Je suis allé voir un match de Première Division russe, équivalent à la L2 en termes de division.

Stade Eduard Streltsov, avec à l’entrée un statue de ce même Eduard dont je vous conseille l’histoire, stade de 13 000 places environ avec uniquement des tribunes latérales. Bien évidemment le stade est loin d’être plein, mais les supporters se font entendre et arrivent même à provoquer un retour de la tribune d’en face. L’atmosphère est différente, on rit beaucoup plus facilement, les blagues fusent. Ambiance très conviviale.

Le Torpedo, assuré de la 8° place n’a plus rien à jouer. Ce n’est pas le cas de son adversaire du jour, Nizhny Novgorod qui, en cas de victoire, peut espérer terminer 2° et s’assurer une remontée en PL (il faut pour cela que l’Alania (Vladikavkaz) ne gagne pas, ce qui sera le cas puisqu’ils iront faire 2/2 chez l’Ural (Ekaterinbourg).

Nizhny est venu pour l’emporter et on le sent dès l’entame du match. Ils sont bien plus impliqué et appliqué que les joueurs du Torpedo. Le niveau de la rencontre est vraiment faible. Le meilleur joueur de Nizhny ferait passer Gignac pour un expert en diététique, mais on sent qu’il comprend et voit le jeu. Sans réellement courir, il trouve les bonnes passes. Après avoir heurté le poteau, Nizhny baisse de rythme mais ce n’est pas pour autant qu’on sent le Torpedo dangeureux. Et pourtant, sur un attaque rapide, Belousov, certainement le meilleur joueur sur le terrain, ouvre le score d’une frappe croisée. Le niveau du match augmente quelque peu et juste avant la mi-temps, le Torpedo double la mise par l’intermédiaire de Rylov qui réalise un jolie petit slalom dans la surface adverse.

La deuxième mi-temps sera une formalité pour le Torpedo. La seule « occasion » du Nizhny viendra de son gardien qui, sur un long dégagement, a failli lobé le gardien moscovite. Finalement le Torpedo va s’imposer 3/0 avec un dernier but inscrit par Stalkin de la tête sur un coup franc de Belousov. Nizhny Novgorod devra donc passer par les barrages (tout comme Shinnik qui termine 4° du championnat) pour pouvoir jouer la montée, alors que l’Alania est officiellement promu en RPL, au même titre que Mordovia Saransk, qui remporte la Première Division.

Sinon, la chose qui m’a le plus surpris dans ce match reste le fait que le Torpedo ait effectué 4 changements. Alors je ne sais pas si la Première Division russe est considérée comme professionnelle mais ces 4 changements reste un mystère pour moi.Petite anecdote, les supporters de Nizhny, ont fait un feu avec un siège du stade. Un pompier est arrivé tranquillement pour l’éteindre mais a eu toute les peines du monde à faire fonctionner son extincteur, provoquant l’hilarité du public. Il aura fallu attendre l’arrivée d’un 2° extincteur pour pouvoir éteindre ce mini-feu. Alors on en rit sur le coup, mais heureusement qu’il ne s’agissait que d’un feu de petite envergure.

Enfin, j’ai discuté quelque peu avec mon voisin du soir et en parlant un peu de foot français, il a réussi à me donner les noms de Paris, Marseille, Lyon (qu’il appelle Olympique), Lille, Rennes et Toulouse. Il a aussi la bonne vision du foot français, qu’il considère bien inférieure au foot anglais, espagnol, allemand et italien.

Rusko