Retour sur la 3ème journée de Serie A

Le championnat italien a déjà son quatuor de tête : la Juventus, le Napoli et la Lazio et la Sampdoria.  Concernantla Juventus aucune surprise, la machine à gagner est déjà rodée. Nouvelle victoire, cette fois sur le terrain du Genoa 3-1.  Conte avait le choix de faire légèrement tourner, en perspective du match de Chelsea.  Litscheiner, Vucinic, Asamoah,3 tauliers de la Juventus sur le banc.  Une Juventus qui a énormément souffert durant près de 60 minutes.  Le Genoa a logiquement ouvert le score par sa jeune perle Immobile. Et avec un peu plus de réalisme et de réussite, aurait dû se retrouver à mener de deux buts d’écarts.

Seconde mi-temps, 59ème minute, Bertolacci absolument seul face à Buffon, manque inexplicablement la balle de break, le contre, Vucinic entré en jeu, fait un excellent travail pour Giaccherini, qui égalise. Tournant du match, le Genoa a laissé passer sa chance. Et la Juventus va logiquement faire la différence en fin de match, sur un penalty obtenu par Asamoah , lui aussi entré en jeu puis par Vucinic, encore une fois décisif. Rarement la Juventus n’aura été autant bougée sur les 10 derniers mois. Une nouvelle grosse démonstration de force des champions au titre, qui dos au mur ont fait preuve d’un grand caractère. La série pour la Juventus continue : 41 matches consécutifs sans la moindre défaite en championnat ! Autant le dire, il faudra être très costaud pour battre cette Juventus et l’empêcher d’enchainer un second titre. La saison est longue, certes. D’autant plus qu’il va falloir gérer le retour de la ligue des champions alors que la Juventus avait l’avantage de ne jouer « que » le championnat la saison passée.

Naples, désigné par de nombreux observateurs comme le concurrent numéro 1 de la Juventus, pour le scudetto, réalise un super début de championnat. Nouvelle victoire, 3-1 contre Parme. Parme ne s’en sort pas trop mal car l’addition pouvait être plus lourde.  Les départs de Lavezzi et de Gargano semblent déjà oubliés. Le trio Hamsik-Cavani-Pandev (qui renait au San Paolo après son passage mitigé à l’inter)enflamme les foules. Naples de scudetto ? Ce trio fait rêver et une chose est certaine, pour le moment Naples répond parfaitement aux attentes des tifosi et des observateurs.

La Lazio, a marqué les esprits. 3ème victoire pour la deuxième équipe de Rome.  Un grand Hernanès a explosé une faible équipe du Chievo.  La Lazio a été très critiquée cet été pour son mercato discret et le choix de recruter un entraineur, Petkovic, inconnu du grand public. Pour le moment, le pari du président Lotito est gagné. Cette Lazio est compétitive, en dépit d’un effectif qui semble bien mince, surtout avec la coupe d’Europe.  Difficile d’imaginer la Lazio à ce rythme toute la saison. La charnière centrale est toujours aussi faible (Dias catastrophique dimanche).  Cela étant, avec un tel Hernanès, la Lazio peut espérer et rêver.  A signaler que les « ex » de ligue 1, Ederson, Cana, Ciani encore sur le banc.  Ciani qui n’a d’ailleurs pas fait la moindre entrée en jeu depuis son arrivée.

La Sampdoria, énorme surprise de ce début de saison, pour son grand retour en serie A, après deux saisons au purgatoire de la serie B. Ferrara semble gérer tout cela parfaitement et en plus, le duo Maxi Lopez- Estigarribia fait des étincelles.  Début parfait, 3 matches, 3 victoires, dont 2 à l’extérieur (la Sampdoria a 8 points au lieu de 9, car le club a été pénalisé de 1 point). Nouvelle victoire chez le promu Pescara, qui fonce vers un retour pour la serie B. Les passages difficiles arriveront pour la Sampdoria mais cette équipe semble armée pour pouvoir se maintenir tranquillement et pourquoi pas, pour jouer la première partie de tableau ?

Que retenir des autres matches ?

Difficile de ne pas évoquer ce triste Milan. Seulement 23 618 abonnés. Plus faible contingent de toute l’ère Berlusconi (1986-2012). Toujours traumatisés par les départs d’Ibrahimovic et de Thiago Silva, les tifosi boudent. Difficile de leur donner tord. Ce Milan est méconnaissable, nouvelle défaite contre l’Atalanta. 0 point en deux matches à San Siro. Milan est en crise, paye les économies drastiques de son propriétaire, un mercato d’une rare faiblesse et des recrues qui laissent dubitatives (Bojan,Traoré,Zapata,Costant,Nang…). Allegri est plus que jamais sur un siège éjectable. Dernier match dimanche prochain à Udine ? C’est probable. Le duo Tassoti (entraineur adjoint historique du Milan et Inzaghi (qui entraine depuis le début de saison l’équipe des jeunes du Milan) sont dans les tuyaux.

Plus que les résultats, ce qui est préoccupant pour le Milan c’est l’absence de projet, qui se reflète par des prestations insipides, un fond de jeu inexistant, une équipe sans la moindre identité. Le probable changement d’entraineur pourra redonner un peu d’enthousiasme à un groupe qui en manque cruellement, le fameux « déclic psychologique » mais ne nous y trompons pas, le vrai problème du Milan, ce n’est pas son entraineur, c’est la qualité de son effectif, pas à la hauteur d’un standing d’un tel club. A priori, la saison s’annonce très longue pour les supporters du Milan…La Roma, fidèle à elle même. Capable du meilleur et du pire dans le même match.  Le meilleur ? Mener 2-0 après 16 minutes. Le pire ? Encaisser 3 buts dans les 15 dernières minutes. Le duo Gilardino (qui se réveille après une longue traversée du désert…) et Diamanti a renversé une faible défense de la Roma. Tant que la Roma ne règlera pas ses problèmes de concentration, symbolisé par sa faiblesse défensive, la Roma ne pourra pas envisager un retour au sommet. Le talent, le « potentiel » est là.  Sauf que sans rigueur, sans équilibre, surtout dans le championnat probablement le plus exigeant tactiquement d’Europe, la Roma ne pourra nourrir aucune ambition.

Enfin, signalons les victoires de l’Inter au Torino (2-0 et un nouveau but de Cassano) et de la Fiorentina (2-0 contre Catania, avec un but du revenant Lucas Toni !), qui se sont repris, après leur défaite contre la Roma (pour l’Inter) et à Naples (pour la Fiorentina).  Ces deux équipes ont confirmé qu’il faudra compter sur elles.  Le projet Stramaccioni à l’Inter est prometteur. Cassano effectue des supers débuts (deux buts, une passe décisive).  La Fiorentina a effectué un très bon mercato, a recruté un entraineur au futur qui s’annonce grand (Montella).

Bref, avec Milito pour l’Inter et Jovetic pour la Fiorentina, déjà en grande forme, ces deux équipes peuvent espérer effectuer un grand championnat.

KarimJ