Ce diaporama nécessite JavaScript.

Outre le match Spartak/Rubin qui a vu l’équipe d’Emery se reprendre après sa déroute subie à Saint-Pétersbourg de la semaine passée, la cinquième journée nous offrait une belle affiche à Makhachkala où l’Anzhi recevait le Zenit.

Anzhi – Zenit

Pour ce match, les deux entraineurs ont du composer avec les absences de joueurs importants. Eto’o et Boussoupha étant absent côté Anzhi, alors que le Zenit se présente sans Kerzhakov, Semak, Anyukov, Shirokov, Alves et Danny (blessé de longue durée). Hiddink enregistre néanmoins le retour de Lacina Traoré. Spaletti doit, quant à lui, recomposé son milieu où Zyrianov fait son retour au côté de Denisov et Faizulin, mais également son attaque avec Kannunikov, reconduit après sa bonne performance contre le Spartak, et la première titularisation de Djordjevic sur l’aile gauche. Malgré tout ces remaniements, le Zenit va nous offrir une grande première mi-temps. Peu importe les joueurs, le jeu reste le même, c’est assez impressionnant à voir : vitesse, précision, technique, bref un régal. Djordjevic trouve le poteau sur un centre de Bystrov, puis peu de temps après  Zyrianov ouvre le score après un bon décalage de Bystrov. Peu avant la mi-temps, Djordjevic, décidemment très en vue en première période, trouvera cette fois la transversale de Gabulov .

A la mi-temps, le Zenit mène donc 1/0 et le score

A la mi-temps, le Zenit mène donc 1/0 et le score est plutôt flatteur pour l’Anzhi qui, malgré un Traoré très intéressant sur le front de l’attaque, ne sait pas créer de réelles occasions. Le retour des vestiaires est tout autre. L’Anzhi est revenu avec de meilleures intentions, le public est chaud et pousse vraiment son équipe à aller de l’avant. Les absences côté Zenit commencent à se faire sentir. Spaletti n’a pas vraiment de solution sur la banc et on sent l’Anzhi de plus en plus pressant. Finalement, sur une longue touche qui arrive au second poteau, Shatov, bien esseulé, pousse le ballon au fond des filets de Malafeev pour égaliser. Il reste du temps et l’Anzhi ne se satisfait pas de ce résultat. La fin de match est haletante avec d’un côté l’Anzhi qui pousse et qui a d’énormes situations dans la surface du Zenit, et de l’autre le Zenit qui a tout moment peut piéger l’Anzhi sur un contre. Finalement, on en reste là. Chaque équipe a eu sa mi-temps et on a eu droit à un vrai bon match.

Parmi les prétendants aux places européennes, CSKA et Lokomotiv se sont imposés sans connaître trop de difficultés sur les pelouses de Mordovia (3/0) et Volga (2/0). Le Lokomotiv relance la machine après avoir perdu à Krasnodar et surtout après avoir manquer la victoire à la dernière minute contre l’Alania, Glushakov voyant son penalty détourné par le gardien. Mais le capitaine du Lokomotiv s’est repris et a inscrit un bien joli but pour s’assurer de la victoire en deuxième période. Côté CSKA, Dzagoev, pour son retour de suspension, a marqué sur un bel enchaînement contrôle poitrine-frappe en pivot, et a offert un but à Cauna, alors que Tosic, plutôt bien en forme en ce moment, avait ouvert le score.

Enfin, parlons du Dinamo qui se retrouve dans une situation assez incroyable après cette nouvelle défaite, la 5° en 5 matchs, face au modeste Terek. Incapable de créer le danger et très fébrile en défense, le Dinamo était pourtant revenu au score en à un quart d’heure de la fin du match grâce à un but de Dzsudzsak. Alors en supériorité numérique, le Dinamo a totalement craqué en fin de match. Sur un contre, Rykov, dernier défenseur, stoppe l’attaquant du Terek illicitement et rejoint les vestiaires prématurément. Sur le coup franc qui suit, Rybus, déjà auteur du premier but, crucifie Shunin d’une frappe magnifique. Et pour ne rien arranger, Kuranyi va également se faire exclure en fin de match.

Bref, Petrescu, qui a démissionné il y a peu de son poste d’entraineur du Kuban, devrait reprendre cette équipe du Dinamo, et a une tâche énorme face à lui, à commencer par un déplacement chez le Lokomotiv samedi prochain, sans Rykov, ni Kuranyi, évidemment.

Un petit mot sur le Terek, auteur d’un début de saison très honorable et qui pointe à 3 points du Zenit, avec une seule défaite, à Vladikavkaz, contre l’Alania, en ayant joué tout le match à 10 et une bonne partie à 9. La performance du Terek est, cependant, à relativiser parce que le Dinamo était le premier membre du top 8 de la saison passée que le Terek affrontait.

 Rusko