Retour sur la 8ème journée de championnat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jouant son match de LDC mardi à Malaga, le Zenit ouvrait cette 8° journée vendredi soir. Et quoi de mieux pour se préparer au plus haut niveau européen que de recevoir son dauphin ? Le Zenit affrontait donc le surprenant Terek avec pour objectif avoué de s’asseoir un peu plus sur la tête du championnat. N’ayant vu que le premier quart d’heure du match, je ne peux pas vraiment parler du match en lui-même. Mais connaissant un peu le Terek, le premier quart est largement suffisant pour comprendre que les protégés de Cherchesov se sont avant tout attachés à bien défendre et à contrer. Et, c’est devenu une habitude ces dernières semaines, la méthode fonctionne à merveille. En effet, à 5 minutes de la fin, Ailton, tout juste arrivé de l’APOEL, club avec lequel il avait flambé la saison passée en LDC, notamment contre … le Zenit, se joue de Denisov et traverse la surface du Zenit en largeur pour tromper facilement Malafeev.

Dans les arrêts de jeu, Lebedenko profite de l’apathie de la défense du Zenit et notamment de Bruno Alves qui, apparemment, n’a pas convaincu, pour donner plus d’ampleur à la victoire tchétchéne.

Le Terek est donc le très surprenant leader du championnat et vient notamment d’enchaîner 5 victoires consécutives, notamment contre le Dinamo, le Spartak, le Rubin et le Zenit consécutivement (excusez du peu), toujours avec cette même méthode du bloc solide et du contre assassin (un peu moins contre le Spartak où le Terek avait montré un visage assez séduisant).

Le Zenit concède, quant à lui, sa deuxième défaite de la saison, deuxième défaite consécutive à domicile d’ailleurs.

Samedi, le Lokomotiv recevait le Rubin Kazan dans ce qui devait être un autre match au sommet du championnat.  Finalement, le match a été plutôt terne et le Lokomotiv n’a que très peu profité de l’expulsion d’Ansaldi en fin de première période. Les hommes de Bilic se sont quand même imposés grâce à un but de Tarasov suite à une remise de la tête de Corluka sur un nouveau corner de Samedov. Avec cette victoire, le Lokomotiv rejoint le Zenit à 3 points du Terek.

En fin d’après midi, le Spartak se déplaçait, pour la 6° fois en 8 journées, à Krasnodar pour y affronter le Kuban. N’ayant vu qu’un résumé du match, je peux seulement vous dire que le Spartak ramène un bon point d’un déplacement périlleux qui aurait pu voir les protégés d’Emery concéder une nouvelle défaite avant d’aller affronter le Barça au Camp Nou.

Dimanche, le CSKA a fait le boulot face à l’Alania. Grâce à un doublé de Honda, le CSKA s’empare de la 2° place à un point du Terek.

Tout va bien également pour l’Anzhi, facile vainqueur de Krasnodar avec notamment 3 buts dans le premier quart d’heure dont deux dans les cinq premières minutes. L’Anzhi s’impose de plus en plus comme un candidat sérieux dans la course au titre.

Pour finir, un dernier mot sur le Dinamo. Les semaines se suivent et se ressemblent : nouvelle défaite pour l’équipe de Petrescu, cette fois contre Rostov un concurrent direct dans la lutte à la relégation qui s’est plutôt bien renforcé dans les dernières heures du mercato (Bentley et Sinama Pongole notamment).

La situation du Dinamo devient de plus en plus préoccupante. Toujours bon dernier, le Dinamo n’a certes qu’un point de retard sur le Mordovia, 14°, place de barragiste, mais déjà 5 points sur Krasnodar et l’Alania et 6 sur ses adversaires du jour. Une victoire à domicile contre l’Amkar est plus qu’impérative avant de se déplacer chez le CSKA puis de recevoir l’Anzhi.

Rusko