Résultats de la journée et classement.

Retour sur la 6ème journée de Serie A

Le choc de la journée : Juventus/Roma

On attendait avec impatience cette affiche. Une Juventus qui sortait d’un match nul heureux à Florence contre la Roma de Zeman, assez moyenne en ce début de saison.

Et puis, Zeman, c’est aussi l’homme symbole du football « propre » en Italie. Honni par les Juventini, adoré par tout le reste de l’Italie. L’homme qui en 1998 émettait des doutes de dopage au sein de la Juventus (oui la Juventus des Zidane, Deschamps, …), l’homme qui a été le premier aussi à « sentir » le scandale « calciopoli », en évoquant des arbitrages pas très « net » autour de la Juventus de Moggi. Bref, l’homme que les tifosi de la Vieille Dame et la Juventus dans son ensemble, haïssent. Inutile de préciser, que l’avant-match, a régalé les médias italiens, puisque Zeman étant assailli de question sur la Juventus, tombe toujours dans le panneau de la déclaration « choc », qui fera la Une des journaux du lendemain…

On en aurait presque oublié qu’il y avait un match à jouer. Peut-on parler d’un match d’ailleurs ? Il n’y avait qu’une équipe sur le terrain. La Juventus. Démonstration collective, tactique, technique des champions en titre. En moins de 20 minutes, l’affaire était réglée 3-0, contre une équipe de la Roma absolument lamentable et à la rue tactiquement, collectivement, individuellement…le match cauchemardesque pour le club de la capitale.  On signalera un Andrea Pirlo absolument sublime, son « adjudant » Marchisio, toujours aussi précieux. Et la Roma peut « remercier » la Juventus de ne pas avoir forcé à 3-0 et d’avoir géré en seconde mi-temps car sinon l’addition aurait été très très lourde…La Juventus a envoyée un signal très fort à la concurrence par cette démonstration. Les champions en titre ont prouvé qu’ils entendaient bien conserver le scudetto cette saison.

En ce qui concerne la Roma, elle peut s’inquiéter. Le projet de jeu de Zeman est inexistant pour le moment, les problèmes défensifs les mêmes que sous l’ère Luis Enrique, bref, cette Roma n’avance pas. Tactiquement, Zeman s’est trompé, lui aussi va devoir réagir, la Roma va être attendu au tournant après cette déroute.

Les autres matches de la journée :

Nouvelle victoire de Naples, sur le périlleux terrain de la Sampdoria, qui concède sa première défaite de la saison sur un penalty de l’inévitable Cavani. Une équipe de Naples bien moins brillante que contre la Lazio mais solide et intelligente tactiquement pour venir à bout d’une difficile équipe de la Sampdoria. Naples est entrain d’acquérir une régularité, une maturité lui permettant pour le moment, d’être l’unique équipe susceptible de lutter pour le titre avec la Juventus. C’est une équipe capable d’user l’adversaire, d’être lucide et qui ainsi, est une équipe très difficile à bouger.

A signaler aussi, la première victoire de la saison de l’Inter à domicile (2-1) contre la Fiorentina. Une équipe de la Fiorentina manifestement fatiguée après son gros match contre la Juventus. L’Inter a probablement réalisé son meilleur match de la saison, emmené par un excellent Cassano (les tifosi de l’Inter disent encore merci à Galliani pour cet échange avec Pazzini ^^) et un très bon Coutinho, en l’absence de Sneijder, blessé. On signalera un score flatteur pour la Fiorentina, tant Milito a enchainé les occasions ratées…Cela étant, la Fiorentina a été fidèle à son principe de jeu, à savoir jouer haut, confisquer la balle mais l’absence d’un véritable buteur au coté de Jovetic, se fait cruellement ressentir. On notera une certaine naïveté aussi de la défense florentine, en particulier de Gonzalo Rodriguez, malheureux avec un penalty concédé et expulsé à la 60ème minute. En résumé, l’Inter enchaine après sa victoire contre le Chievo et se positionne en 4ème position, en dépit d’un début de saison difficile. Amusant de voir la presse italienne élogieuse à l’égard de Strammacioni, qui il y a encore 10 jours, se faisait « découper » par la presse, à la suite de la défaite de Sienne !

En ce qui concerne  la Fiorentina, elle reste à la 7ème place, défaite qui n’a donc rien d’alarmant pour les hommes de Montella, au contraire, on sent que les bases sont là pour cette équipe. C’est maintenant, une question de rodage.

Le Milan, un nul on va dire encourageant à Parme (1-1). Encore un but de l’excellent El-Sharaawy, la révélation de ce Milan (à seulement 21 ans !). Oui, encore une fois le Milan n’a pas convaincu au niveau du jeu, laisse toujours perplexe au niveau de son organisation tactique et de sa production en terme de jeu mais on sent malgré tout, que les joueurs ne lâchent pas Allegri.

Le Milan s’est arraché pour gagner ce match (qui était largement à sa portée).

Les Rossoneri  joueront gros cette semaine : Le Zénith en Russie mercredi, le derby milanais dimanche prochain. Autant le dire, il ne faudra pas se louper pour le Milan, sous peine de voir déjà très rapidement ses objectifs à la baisse !

On notera la victoire de la Lazio contre cette difficile équipe de Sienne et le premier but d’Ederson sous ses nouvelles couleurs. La Lazio ne lâche rien et est bien présente dans ce haut de tableau (5ème). Le  Torino etson excellent entraineur, Ventura, qui a étrillé l’Atalanta Bergame sur son terrain (5-1), la première victoire de la saison de Palerme et de Gasparini (4-1 contre le Chievo, qui a limogé son entraineur Di Carlo à la suite de cette défaite).

KarimJ