de leader au club de Makhachkala.

 Les buteurs sud américains en verve

Dans le dernier match du jour, le Rubin est allé s’imposer sur le terrain de Rostov grâce notamment à un doublé de Salomon Rondon qui s’est parfaitement intégré dans sa nouvelle équipe et valide tout le bon travail collectif de son équipe.

Enfin, lundi, malgré les deux nouveaux buts de Luis Caballero, Krylya Sovetov a du se contenter du match nul 2/2, Movsisyan portant, quant à lui, son compteur but à 9 unités. Dans le dernier match de la journée, Daniel Neco, en inscrivant son 7° but, a permis à l’Alania de revenir avec un point de son déplacement à Saransk dans un duel entre promus.

*le Dinamo menait 2/1 sur le terrain du Torpedo lorsque l’arbitre a décidé d’arrêter la rencontre à cause des supporters du Torpedo.

 Rusko